NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< HUSSERL: De simples sciences de faits FREUD: Les idées religieuses, >>


Partager

ÉPICTÈTE, Manuel. Ce qui trouble les hommes

Philosophie

Aperçu du corrigé : ÉPICTÈTE, Manuel. Ce qui trouble les hommes



Publié le : 24/3/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
ÉPICTÈTE, Manuel. Ce qui trouble les hommes
Zoom

Approche du texte

A. Le thème :

Il s’agit de l’attitude que nous devons adopter devant les événements qui affectent notre vie.

B. Question implicite à laquelle le texte répond :

Quelle est l’origine du mal et de la souffrance ?

C. Réponse à la question :

a) Idée générale:

C’est en nous que réside la source de nos malheurs, ce sont nos jugements qui font la valeur des événements. Épictète nous invite alors à comprendre où se situe la sagesse.

b) Structure logique du texte :

«Ce qui trouble les hommes..: nos propres jugements» : c’est dans nos jugements que réside l’origine. du mal exemple de la mort.



«Ce qui trouble les hommes, ce ne sont point les événements, mais les jugements, qu\'ils portent. sur les événements. La mort, par exemple, n\'est rien de terrible, sinon Socrate lui-même l\'aurait trouvée terrible ; mais le jugement qui nous fait déclarer la mort terrible, voilà ce qui est terrible. Lors donc que nous éprouvons entrave, trouble, chagrin, n\'accusons jamais personne d\'autre que nous-mêmes, c\'est-à-dire nos propres jugements. 

Accuser les autres de ses malheurs, c\'est lefait.d\'unignorant; s\'accuser soi-même, c\'est le fait dé l\'homme qui commence à s\'instruire ; n\'accuser ni un autre ni soi-même, c\'est le fait d\'un homme instruit.» 

ÉPICTÈTE, Manuel.


a) 1. Le stoïcisme, une des plus grandes sagesses de l’Antiquité présente une technique spirituelle de lutte contre la souffrance et de justification métaphysique. Comme toutes les morales de l’Antiquité, la morale stoïcienne se. présente comme une doctrine; du souverain bien, s’efforçant d’assurer le bonheur de l’homme, or le souverain bien réside dans la vertu, dès lors, s’affirme l’identité du bonheur et de la vertu : c’est par la vertu qùe l’on échappe aux maux qui affectent la vie.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3012 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "ÉPICTÈTE, Manuel. Ce qui trouble les hommes" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit