Devoir de Philosophie

Edmund Husserl

Publié le 30/09/2013

Extrait du document

husserl

La philosophie comme science rigoureuse (1911)

Dans cette oeuvre, Husserl critique la position des partisans d'un naturalisme scientifique faisant de la philosophie un savoir parmi d'autres et celle des tenants de l'historicisme qui la ramènent à une simple vision du monde. La philosophie doit être  du sens des phénomènes.

Husserl a beaucoup écrit, ainsi qu'en témoignent les trente volumes des oeuvres complètes éditées à ce jour. Mais il a peu publié de son vivant et n'a quasiment rien fait paraître de son propre chef.

husserl

« 1 1 1 Principales œuvres ' Husserl a beaucoup écrit, ainsi qu'en témoignent les trente volumes des œuvres complètes éditées à ce jour.

Mais il a peu publié de son vivant et n'a quasiment rien fait paraître de son propre chef.

Recherches logiques (1900-1901) Si l'on conçoit la logique comme dépendant de la forme de notre esprit, on aboutit à un relativisme qui détruit l'idée même de vérité.

Contre ce •psycho­ logisme» , Husserl met en évidence le fait qu'il y aura toujours une différence incommensurable entre un jugement empirique reflé­ tant une croyance, et un jugement reconnaissant la vérité absolue et démon­ trable d'une proposition .

Si les propositions logico­ ma thématiques sont •vraies», c'est parce que ces propositions parlent de quelque chose d'autre que des processus naturels, des états d'âme ou des pro­ cessus mentaux , elles par­ lent des «choses elles­ mêmes» .

La philosophie comme science rigoureuse ( 1911 J Dans cette œuvre, Husserl critique la position des par­ tisans d'un naturalisme scientifique faisant de la philosophie un savoir parmi d'autres et celle des tenants de l'historicisme qui la ramènent à une simple vision du monde.

La phi­ losophie doit être phéno­ ménologie , c 'est-à-dire sai­ sie du sens des phénomènes.

Idées directrices ( 1913 -1 928) La phénoménologie doit comprendre comment le flux de l'activité inten­ tionnelle de la conscience construit la signification des différentes sphères de la réalité .

La temporalité propre à la vie intention­ nelle est l' élément même de cette construction des significations.

La recherche de la vérité apparaît comme une tâche infinie d 'ap­ proximation d' un idéal.

La constitution du monde pré­ suppose, comme son fon­ dement, la construction d'une intersubjectivité qui est la base même de toute universalité possible.

Méditations carté­ siennes ( 1931 J Il s'agit de la publication de conférences prononcées à la Sorbonne en 1929.

La philosophie , se proposant d'atteindre la vérité apo ­ dictique ne peut la ren­ contrer que dans le cogito énoncé par Descartes (•Je pense , donc je suis»).

Mais le cogito husserlien diffère du cogito cartésien: je me saisis comme pensant quelque chose et c'est ce qui rend possible la réalité du monde.

L'intersubjecti­ vité constitue ensuite le monde empirique .

«Malgré la relative simplicité de son accueil et la sympathie active qu'on pouvait trouver dans sa maison, on rencontrait en Husserl toujours la phénoménologie.» Emmanuel Lévinas, En découvrant l'Existence avec Husserl et Heidegger. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles