LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2011-3-3


Titre du document Nom de l'auteur
Politique extérieure des Etats-Unis Aegide
Sarte fifou
Les écrivains et les artistes doivent-ils s'engager dans leur époque ? chlii
Dissertation Montaigne " de l'amitié" chapitre 27 julesbeliando
la comedia dell'arte alexrugby21
Littérature ManFio06
un invento maravilloso mgr
L'epargne
phedre sece 7 acte 5 commentaire llleea
L'utilité de la poésie soraten92
peut on penser par soi même sans se soucier de ce que pensent les autres bouargan
La monnaie gloups09
Poisson Bio : L'industrie aquacole sème la confusion parmi les consommateurs ! aquablog
Spleen lealealea
Révolution sunshineO35
Est-il souhaitaible de réaliser tout ce qui est techniquement possible? davidolce
avis la mort est mon métier guiguitariste93
Pensées yapasdeproblemes
balzac stevvee
Dans quelle mesure, selon vous, peut-on apprécier une pièce de théâtre que l'on n'a pas vu représenter ? tichpoum
Construction dissertation nelloche16
genre delibératif cindyamora
Commentaire de l' excipit de La Curée de Zola (chap VII) charlotte-elle
L'éloge et le blâme. maryne.m
Biographie de Voltaire BLSshooter
!poème, courage doudou77974
Le GSM mbgirl
Desnos (1900-1945) Destinée arbitraire
Vian (1920-1959) Textes et chansons Le déserteur
Prévert Paroles Familiale
Giraudoux La guerre de Troie n'aura pas lieu
Barbusse Le feu
Zola La débâcle
Maupassant (1850-1893) Article paru dans le Gil Blas Joanna49664
Rimbaud Poésies Le mal
HUGO (1802-1885) Les misérables, IIe partie, ch. 10, «Le plateau de Mont Saint-Jean»
Voltaire Candide, ch. 3
Damilaville (1723-1768) - Encyclopédie, art. « Paix »
D'Aubigné (1552-1630) Les tragiques, Livre I, «Misères»
VOLTAIRE: DEFENSEUR DES VICTIMES DE L’ARBITRAIRE ET DE L’INTOLERANCE lilisweet
Industrialisation et puissance au début du XXe siècle saber.madani
Les philosophes contractualistes: Hobbes, Rousseau, Tocqueville dianaarno
Qu'est-ce qu'une prise de conscience ?
Gary / Ajar - La vie devant soi
C. Roy - Enfantasques : L'enfant qui va aux commissions Eloric49653
Sartre Les mots
Gary (1914-1980) La promesse de l'aube
Prévert Paroles Chasse à l'enfant
Vercors - Le silence de la mer, «Ce jour-là»
PROUST (1871-1922) À la recherche du temps perdu
HUGO (1802-1885) L 'année terrible 1
Rimbaud Poésies Les poètes de sept ans
Baudelaire Petits poèmes en prose - Le joujou du pauvre
HUGO Les contemplations Melancholia michel49644
HUGO - Les orientales : L'enfant
Commentaire de texte : Agnus Scythicus de Diderot albanem
Sartre - Les mots
H. Bazin : Vipère au poing
Vallès (1832-1885) - Le bachelier, ch. 1, «En route» Amandine49639
Rousseau (1712-1778) - Emile ou de l'Éducation, livre III
Rousseau - Emile ou de l'Éducation
Voltaire Jeannot et Colin
Lesage - Histoire de Gil Bias de Santillane
Molière (1622-1673) - Les femmes savantes, II, 7
Molière (1622-1673) L'école des femmes aureelien49633
Montaigne - Essais, I, 26 : «De l'institution des enfants»
Rabelais - Gargantua (1534) - Chapitre 23
Pérec - Les Choses
Michel Butor La Modification - Première partie, I, Éd. de Minuit
Malraux (1901-1976) La Condition humaine : 21 MARS 1927 (Texte)
PROUST (1871-1922) A la recherche du temps perdu: Du côté de chez Swann, I, «Combray»
Zola (1840-1902) Germinal
Flaubert - L'Éducation sentimentale
Stendhal - Le Rouge et le Noir : Une petite ville romeo49624
Diderot - Jacques le Fataliste et son maître
Abbé Prévost (1697-1763) Manon Lescaut 1
Lesage - Histoire de Gil Blas de Santillane : De la naissance de Gil Blas, et de son éducation.
Beaumarchais (1732-1799) - Le mariage de Figaro, V, 3 (Monologue de Figaro) Dorian49620
Voltaire - Dictionnaire philosophique, art. «Torture»
Voltaire (1694-1778) Traité sur la tolérance (résumé)
Diderot (1713-1784) Le Neveu de Rameau 1
Rousseau - Discours sur l'origine de l'inégalité : « Entrée en matière » Ludovic49616
Diderot (1713-1784) Encyclopédie : «Autorité politique»
Voltaire -Lettres philosophiques. Lettre VIII : Lettre sur le parlement julie49613
Montesquieu Lettres persanes : De Paris, le 20 de la lune de Rebiab pauline49612
«La pollution est-elle selon vous l’une des fatalités du monde moderne ?» dada17
L'écume des jours : Analyse depuis : « Les cheminées se rapprochaient... » à « Ce sont des graines sélectionnées. » (p.273-277) - Commentaire Coco44215
Montesquieu - Lettres persanes: De Paris, le 7 de la lune de Maharram, 1713 Lettres persanes, Lettre 37 Flora49609
Montesquieu - Lettres persanes: De Paris, le 4 de la lune de Chalval, 1712 Lettres persanes, Lettre 29 ikhlef49608
Montesquieu (1689-1755) Lettres persanes: De Paris, le 10 de la lune de Saphar, 1715 Lettres persanes, Lettre 74 Remy49607
Camus (1913-1960) L'étranger Tristan49606
Jean Anouilh Antigone anhys49605
Henriot (1889-1961) Le livre de mon père: Un jour pareil aux autres annabelle49604
Fort (1872-1960) Ballades françaises: Le bonheur Edouard49603
Alain (1868-1951) Propos: Victoires Joh49602
Gide (1869-1951) Les nourritures terrestres Xaviou49601
Baudelaire- Petits poèmes en prose, XVIII maryleene49600
Rousseau - Les confessions: VI
Voltaire - Candide
La Fontaine - Fables : Le songe d'un habitant du Mogol Justine49597
C. Plantin (1520-1589) Le bonheur de ce monde Franck49596
Le Crapaud – Victor Hugo
Les Trois Mousquetaires julshu
Apollinaire (1880-1918) AlCOOlS : Automne malade
Henri de Régnier (1864-1936) La sandale ailée: Septembre
Laforgue (1860-1887) Les complaintes : Complainte d'un autre dimanche
Verlaine - Poèmes saturniens : Chanson d'automne
HUGO: Toute la lyre Dibi49589
Baudelaire - Les Fleurs du mal : Chant d'automne Reinis49588
Aloysius Bertrand Gaspard de la nuit : Octobre Renaud49587
Lamartine (1790-1869) Méditations poétiques: L'automne Paul49586
Chateaubriand (1768-1848) Mémoires d'outre-tombe
Delille Les jardins Dominique49584
Rousseau (1712-1778) Rêveries du promeneur solitaire Nicolas49583
Simone de Beauvoir (1908-1986) Tout compte fait Sqd49582
Nathalie Sarraute : Enfance Florent49581
Gary (1914-1980) La promesse de l'aube
Mauriac (1885-1970) Commencements d'une vie David49579
Gide : Si le grain ne meurt Rafael49578
Proust: A la recherche du temps perdu Miles49577
Stendhal : Vie de Henry Brulard Arthur49576
Chateaubriand Mémoires d'outre-tombe: Préface des Mémoires de ma vie Geoffrey49575
Rousseau Les confessions Charles49574
Rousseau Les confessions, « Préambule du Manuscrit de Neufchâtel » Nicolas49573
Rousseau : Les confessions Maxence49572
Montaigne - Essais Elodie49571
Montaigne -Essais Marina49570
Qu'est-ce que la religion ? pinpon
L'expression de la sensation chez Colette
Association de symboles chez Baudelaire Mathieu49567
Faut-il déplorer la pluralité des cultures ?
XVIIIe siècle : pathétique et couleur antique dans le style post-classique de Chénier Louis49565
XVIIe siècle : la vie et le mouvement chez Saint-Simon Tara49564
XVIe siècle : culture et sagesse, grâce à la connaissance du monde maxime49563
Le poète d'après Ronsard Lolo49562
Le progrès (Baudelaire, Exposition universelle de 1855) - Commentaire Noeemie49561
C'est Diderot qui a rédigé, dans l'Encyclopédie, l'article « Paix » dont voici un extrait : Leea49560
La question sociale et l'humanisme de Saint-Exupéry maeessane49559
Thème de sentiments : les bienfaits du voyage à pied, pour J.-J. Rousseau Christine49558
Résumez ou analysez le contenu et commentez les idées essentielles de cette page de Jean-Paul Sartre sur l'écrivain au XVIIIe siècle : Marion49557
Après avoir résumé ce passage des Pensées de Pascal, vous le commenterez et l'apprécierez. marc0chrysostome4955
Marcel Proust écrit dans A la recherche du temps perdu : « Des ailes, un autre appareil respiratoire, et qui nous permissent de traverser l'immensité, ne nous serviraient à rien, car si nous allions dans Mars et dans Vénus en gardant les mêmes sens, ils revêtiraient du même aspect que les choses de la Terre tout ce que nous pourrions voir. Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux, de voir l'univers avec les yeux d'un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d'eux voit, que chacun d'eux est; et cela, nous le pouvons avec un Elstir, avec un Vinteuil; avec leurs pareils, nous volons vraiment d'étoiles en étoiles. » Commentez cette réflexion. Iuliana749555
Dans les Mémoires d'outre-tombe, dont la publication a commencé en février 1848, Chateaubriand exprimait cette inquiétude : « Quelle sera la société nouvelle?... Vraisemblablement, l'espèce humaine s'agrandira; mais il est à craindre que l'homme ne diminue, que quelques facultés éminentes du génie ne se perdent, que l'imagination, la poésie, les arts, ne meurent dans les trous d'une société ruche où chaque individu ne sera plus qu'une abeille, une roue dans une machine, un atome dans la matière organisée. » Dans quelle mesure la civilisation de masse actuelle permet-elle de vérifier cette prédiction? Justifiez pour l'avenir vos craintes, ou vos espoirs. Nicolas49554
Que pensez-vous de cette remarque d'A. Gide? « Connais-toi toi-même. Maxime aussi pernicieuse que laide. Quiconque s'observe arrête son développement. La chenille qui chercherait à « bien se connaître » ne deviendrait jamais papillon. » (Les Nouvelles Nourritures.) driss49553
« On déclame sans fin contre les passions; on leur impute toutes les peines de l'homme, et l'on oublie qu'elles sont aussi la source de tous les plaisirs. C'est, dans sa constitution, un élément dont on ne peut dire ni trop de bien ni trop de mal. Mais ce qui me donne de l'humeur, c'est qu'on ne les regarde jamais Smith49552
Dans son petit livre intitulé Pour un garçon de 20 ans, P.-H. Simon définit ainsi son idée de la culture : « Ma façon de considérer la culture est précisément d'y voir le processus dialectique qui, dans une première phase, par l'exercice du sens critique et l'étendue de l'information, détruit le dogmatisme naïf du sens commun — vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà — mais dans une seconde phase, par une réflexion plus poussée, découvre et authentifie une poignée de certitudes dont l'individu a besoin pour s'encadrer et l'âme pour s'épanouir. » Quelles sont vos réflexions et réactions devant cette conception de la culture? Sand49551
Paul Valéry écrivait en 1936 : « Le loisir intérieur, qui est autre chose que le loisir chronométrique, se perd. Nous perdons cette paix essentielle des profondeurs de l'être, cette absence sans prix pendant laquelle les éléments les plus délicats de la vie se rafraîchissent et se réconfortent, pendant laquelle l'être, en quelque sorte, se lave du passé et du futur, de la conscience présente, des obligations suspendues et des attaques embusquées... Point de souci, point de lendemain, point de pression intérieure ; mais une sorte de repos dans l'absence, une vacance bienfait santé, qui rend l'esprit à sa liberté propre. Il ne s'occupe alors que de soi-même. » Précisez cette notion de « loisir intérieur » par comparaison avec d'autres formes de loisir et dites si vous en ressentez personnellement le besoin. Marielle49550
Vous direz ce que signifie ce mot de Paul Valéry et ce que vous en pensez : « Hugo est un milliardaire, ce n'est pas un prince. » Lolo49549
Dans quelle mesure pourriez-vous accepter et dans quel sens jugeriez-vous bon de modifier ces paroles de Sartre évoquant la comédie de Molière ? « ...C'est l'élite tout entière qui opère, au nom de sa morale, les nettoyages et les purges nécessaires à sa santé; ce n'est jamais d'un point de vue extérieur à la classe dirigeante qu'on moque les Marquis ridicules ou les Plaideurs ou les Précieuses; il s'agit toujours de ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective. « ... Cette satire interne... traduit l'action répressive que la collectivité exerce sur le faible, le malade, l'inadapté; c'est le rire impitoyable d'une bande de gamins devant les maladresses de leur souffre-douleur. » (J.-P. Sartre, Situations II, Qu'est-ce que la littérature?) Fred49548
« Le personnage doit posséder un caractère, un visage qui le reflète, un passé qui a modelé celui-ci et celui-là. Son caractère dicte ses actions, le fait réagir de façon déterminée à chaque événement. Son caractère permet au lecteur de le juger, de l'aimer, de le haïr. » Telle est, d'après un auteur contemporain, la place primordiale accordée au personnage par les romanciers du XIXe siècle. Jp49547

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit