LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2012-2-10


Titre du document Nom de l'auteur
La décolonisation deedy22
L'art modifie-t-il notre rapport à la réalité ? Grandes idées HuetBlue
Qu'est ce qu'un Agenda 21 dofusiafamilia
OGM Intérets chouc
Ronsard Anthologie upol
Corrigé dissertation: Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissance? Connie
La Musique Quetzalcoatl
La légitimité du pouvoir jeanfifi64
Salaire en économie
Paupérisme en économie
La notion d'Équilibre en économie
Politique des revenus
Oligopole en économie
Pouvoir d'achat en économie
Economie et Société de François Perroux
Les Facteurs de production en économie
La planification en économie
Le Monopole en économie
Société postindustrielle
La Dévaluation en économie
Nouvel Etat industriel (Le) de John Kenneth Galbraith
Parafiscalité
Balance des paiements
Division du travail
Consommation en économie
Investissement en économie
Capitalisme d'Etat
Fiscalité (économie)
Monnaie (économie)
Les Prix en économie
Marché (économie)
Economies d'échelle
Agrégats (économie)
Le Profit en économie
Productivité (économie)
Sociétés multinationales (économie)
Sous-développement (économie)
Stagflation en économie
Take off (économie)
Technostructure (économie)
TEI (économie)
Termes de l'échange en économie
Théorie quantitative en économie
La thésaurisation en économie
Transferts sociaux en économie
L'Usure en économie
SI ON ME LAISSAIT FAIRE de APOLLINAIRE (Le Guetteur mélancolique)
'Exil' de Victor Hugo et 'France, mère des arts, des armes et des lois' Du Bellay, commentaire comparé
LA DESTITUTION DU DUC DU MAINE DE SAINT-SIMON
Voyage à Clermont (1827) de CHATEAUBRIAND
Commentaire de Saturne de Brassens
LES PAS DE Paul VALERY (Charmes)
LA RONDE SOUS LA CLOCHE DE Aloysius Bertrand
Extrait du retour de l'histoire et fin des rêves : Robert KAGAN kamoulka
Le réel se limite-t-il a ce que je perçois ? Pluck
L'art n'est-il qu'un mode d'expression subjectif ? Pluck
Transformations lentes et rapides - Facteurs cinétiques chocolat10
FLAUBERT (Madame Bovary- 1re partie) Commentaire
LES AUBES DE MON ENFANCE DE COLETTE (commentaire de Sido)
CLOWN de Henri MICHAUX (Peintures), commentaire
Présentez les données paléontologiques qui permettent de comprendre que les caractères anatomiques de l'Homme Moderne résultent d'une évolution.
Paul VERLAINE (Sagesse, III/9) commentaire
BAUDELAIRE : Petits poèmes en prose. LE JOUJOU DU PAUVRE
LA VICTOIRE DE GUERNICA DE PAUL ELUARD
En vous appuyant sur des exemples précis, vous direz quelle part vous faites dans vos lectures à la littérature contemporaine, ce que vous préférez en elle, ce que vous lui demandez pour votre culture ou votre distraction.
Au cours d'une interview, l'écrivain allemand Heinrich BOil (prix Nobel de Littérature 1972) fit cette remarque : « ... J'ai l'impression qu'en Allemagne comme ailleurs, des jeunes gens pourtant très sérieux commencent à sous-estimer la poésie. Au point que l'on peut craindre qu'elle ne finisse dans une poubelle ... Je crois que ce serait un crime non seulement esthétique mais encore social et politique, car la poésie est aussi un extraordinaire moyen de combat ou de résistance, en mime temps qu'un point d'appui incomparable pour la formation de l'esprit. » (Le Figaro -Novembre 1973) Quelles réflexions vous suggère cette prise de position en faveur de la poésie ?
Vous analyserez brièvement et vous apprécierez quelques conceptions de l'amour que vous avez pu rencontrer dans des oeuvres romanesques, poétiques ou cinématographiques, et vous vous efforcerez, à partir de ces différentes conceptions, de dégager la vôtre.
Commentez et discutez cette déclaration d'un critique contemporain : «Chaque lecture n'est jamais qu'un parcours possible, et d'autres chemins restent toujours ouverts. Le chef-d'oeuvre c'est justement l'oeuvre ouverte à tous les vents et à tous les hasards, celle qu'on peut traverser dans tous les sens». (Préface de Poésie et Profondeur de J.-P. RICHARD)
Dans son livre L'homme en procès, Pierre-Henri SIMON s'interroge : « Qu'est-ce que le tragique, sinon le sentiment d'une résistance obscure et insensée contre laquelle se brise la force de liberté et de raison qui est dans l'homme?» Vous apprécierez cette définition en examinant quelques-unes des situations tragiques dont la littérature et l'histoire vous offrent des exemples caractéristiques.
Le célèbre acteur Louis Jouvet écrit dans ses Réflexions d'un comédien : «C'est dans la mesure où un personnage demeure douteux qu'il a une apparence humaine. La psychologie d'Alceste, de Tartuffe, de Phèdre, d'Andromaque ou d'Hamlet sera toujours à reprendre. » Vous étudierez cette affirmation sur l'ambiguïté des grands personnages de théâtre, français ou étrangers, sans vous en tenir forcément aux noms cités par Jouvet.
Belle fonction à assurer, celle d'inquiéteur, disait André GIDE. Quelles oeuvres littéraires ont joué, pour vous, ce rôle d'éveil à l'inquiétude, en quelque domaine que ce soit ?
La campagne romaine vue par Mme de Staël et Chateaubriand
Voyager est, quoi qu'on en puisse dire, un des plus tristes plaisirs de la vie. Expliquez et discutez ce jugement de Mme de Staël
Joubert à Chateaubriand après la lecture de René
Michelet commençait ainsi l'une de ses leçons au Collège de France : Le grand Siècle, Messieurs, je veux dire le XVIIIe. Vous expliquez-vous son admiration ? La partagez-vous ?
Chateaubriand, à la veille de la Révolution et de son départ pour l'Amérique, écrit à un ami de Bretagne, qu'il n'a point vu depuis la mort de son père (1787). Il dit l'impression causée en lui par cette mort, ses adieux à Combourg, son retour à Paris, l'aspect de la Cour et de la Ville, le dégoût que lui inspire une telle société, ses ambitions et ses projets.
Vous établirez le portrait de Chateaubriand: les désirs de sa sensibilité; les tendances de son imagination; le sentiment de l'honneur; le goût de la grandeur
Lamartine à Aymon de Virieu, après une lecture de Chateaubriand
Chateaubriand commence ses Mémoires d'Outre-Tombe
L'Automne de Lamartine (commentaire)
ETRE HEUREUX EST-CE SE SENTIR HEUREUX ? Nada00
NAACP
American Legion
Playboy
Urbanologie aux USA
Antipsychiatrie
Ecole freudienne de Paris
Fromm (Erich)
Mitscherlich (Alexandre)
Moeurs et sexualité en Océanie de Margaret Mead
Sexualité et sa répression dans les sociétés primitives (La) de Bronislaw Malinowski
Société contre nature (La)
Symbolique
Mettre en évidence les effets attendus de la recherche d'équité sur les inégalités, puis montrer que différentes conceptions de l'équité font débat sasha0322
La seconde guerre mondiale : une guerre d'anéantissement yoansalesses
Le Paresseux de Saint Amant (commentaire) black7
Garde nationale américaine
Chicago
Le Sénat américain
Washington Post (The)
L'Afro-américanisme
UN PORTRAIT DE LOUIS XV du Comte de Kaunitz dans les Mémoires sur la cours de France (commentaire) Pandamon
Montrer que le XVIIIe siècle continue logiquement le XVIIe
Figaro dit, dans « le Barbier de Séville » : « Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. » Le rire de Figaro n'est-il pas celui de Beaumarchais ? En quoi diffère-t-il de celui de Molière? (De quoi l'un et l'autre rient-ils? Pourquoi et comment rient-ils ?)
Commentez ce vers d'André Chénier : Sur des pensers nouveaux, faisons des vers antiques.
La prose au XVIIIe siècle : Comparer la prose du xviiie siècle à celle du siècle précédent
Expliquez et appréciez ce mot de Buffon : Le Génie n'est qu'une longue patience.
La Clémence vaut mieux que la Justice. Expliquez et appréciez cette pensée de Vauvenargues
J.-J. Rousseau défendait de faire apprendre aux enfants les Fables de La Fontaine. Que pensez-vous des arguments sur lesquels il appuie son interdiction ?
Une vallée des Alpes
La Vendange. J.-J. Rousseau (Nouvelle Héloïse) - commentaire
Après avoir lu le discours de Rousseau, couronné par l'Académie de Dijon (1755), Voltaire écrit à Jean-Jacques pour combattre sa thèse.
Imaginez un dialogue entre un admirateur et un détracteur de Voltaire
Sainte-Beuve et Taine juges de Diderot
Diderot a dit de Voltaire: Cet homme n'est que le second dans tous les genres. Que pensez-vous de ce jugement ?
Après quelques mois de séjour en Angleterre, au cours de 1727, Voltaire écrit à un ami de Paris. Il s'exprime librement sur le pays, la capitale, les moeurs, l'agriculture, le commerce, la religion, le gouvernement et vante les gloires de la Grande-Bretagne dans la philosophie, les lettres et les sciences.
Montesquieu a écrit: L'étude a été pour moi le souverain remède contre les dégoûts de la vie, n'ayant jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait dissipé. Que pensez-vous de cet aveu ? Vous semble-t-il caractéristique de l'esprit de Montesquieu ? Ce genre de diversion vous paraît-il s'appliquer à toute sorte de chagrins et résulter de n'importe quelle lecture ?
Montesquieu: Voici les poètes dramatiques qui, selon moi, sont les poètes par excellence (Lettres persanes)
Comment Villemain a-t-il pu appeler les Lettres Persanes: le plus sérieux des livres frivoles
Dialogue des morts entre Corneille et son neveu Fontenelle: La scène se passe en 1757, à l'arrivée de Fontenelle aux enfers.
Expliquez et apprécier ce jugement de Chateaubriand sur Voltaire: Il fait luire une fausse raison, qui détruit le mervellleux, rapetisse l'âme, et montre sous un jour hideusement gai l'homme à l'homme.
Influence des salons du XVIIe siècle sur la Littérature française
La langue française au XVIIe siècle
Montrez que les grands écrivains du règne de Louis XIV ont été des moralistes dans des genres différents et à des degrés divers.
Fénelon a reçu d'un ami intime et sûr une lettre où celui-ci déplore l'exil irrévocable : Cambrai auquel le Prélat est condamné (1699). - L'Archevêque répond à son ami.
Que savez-vous de l'influence de Boileau au XVIIe siècle et depuis ?
En 1665, après que Boileau eut publié ses premières Satires, un ami lui écrit pour lui conseiller de renoncer à ce genre.
Sigmund Freud
dumping marie44568
GEORGES POLITZER : CRITIQUE DES FONDEMENTS DE LA PSYCHOLOGIE (Résumé & Analyse)
Anthropologie
Carl Gustav Jung Franeeois13067
ENCYCLOPEDIE: Gravitation (astronomie)

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit