LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>


Partager

Descartes, Règles pour la direction de l'esprit, III.

Philosophie

Aperçu du corrigé : Descartes, Règles pour la direction de l'esprit, III.



Publié le : 29/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Descartes, Règles pour la direction de l'esprit, III.
Zoom

corrigé complet



Descartes, Règles pour la direction de l\'esprit, III.

1 « Il faut lire les ouvrages des Anciens, parce qu’il est pour nous d’un immense

profit de pouvoir tirer parti des efforts d’un si grand nombre de personnes : aussi bien pour connaître ce qu’on a déjà découvert de vrai en ces temps-là, que pour être averti des problèmes qui restent à résoudre dans toutes les disciplines. Il est

5 cependant fort à craindre que peut-être certains germes d’erreurs, contractés à partir d’une lecture trop assidue de leurs ouvrages, ne s’accrochent à nous malgré que nous en ayons, et nonobstant toutes nos précautions. Les auteurs en effet sont d’habitude enclins, chaque fois qu’ils en sont venus, par un acte de foi irraisonné, à prendre parti en un sens ou en un autre sur quelque opinion controversée, à lento ter sans relâche de nous amener du même côté par les arguments les plus subtils ; inversement, chaque Ibis qu’ils sont tombés par un heureux hasard sur quelque chose de certain et d’évident, ils ne le font jamais paraître qu’enveloppé dans diverses tournures énigmatiques, soit qu’ils redoutent que la simplicité de l’argument ne diminue l’importance de leur trouvaille, soit que par malveillance ils nous 15 refusent la vérité toute franche.

Mais, alors même qu’ils seraient tous francs et sans détour, qu’ils ne nous assèneraient jamais une chose douteuse comme si elle était vraie, et qu’ils exposeraient toutes choses avec une entière bonne foi, nous ne saurions cependant jamais lequel il faudrait croire, puisqu’il n’y a presque rien qui n’ait été dit par l’un, et dont le 20 contraire n’ait été affirmé par quelque autre. Et il ne serait d’aucun profit de compter les voix, pour suivre l’opinion qui a le plus de répondants : car, lorsqu’il s’agit d’une question difficile, il est plus vraisemblable qu’il s’en soit trouvé peu, et non beaucoup, pour découvrir la vérité à son sujet. Mais quand bien même ils seraient tous d’accord, leur enseignement ne serait pas encore suffisant : car 25 jamais, par exemple, nous ne deviendrons mathématiciens, même en connaissant par cœur toutes les démonstrations des autres, si notre esprit n’est pas en même temps capable de résoudre n’importe quel problème : et nous ne deviendrons jamais philosophes, si nous avons lu tous les raisonnements de Platon et d’Aristote, et que nous sommes incapables de porter un jugement assuré sur les 30 sujets qu’on nous propose : dans ce cas, en effet, ce ne sont point des sciences que nous aurions apprises, semble-t-il, mais de l’histoire. »




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5127 mots (soit 8 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Descartes, Règles pour la direction de l'esprit, III." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit