Corrigés de dissertations et de commentaires de texte, site d'aide en philosophie

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2011-3-29


Titre du document Nom de l'auteur
Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances? wwwoxane
La raison simon-101
Les grands thèmes du Classicisme
Le misanthrope, tirade d'Alceste, Plan aaaaaa
Peut on être esclave de soi même ? mline
Tristesse de la Lune wflo454
Le rire krimo
Hermann Hesse - Citations pipchoune
L'existance de L'inconscient Black Nevada
dom juan acte V scénes 5 et 6 clem3009
Malo de Bebe Saraah07
Sommet de copenhague badtoine
Questions de Corpus Aliice01
Brussels Airport epicure95
Pensées sur la religion Kwanza-boy
L'amour ninito77
Candide Voltaire emi.64
pourquoi une nouvelle guerre devient-elle inévitable ? romy84
Supraconductivité xpninjaxp
On ne badine pas avec l'amour_ Résumé
La vie politique de la France de 1870 à 1914 (histoire)
Guy de MAUPASSANT, Une Vie (1883). Vous étudierez ce passage sous forme de commentaire composé en montrant, par exemple, comment la transformation du paysage correspond à l'évolution des sentiments de Jeanne.
Molière, «Amphitryon» (1668), Acte I, scène 1re (commentaire)
Les Horloges de VERHAEREN (commentaire)
Marguerite DURAS, L'Amant (La narratrice évoque le départ d'un des bateaux qui, il y a une cinquantaine d'années, reliaient l'Indochine à la France.)
Biographie de MOLIERE
Un philosophe contemporain, Louis Althusser, affirme que le couple Famille-École a remplacé dans le monde moderne le couple Famille-Église pour la formation de la jeunesse et pour sa préparation à la vie, c'est-à-dire pour l'inculcation des valeurs du monde établi. Comment comprenez-vous cette prise de position ? Discutez-la.
Pour un critique contemporain, Lucien Goldmann, il y a drame lorsque la solution du conflit dans lequel sont engagés les personnages peut être trouvée par des moyens humains ; il y a en revanche tragédie lorsque cette solution appartient à une puissance surnaturelle. Comment comprenez-vous cette distinction? A l'aide d'exemples précis justifiez ou critiquez les propos de ce critique.
Expliquez, commentez, discutez cette déclaration de Brecht (Écrits sur le théâtre, p. 114) : « Même lorsqu'il est didactique, le théâtre reste le théâtre, et s'il s'agit d'un bon théâtre il ne peut être que récréatif. »
Les écrivains en prison ?
L'âge d'homme
La régulation de la glycémie tonybla
FICHE DE LECTURE SUR DOM JUAN DE MOLIERE clemiie
Le musée est-il imaginaire ?
Jean STOETZEL La psychologie sociale M61307
Jean-Pierre RIOUX in L'Histoire enaees61306
Pierre BOURDIEU « Comment peut-on être sportif », in Questions de sociologie Pauline61305
Le rire de Bergson (fiche) Minize
A l'aide d'exemples empruntés à la littérature, au cinéma, à la peinture, à la musique, à votre guise, expliquez et commentez cette boutade d'O. Wilde (fin du XIXe siècle) : « La Nature finit toujours par ressembler à l'Art. »
La fileuse - Paul VALERY
Roman de Rimbaud (commentaire)
Odette de Crécy - M. Proust, Un Amour de Swann
Pénélope de BRASSENS (commentaire)
Le Parapluie de BRASSENS (commentaire)
American University M3liissa
Suffit il de trouver une histoire pour écrire un roman ?
Pourquoi et comment l'Europe domine-t-elle le monde au début du 20ème siècle ?
Sylvie de Nerval
« Quand se décidera-t-on à prendre au sérieux les comiques ? » En vous servant des textes que vous connaissez et sans vous limiter au théâtre, vous commenterez et vous discuterez cette boutade de Sacha Guitry.
LEXIQUE DE FRANCAIS
A propos de la notion de réalisme, un critique contemporain, Albert Béguin, nous livre cette réflexion : « Le liseur de romans applaudit : "C'est comme dans la vie. " Il prouve par là qu'il est étranger à toute forme d'art. Les personnages d'une œuvre ne ressemblent pas davantage à ceux de la réalité que les habitants des songes. La Clytemnestre d'Eschyle, don Quichotte, les frères Karamazov, Mme Bovary, le Grand Méaulnes sont "vrais" justement parce qu'ils ne sont pas comme nous autres de pauvres êtres sans valeur exemplaire et symbolique. » Vous apprécierez cette conception du personnage théâtral ou romanesque en vous fondant sur des exemples précis qui peuvent ne pas être ceux qu'évoque l'auteur.
De certains livres, on entend dire que c'est de la « sous-littérature », par opposition à ce qui serait de la « littérature de qualité». Pensez-vous que ce jugement est affaire de goût personnel, ou considérez-vous qu'il existe des éléments objectifs justifiant cette classification? (Vous pourrez aussi emprunter des exemples à d'autres formes d'art.)
Nul de ceux qui ont lu Les Rêveries de Rousseau ou les Méditations de Lamartine ne peut oublier le lac de Bienne ou celui du Bourget. Le pouvoir de l'écriture donne même parfois existence à des lieux qui n 'existent que dans et par les livres. A partir d'exemples de votre choix, vous montrerez quels rôles un lieu imaginaire ou réel (paysage, édifice, monument, décor urbain, etc.) peut jouer dans les œuvres littéraires.
Dans le roman d'Italo Calvino, Si par une nuit d'hiver un voyageur (1981), des personnages parlent de leurs expériences de lecteurs. L'un d'eux s'exprime ainsi : « Le moment le plus important, à mes yeux, c'est celui qui précède la lecture. Parfois, le titre suffit pour allumer en moi le désir d'un livre qui peut-être n'existe pas. Parfois, c'est l'incipit du livre, ses premières phrases... ». En vous référant à votre propre expérience, vous réfléchirez au rôle que peut jouer la façon dont un livre se présente ou s'offre à la lecture, avec son titre ou son incipit plus ou moins suggestifs, mais aussi selon le lieu et le moment, et en fonction d'apparences diverses comme le nom de l'auteur, le titre de la collection, la couverture, l'illustration, le résumé placé quelquefois au dos, etc.
Dans son ouvrage, Le Retour du tragique (1967), Jean-Marie Domenach définit ainsi notre intérêt pour le théâtre : « Vivre une vie plus intense dans un monde où se produisent des événements et des passions extraordinaires, tel est sans doute le ressort classique de la fascination théâtrale». Vous présenterez vos réflexions en les justifiant par des exemples précis pris dans les œuvres théâtrales que vous connaissez.
Malraux : L'art est la seule réalité
P. Emmanuel : Qu'est-ce qu'un symbole ?
Valéry : Poésie et prose
Guillevic : Le poète et le monde social
Ian Fisher : La poésie dans l'histoire
Antonin Artaud : Théâtre occidental, théâtre total
J. Duvignaud : Théâtre de création, théâtre de consommation
Claude Lévi-Strauss : l'ethnocentrisme
Malraux : L'homme, la mort, la culture
Antonin Artaud : Pour en finir avec les chefs-d'oeuvre
Iouri Lotman : Message littéraire, message non littéraire
Aragon : Le romancier tel qu'on l'imagine...
G. Duby : Création et document
Malraux : La domination du roman
A. Robbe-Grillet : Crise du personnage et évolution historique
R. Barthes : Triomphe et rupture de l'écriture bourgeoise
B. Poirot-Delpech : Une littérature qui se lit : l'exemple de Guy des Cars
Philippe Lejeune : L'autobiographie
Jean-Louis Baudry : Écriture et idéologie
Claude Duchet : Pour une socio-critique
Camus : Pourquoi les hommes lisent des romans
Michel Foucault : Roman et société
Lucien Goldmann : Pour une sociologie du roman
Iouri Lotman : Il n'y a pas de société sans art
Barthes : Critique et Vérité
Robbe-Grillet : Du réalisme à la réalité
Proust : Réalisme et Littérature
Proust : Sur la biographie
Flaubert : Littérature et « renseignement »
Baudelaire : « A quoi bon la critique ? »
COMMENTAIRE DU POÈME « LE BOUQUET » DE JACQUES PRÉVERT chara09
Barthes : Texte scriptible, texte lisible
Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?
La métaphysique d'Aristote à Descartes marinef
Le génie ou le reflet, ou pourquoi écrivons-nous ?
Le modèle finlandais
Les questions et les réponses Annaelle61249
Littérature et modernité
Textes et lecteurs
Roman et épopée
Pourquoi des romanciers ?
Commentaire d'Elsa au miroir de Louis Aragon
Zone libre - Aragon, Le Crève-Coeur (commentaire)
Après trois ans - Verlaine, Poèmes Saturniens (commentaire)
L'aquarium de Balbec - Marcel Proust, A l'ombre des Jeunes Filles en fleurs
Vivre sans eau courante, au Maroc et en Inde. lolilalulo
Histoire de Pomme - Pascal Lainé, la Dentellière
HUGO: J'ai cueilli cette fleur pour toi sur la colline - Les Contemplations (commentaire)
Les pensées de Platon dans «La Matrice» louispperrault
« J'aime profondément le passé... parce qu'il me permet de mieux comprendre le présent... de mieux l'aimer. » Discussion.
Parlant de « l'espèce d'oppression dont les peuples démocratiques sont menacés »... « je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde », écrit Tocqueville en 1840 dans son Traité De la Démocratie en Amérique. Sur quelles bases se développe cette « imagination » et quelle valeur, quelle portée faut-il lui attribuer dans le monde actuel ?
« En vérité, les adversaires des bandes dessinées [...] oublient que, héritières d'une civilisation de l'image, elles sont le produit d'une société ». Discussion.
L'adaptation cinématographique d'une oeuvre littéraire.
Notre civilisation moderne est-elle une civilisation de l'image ?
[Certains lecteurs] cherchent dans les livres toutes sortes de beaux secrets sur les hommes et les choses. Ils cherchent toujours et leur esprit ne demeure jamais en repos. » Que penser de cette formule d'A. France ?
« La pensée, l'art, la poésie, la littérature ne servent en apparence à rien, mais en fait à tout le monde » (Cl. Roy). Expliquer et discuter cette formule qui désire spécialement défendre la Littérature.
« [La littérature] survivra, accrochée au besoin des hommes de créer des mondes imaginaires, de raconter une aventure, de transmettre une conviction. » Explication et discussion.
Philippe Jacottet, L'Effraie
Solitude de Maurice Fombeure, Greniers des saisons
Vous présenterez de cette page d'Albert Camus un commentaire composé, organisé à votre guise. Vous pourriez par exemple étudier le caractère à la fois descriptif et visionnaire de cette évocation.
CITATIONS DE CAMUS
Extrait du roman d'Albert Camus, L'Étranger. Vous ferez de ce texte un commentaire composé : vous pourrez vous attacher à montrer comment la technique du récit et du dialogue nous éclaire sur la personnalité du narrateur (Meursault) et contribue à donner à cette scène de « demande en mariage » un caractère déconcertant.
Chanson de Marie Noël

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit