Grand oral du bac : Le structuralisme

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ARLES (Roman d') : sa vie et son oeuvre Alcools d'Apollinaire (résumé & analyse) >>


Partager

Grand oral du bac : Le structuralisme

Philosophie

Aperçu du corrigé : Grand oral du bac : Le structuralisme



Publié le : 14/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
 Grand oral du bac : Le structuralisme
Zoom

LE PARADIGME FROID

 

Le structuralisme est un courant qui apparaît dans les années 1950 et qui applique aux sciences humaines une démarche cognitive, développée en linguistique notamment par Ferdinand de Saussure. Il existe un « moment structuraliste » dans les années I960, qui influence aussi bien des critiques littéraires comme Roland Barthes, Umberto Eco et Gérard Genette que des philosophes tels Michel Foucault, Louis Althusser et Jacques Derrida. Mais le structuralisme a aussi ses limites : il fait abstraction de l\'homme, de son désir et de son individualité.

LES FONDEMENTS DU STRUCTURALISME

La linguistique saussurienne

• L\'influence capitale du développement de la linguistique sur l’invention du structuralisme est incontestable. Le Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure (1857-1913), paru en 1916, définit certains concepts fondamentaux qui inspirent non seulement la linguistique ultérieure, mais aussi l’ensemble des sciences humaines.

Ferdinand de Saussure définit le signe comme l\'unité indissociable du signifié et du signifiant. Cette définition saussurienne du signe comme totalité fait échec à la conception traditionnelle du texte littéraire, lequel est censé donner forme à un fond préconstitué.

Dans la linguistique saussurienne, tout signe est défini par rapport aux autres, par pure différence (négativement), et non par ses caractéristiques propres («positives») : ainsi s\'affirme le caractère structural de la linguistique saussurienne.

 

Ferdinand de Saussure établit également une distinction entre langue et parole. Cette opposition recoupe la distinction entre social et personnel. Pour Saussure, seule la langue est un objet qui peut donner lieu à rationalisation scientifique. La conséquence en est l\'élimination du sujet parlant de l\'investigation scientifique.

Saussure privilégie une linguistique synchronique (qui se consacre à un état de la langue à un moment donné) à une linguistique diachronique (qui envisage la langue dans son évolution historique). Cet exemple d\'étude synchronique a conduit la plupart des structuralistes à considérer les systèmes étudiés comme des ensembles clos et à récuser une démarche historisante. La démarche synchronique ouvre notamment la voie à une approche immanente de l\'œuvre littéraire.

Le formalisme russe

La linguistique saussurienne a d\'abord influencé les «formalistes» russes. En 1915, quelques étudiants fondent le cercle linguistique de Moscou, qui se donne pour mission de favoriser l\'étude simultanée de la linguistique et de la poétique; puis, en 1917, se constitue à Petrograd la «société d\'étude du langage poétique », avec les mêmes ambitions que le groupe moscovite. Il s\'agit de donner à la critique littéraire un cadre et une méthodologie scientifique.

Les membres de ces deux cercles (louri Tynianov, Boris Eikhenbaum, Victor Chklovski, Roman Jakobson) sont connus sous le nom de «formalistes russes» -appellation due aux détracteurs du mouvement, qui stigmatisaient la méthode formelle.

• Parmi les textes fondateurs du structuralisme, La Morphologie du conte (1928, traduit en français en 1970) du folkloriste soviétique Vladimir Propp (1895-1970) est le livre le plus célèbre. Il propose une analyse des structures du conte merveilleux considéré comme genre. Les personnages se distribuent selon leurs fonctions, dont le nombre est limité, dont la succession est toujours la même au sein d\'une structure qui rassemble tous les contes. Propp compte trente et une fonctions qui sont réparties entre les personnages selon sept sphères : celles de l\'agresseur, du donateur, de l\'auxiliaire, de la princesse, du mandateur, du héros et du faux héros.



Lévi-Strauss définit la culture comme l\'ensemble des systèmes symboliques que constituent par exemple les systèmes de parenté, les mythes, les manières de table et, bien entendu, le langage, qui est le plus performant de ces systèmes. Tristes Tropiques obtient un vrai succès public et suscite l\'engouement pour la méthode structuraliste appliquée aux sciences humaines.

 

Dans le structuralisme, la valeur d\'un élément n\'est ni absolue ni intrinsèque : elle est relationnelle, c\'est-à-dire constituée par la fonction qu\'elle occupe par rapport aux autres composantes de la structure, selon des règles qui peuvent être décrites de manière rigoureuse. Avec le structuralisme, une vision mécaniste et systémique de l\'art succède à la vision positiviste et organique. Dans tous les cas, il est possible de décrire un objet comme un tout, de le caractériser par un certain nombre de fonctions et de prêter à la description obtenue une valeur heuristique (qui sert à la découverte).





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé :  Grand oral du bac : Le structuralisme Corrigé de 2918 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Grand oral du bac : Le structuralisme" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Grand oral du bac : Le structuralisme

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit