Dissertation : La vie sociale n'est-elle qu'imaginaire

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Balzac et la petite tailleuse chinoise Cotation BIA >>


Partager

Dissertation : La vie sociale n'est-elle qu'imaginaire

Philosophie

Aperçu du corrigé : Dissertation : La vie sociale n'est-elle qu'imaginaire



document rémunéré

Document transmis par : Cersei-308845


Publié le : 5/11/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Dissertation : La vie sociale n'est-elle qu'imaginaire
Zoom

 

Dissertation : “La vie sociale n’est-elle qu’imaginaire ?” 
 
 
 
De  nos  jours  une  grande  partie  de  notre  vie  sociale  passe  par  internet  et  les  réseaux 
sociaux  sur  lesquels  chacun  forme  une  image  de  lui  même  qui  est  finement  défini  par  des 
photos, des posts, des centres d’intérêts mis en avant…  Cette image est accessible à tous, elle 
est  plus  précise  que  celle  que  l’on  renvoie  lors  d’un  contact  réel,  et  elle  est  bien  plus 
facilement  modelable.  Cette  émergence  des  réseaux  sociaux  a  permis  à  de  nombreuses 
personnes  de  nouer de nouvelles amitiés avec des gens qu’ils n’ont jamais rencontrer et qu’ils 
ne  connaissent  qu’à  travers  l’image  virtuelle  que  chacun  à  souhaiter  présenter  de  lui-même. 
On  peut  alors  parler  d’une  vie  imaginaire,  non  pas  parce  qu’elle  est  le  fruit  de  l’imagination 
et  ne  trouve  aucune  résonance  concrète,  mais  parce  qu’elle  repose  sur  des images qui sont le 
produits  de  l’esprit  de  chacun  et les modèles et conventions de la société qui sont acceptés de 
tous.  Or,  notre  vie  sociale  est  composé  de  nos  rapports  aux  autres,  de  notre  place  dans  la 
société,  de  nos appartenances à des groupes, des communautés,  elle dépend en partie l’image 
que  l’on  renvoie  de  soi  et  de  celle  que  l’on  perçoit  des  autres  mais  aussi  des  structures  de la 
société  (justice,  religions,  coutumes…).  Cependant  il  semble  que  la  vie  sociale  soit  concrète 
et  ancré  dans  la  réalité  :  notre  vie  sociale  est  sollicitée  quasiment  tous  les  jours, nous vivons 
en  société  et  sommes  tous  les  jours  amenés  à  avoir  des  rapports,  des  contacts  avec  d’autres 
personnes,  ces  rapports  sociaux  influencent  même  d’autre  aspect  de  nos  vies.  Comment  une 
vie  sociale  fondé  sur  un  jeu  d’image  et  de  rôle  peut-elle  être  autre  qu’imaginaire ? Notre vie 
sociale  est  constamment  sollicitée  ,  elle  peut  être  déterminante  de  tout  le  reste  de  notre  vie, 
elle  est  pourtant  l’unique  produit  de  notre esprit, et de celui de la société. Ces idées abstraites 
sont-elles  la  seule  composante  de  notre  vie  sociale  ?  Pour  tenter  de  répondre  à  ce  problème 
nous  allons  dans  un  premier  temps  voir  en  quoi  la  vie  sociale  est  imaginaire,  puis nous nous 
intéresserons  à  comment  elle  peut  naître  du  réel,  et  enfin  nous  nous  demanderons  comment 
cet imaginaire influence-t-il le réel, quels sont les limites entre l’imaginaire et le concret ?  
 
 
Tout  d’abord,  nous  allons  nous intéresser à l’aspect imaginaire de la vie sociale, à son 
caractère intellectuel, aux images et aux conventions sur lesquelles elle repose et se fonde.  
L’idée  que  l’on  se  fait  des  gens  découlent  principalement  de  l’image  qu’il  nous 
renvoie  et  de  la  déduction  à  laquelle  on  procède  pour  avoir  une  idée  globale  d’une  personne 
lorsque  l’on  n’en  a  qu’une  facette.  De  même  qu’il  est  rare  que  deux  personnes  expriment 
clairement  l’une  à  l’autre  la  façon  dont  elles  considèrent  leur  relation,  les  deux  parties 
peuvent  alors  en  avoir  une  image totalement différente. Les relations se basent sur les images 

que  l’on  renvoie,  ainsi  il  est  impossible  de  savoir  si  ces  images  reflètent  la  réalité  ou  le  rôle 
que  joue  l’autre  à  notre  égard.  Puisqu’elles  ne  reposent  sur  rien  de  vérifiable  on  peut  se 
tromper  sur  notre  façon  de  considérer  une  relation.  Les  autres  peuvent  avoir  une  image  de 
moi  et  des sentiments à mon égard qui ne sont pas ceux que je croyais. Il est déjà arrivé à tout 
le  monde  d’avoir  de  la  sympathie  que  l’on  pensait  réciproque  pour  une  personne  mais  qui 
s’avère  ne  pas  l’être  car  la  personne  jouait  un  rôle  avec  nous,  respectait  les  convenances. 
C’est  une  situation  que  l’on  retrouve  dans  beaucoup  d’oeuvres  littéraires  comme notamment 
Le  Misanthrope  de  Molière...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Dissertation : La vie sociale n'est-elle qu'imaginaire Corrigé de 2402 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dissertation : La vie sociale n'est-elle qu'imaginaire" a obtenu la note de : aucune note

Dissertation : La vie sociale n'est-elle qu'imaginaire

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit