LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2015-2-10


Titre du document Nom de l'auteur
IDDMPHILO fifi-254370
Essai(la sécurité environementale) tisgnanful-254345
mots en A Levicomte-254341
LA THEORIE ET L'OBSERVATION DANS LA PHILOSOPHIE DES SCIENCES DU POSITIVISME LOGIQUE
FREUD : LA THÉORIE FREUDIENNE DE LA CULTURE
REMARQUES SUR L'ACCES A LA PENSÉE DE MARTIN HEIDEGGER : "SEIN UND ZEIT"
L'ÉPISTÉMOLOGIE EN FRANCE
LES EXISTENTIALISMES
LES MARXISMES
A QUOI RECONNAIT-ON LE STRUCTURALISME ?
« Nous savons aujourd'hui qu'il n'y a pas de modèle. L'importance de l'ancienne division des genres en est con-sidérablement diminuée. Qu'est-ce que le roman et qu'est-ce que le poème ? Nous sommes tentés par d'autres partitions. Et par exemple saisis de l'éclat des littératures orales, qui changent désormais l'ordre de l'écrit. Pour les poètes américains comme pour les chanteurs de reggae, pour les romanciers de la Caraibe comme pour les griots africains, la répétition, la redondance, la broderie, l'écart ne sont pas des « fautes ». C'est que l'aventure commence pour les lan¬gues hier méprisées, langues de l'oralité, langues dominées.
A un ouvrier qui lui avait demandé : « Conduis-nous vers la vérité, l'écrivain Pasternak répondit : «Quelle drôle d'idée! Je n'ai jamais eu l'intention de conduire quiconque où que ce soit. Le poète est comme un arbre dont les feuil-les bruissent dans le vent, mais qui n'a le pouvoir de con-duire personne... » Commentez cette opinion.
« Tout est dit et l'on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu'il y a des hommes et qui pensent. » C'est ce qu'écrit La Bruyère au début du premier chapitre des Caractères. Pensez-vous qu'aujourd'hui encore les jeunes généra¬tions se heurtent à ce même problème pour créer à leur tour des oeuvres littéraires et artistiques?
«La poésie montre nues, sous une lumière qui secoue la torpeur, les choses surprenantes qui nous environnent et que nos sens enregistraient machinalement... Jean Cocteau, Le Secret professionnel. Éclairez par des exemples précis tirés de vos lectures ou par l'évocation d'expériences personnelles la définition de la poésie que donne Jean Cocteau. Cette définition répond-elle à votre propre conception de la création poétique ?
Selon Stendhal, « Toute œuvre d'art est un beau men-songe.» Vous illustrerez et, au besoin, commenterez cet apho-risme en fondant votre argumentation sur des exemples précis tirés de votre culture littéraire et artistique.
Denis de Rougemont, dans sa Lettre ouverte aux Euro-péens (1970), écrivait : n il s'agit d'éveiller chez les jeunes le désir d'habiter demain une grande cité européenne ; s'ils le veulent, ils la bâtiront. Quelles réflexions vous inspire cette phrase
Denis de Rougemont: « Pourquoi préférons-nous à tout autre récit celui d'un amour impos¬sible ?»
La littérature d'évasion
Les mass médias et le société moderne.
C'est très beau de rêver à la campagne, mais si nous préférons la ville, c'est à cause de son extraordinaire richesse de contacts et de stimulation. » Michel Crozier, La Société bloquée (1970). En vous fondant sur des exemples précis tirés de votre culture générale, vous analyserez et commenterez cette réflexion du sociologue M. Crozier
Selon le sociologue M. Bernard, « le sport, avec ses rites et ses idoles, est devenu dans l'ensemble de la culture con-temporaine le substitut laïque des aspirations religieuses des masses, le mode le plus accessible, bien que le plus illusoire, de la communion collective. » Vous illustrerez et discuterez ces propos, à l'aide d'exemples précis tirés de votre culture générale.
Quelle doit être la place de l'enseignement dans l'éducation ?
Quel est, selon vous, le rôle de l'histoire dans la société contemporaine ?
Quel intérêt présente, selon vous, le développement de francophonie ?
Ionesco écrit dans Notes et contre-notes: « Le comique n'est comique que s'il est un peu effrayant. » En vous appuyant sur votre expérience théâtrale et ciné-matographique, mais aussi sur les comiques dont vous connaissez les sketches, vous direz si cette affirmation cor¬respond à l'idée que vous vous faites du comique.
Dans La Métamorphose des dieux (1957), André Malraux écrit : « L'oeuvre surgit dans son temps et de sort temps, mais elle devient oeuvre d'art par ce qui lui (1) échappe. » Vous expliquerez et, au besoin, discuterez cette affirma¬tion en appuyant votre raisonnement sur des exemples pré¬cis tirés de la littérature et éventuellement d'autres formes d'art.
Le travail: vocabulaire
Un sociologue contemporain, M. Ferrasson, faisait remarquer que la mode était un phénomène paradoxal : «Suivre la mode, curieuse démarche qui consiste à affirmer sa différence tout en cherchant à ressembler aux autres, à exprimer par des moyens éphémères la permanence de sa personnalité. » En vous appuyant sur votre expérience personnelle et votre connaissance de la société contemporaine, vous direz les réflexions que vous inspirent ces propos.
» L'esprit du roman est l'esprit de complexité. Chaque roman dit au lecteur : les choses sont plus compliquées que tu ne le penses. Vous commenterez et au besoin discuterez ces lignes de Milan Kundera (L'Art du roman, 1986).
En vous appuyant sur votre expérience personnelle, sur des exemples littéraires ou cinématographiques, vous exa-minerez le sens et la valeur de cette réflexion : » Le racisme est une misérable machine de mots pour justifier notre hété-rophobie et en tirer profit.
Une histoire vraie n'est pas un roman ; les mémoires, les biographies, les confessions n'en approchent que dans la mesure où ils mentent et usent de procédés. » Jean Hytier, Les Romans de l'individu. Vous commenterez ces propos en vous appuyant sur les récits autobiographiques que vous connaissez.
La violence aujourd'hui.
Éloge de la paresse.
« Aucun discours public n'a Jamais affirmé solennellement qu'il se proposait de détruire un paysage de vallée, un littoral, un massif boisé. Bien sûr. On "aménage", on crée de "l'emploi", on "suit le progrès". » Est-il possible à votre avis de concilier progrès technique et sauvegarde de l'environnement ? A quelles conditions ?
Comment peut-on expliquer la persistance de la pauvreté dans les nations industrialisées d'aujourd'hui ?
«J'aime lire comme lit une concierge : m'identifier à l'auteur et au livre. Toute autre attitude me fait penser au dépeceur de cadavres, écrit Cioran dans De l'inconvénient d'être né (1988). Vous commenterez cette réflexion en vous appuyant sur des exemples tirés de votre propre expérience de la lecture.
La place des jeunes dans la société contemporaine.
Bossuet, réfléchissant sur l'utilité de la lecture, écrit dans ses notes personnelles qu'elle » éclaire, éveille, fait chercher ». Aragon écrit dans une étude sur Joe Bousquet : «Tous les livres se lisent comme an s'endort. Le rêve de l'écri vain s'est substitué au vôtre, vous êtes pris... C'est le som¬meil nommé lecture. » Quelles réflexions vous inspirent ces deux jugements opposés ? Vous traiterez le sujet avec l'aide d'exemples précis.
Expliquez et discutez cette formule de Simone de Beau-voir : « On ne naît pas femme : on le devient.
A certains de ses admirateurs qui, à la parution de Madame Bovary, s'émerveillaient de voir là «un roman où rien n'est inventé », Flaubert, piqué au vif, répondait : «J'ai tout inventé. - En vous appuyant sur vos lectures, vous direz si, selon vous, tout est inventé dans un roman.
« A l'inverse de ce qu'on affirme souvent, le jeu n'est pas apprentissage de travail. Le jeu ne prépare pas à un métier défini, il introduit à la vie dans son ensemble en accroissant toute capacité de surmonter les obstacles ou de faire face aux difficultés », écrit Roger Caillois dans Les Jeux et les Hommes, en 1958. Pensez-vous que le jeu exerce cette fonction dans notre société, qu'il s'agisse des enfants ou des adultes?
Le sociologue Joffre Dumazedier, dans son ouvrage de 1962, Vers une civilisation du loisir ?, distingue trois fonc-tions essentielles des loisirs : délassement, divertissement et développement de la personnalité. En vous appuyant sur votre expérience personnelle, vous expliquerez et développerez ce point de vue.
Que pensez-vous de l'euthanasie?
Un bon livre : Qu'est-ce qu'un bon livre?
«Ceux qui critiquent le tourisme nous demandent paradoxalement d'aimer le Tiers-Monde et de ne jamais lui ren¬dre visite, de nous intéresser aux peuples du Sud en renonçant à les fréquenter. [..] Or, il n'y a pas de demi-mesure, ou l'on prône le cloisonnement ou l'on trace des frontières rigides, infranchissables entre le Nord et le Sud, ou l'on appuie la libre circulation des hommes et des idées, le brassage des peuples, quel qu'en soit le prix. » Pascal Bruckner, Le Sanglot de l'homme blanc. En vous appuyant sur des exemples précis, vous analyserez et développerez ces propos.
En vous appuyant sur votre expérience de lecteur et de spectateur, vous expliquerez et discuterez cette réflexion de H. Gouhier : « La représentation n'est pas une sorte d'épisode qui s'ajoute à l'oeuvre; la représentation tient à l'essence même du théâtre ; l'oeuvre dramatique est faite pour être représentée: cette intention la définit.
On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit, écrivait Jean-Jacques Rousseau. Qu'en pensez-vous ?
L'Europe sociale, réalité et perspectives.
En quoi consiste pour vous le plaisir de lire de la poésie ? Justifiez votre analyse par des exemples précis tirés des poèmes que vous aimez.
Faut-il tuer les vieux?
FICHE PRATIQUE : L'introduction
FICHE PRATIQUE : Organiser son temps et bien présenter sa copie
FICHE PRATIQUE : Comment construire un paragraphe?
PRATIQUE : Travailler à deux
FICHE PRATIQUE : Les mots de transition
FICHE PRATIQUE : Culture générale
FICHE PRATIQUE : Vous découvrez le sujet
Le rôle de l'écrivain
Roman: vocabulaire
Faut-il tuer le Père Noël ?
FICHE PRATIQUE : Travailler tout seul
Théâtre: vocabulaire
Littérature et culture
A certains de ses admirateurs qui, à la parution de Madame Bovary, s'émerveillaient de voir là «un roman où rien n'est inventé «, Flaubert, piqué au vif, répondait : «J'ai tout inventé. » En vous appuyant sur vos lectures, vous direz si, selon vous, tout est inventé dans un roman.
Si vous haïssez quelqu'un, laissez-le vivre (proverbe japonais).
La communication
FICHE PRATIQUE : Le hors-sujet
FICHE PRATIQUE : Le plan
Pour ou contre l'épingle à nourrice?
L'évasion
Les sujets réputés « intraitables »
La gazelle altérée n'écoute que sa soif (proverbe persan)
FICHE PRATIQUE : La conclusion

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit