NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on refuser de penser ? La raison d'Etat est-elle injustifiable, illé ... >>


Partager

«donner, c’est asservir»?

Philosophie

Aperçu du corrigé : «donner, c’est asservir»?



Publié le : 18/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

«donner, c’est asservir»?
Zoom

Au sens strict du terme, donner signifie: abandonner à autrui un bien matériel ou immatériel (je peux donner mon temps, mon amour, etc.) sans espoir d\'en tirer le moindre bénéfice, pas même celui d\'être aimé, respecté, admiré. C\'est pour moi un impératif moral de refuser catégoriquement que l\'on se montre redevable de ce que j\'ai fait. Mais l\'action de donner a rarement cette dimension purement altruiste. Le don est généralement intéressé. Dans les sociétés archaïques, elle

oblige effectivement le donataire à rendre ce qui ne lui appartient pas - «accepter quelque chose de quelqu\'un, c\'est accepter quelque chose de son essence spirituelle, de son âme» (Mauss, Essai sur le don) - et, pour des raisons de prestige, à le rendre en donnant plus que ce qui a été donné. Cette obligation est bien une forme d\'asservissement, tout comme le don qui n\'est pas gratuit. J\'asservis l\'autre lorsque je le rends psychologiquement, moralement redevable de ce que je lui ai donné.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "«donner, c’est asservir»?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit