LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment puis-je devenir plus transparent à mo ... Texte de Nietzsche: l'origine de la conscienc ... >>


Partager

FREUD (« Psychopathologie de la vie quotidienne », chap. 8, éd. cit., p. 293-294). Explication de texte

Philosophie

Aperçu du corrigé : FREUD (« Psychopathologie de la vie quotidienne », chap. 8, éd. cit., p. 293-294). Explication de texte



Publié le : 15/11/2019 -Format: Document en format FLASH protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
FREUD (« Psychopathologie de la vie quotidienne », chap. 8, éd. cit., p. 293-294). Explication de texte
Zoom

Sujet 2 : Expliquez le texte suivant :

 

« On sait que beaucoup de personnes invoquent, à l’encontre d’un déterminisme psychique absolu, leur conviction intime de l’existence d’un libre arbitre. Cette conviction refuse de s’incliner devant la croyance au déterminisme. Comme tous les sentiments normaux, elle doit être justifiée par certaines raisons. Je crois cependant avoir remarqué qu’elle ne se manifeste pas dans les grandes et importantes décisions ; dans ces occasions, on éprouve plutôt le sentiment d’une contrainte psychique, et on en convient : “J’en suis là, je ne puis faire autrement.” Lorsqu’il s’agit, au contraire, de résolutions insignifiantes, indifférentes, on affirme volontiers qu’on aurait pu tout aussi bien se décider autrement, qu’on a agi librement, qu’on a accompli un acte de volonté non motivé. Nos analyses ont montré qu’il n’est pas nécessaire de contester la légitimité de la conviction concernant l’existence du libre arbitre. La distinction entre la motivation consciente et la motivation inconsciente une fois établie, notre conviction nous apprend seulement que la motivation consciente ne s’étend pas à toutes nos décisions motrices. De minimis non curat praetor (le chef ne se soucie pas des détails). Mais ce qui reste ainsi non motivé d’un côté, reçoit ses motifs d’une autre source, de l’inconscient, et il en résulte que le déterminisme psychique apparaît sans solution de continuité. » FREUD (« Psychopathologie de la vie quotidienne », chap. 8, éd. cit., p. 293-294).





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1563 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "FREUD (« Psychopathologie de la vie quotidienne », chap. 8, éd. cit., p. 293-294). Explication de texte" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit