LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< 1996 : politique française La majorité sur l ... La question indigène en Amérique centrale >>


Partager

1996 : politique internationale THÈMES Désarmement : l'interdiction des essais nucléaires

Philosophie

Aperçu du corrigé : 1996 : politique internationale THÈMES Désarmement : l'interdiction des essais nucléaires



Publié le : 3/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
1996 : politique internationale THÈMES Désarmement : l'interdiction des essais nucléaires
Zoom

Le 24 septembre 1996, les cinq principales puissances nucléaires ont signé à New York un traité d\'interdiction complète des essais nucléaires (CTST-Comprehensive Test Ban Treaty).

A cette occasion, le secrétaire général de l\'ONU a souligné l\'importance de l\'événement, aussi bien pour la consolidation du régime de non-prolifération que pour la poursuite du désarmement.

 

Toutefois, le refus de l’Inde d\'apposer sa signature au bas du traité réduit considérablement la portée de l\'accord et laisse planer un doute quant à l\'efficacité des mesures prises pour empêcher le perfectionnement des armements existants, verrouiller les portes du « club nucléaire » et relancer les négociations en vue de la réduction, voire de l\'élimination des armes de destruction massive.



A l\'origine, ce sont les pays du tiers-monde, réunis au sein du mouvement des non-alignés, qui demandèrent instamment l\'arrêt des expériences nucléaires auxquelles les Etats-Unis et l’URSS procédaient dans l\'atmosphère et sous l\'eau. L\'objectif poursuivi était double : il s\'agissait, d’une part, de freiner, voire de mettre un terme à la course aux armements, et, d’autre part, de protéger l\'espèce humaine contre les retombées radioactives qui menaçaient d’atteindre un seuil critique. Le premier appel dans ce sens fut lancé par le Premier ministre indien, Jawaharlal

Nehru, en 1954, et la question fut débattue au cours des années suivantes dans le cadre de la conférence du désarmement de Londres. Un moratoire fut même proclamé en 1958 par les trois puissances nucléaires de l\'époque, mais, à l\'automne 1961, il fut rompu par l\'Union soviétique, qui procéda alors à une série d\'essais nucléaires d\'une puissance inégalée dans le passé (plus de 50 mégatonnes) ; désireux de ne pas se laisser distancer dans la compétition, les Etats-Unis s’y mirent à leur tour.

Après la crise des fusées soviétiques à Cuba (octobre 1962), les deux adversaires prirent conscience de la nécessité de négocier des accords visant à stabiliser l\'équilibre sur lequel reposait la dissuasion réciproque et à prévenir la guerre nucléaire.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1020 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "1996 : politique internationale THÈMES Désarmement : l'interdiction des essais nucléaires" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit