Hobbes

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ?En quoi la conférence de Berlin et le partag ... violences conjugales >>


Partager

Hobbes

Philosophie

Aperçu du corrigé : Hobbes



document rémunéré

Document transmis par : Ichemmseddi-308563


Publié le : 1/11/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Hobbes
Zoom

De même qu'il y eut des plants de blé et de vigne en petite quantité, dispersés dans les champs et les
bois, avant que les hommes ne connaissent leurs vertus, ou ne les utilisent pour se nourrir, ou ne les plantent à
part dans des champs et des vignobles, à une époque où ils se nourrissaient de glands et buvaient de l'eau, de
même, il y eut, dès le commencement, diverses spéculations vraies, générales et profitables, comme les plants
naturels de la raison humaine. Mais elles ne furent d'abord que peu nombreuses; les hommes vivaient sur une
expérience grossière, il n'existait aucune méthode, c'est-à-dire qu'on ne semait ni ne plantait la connaissance
seule, séparée des mauvaises herbes et des plants courants de l'erreur et de la conjecture. Et la cause de cela
était le manque de loisir chez des hommes qui devaient se procurer ce qui était nécessaire à la vie et se
défendre contre leurs voisins, et il était impossible qu'il en fût autrement tant que ne furent pas érigées de
grandes Républiques. Le loisir est la mère de la philosophie, et la République la mère de la paix et du loisir. C'est
là où apparurent de grandes cités florissantes qu'on étudia en premier la philosophie.
Hobbes, Léviathan
For as there were plants of corn and wine in small quantity dispersed in the fields and woods, before men
knew their virtue, or made use of them for their nourishment, or planted them apart in fields and vineyards; in
which time they fed on acorns and drank water: so also there have been diverse true, general, and profitable
speculations from the beginning, as being the natural plants of human reason. But they were at first but few in
number; men lived upon gross experience; there was no method; that is to say, no sowing nor planting of
knowledge by itself, apart from the weeds and common plants of error and conjecture. And the cause of it being
the want of leisure from procuring the necessities of life, and defending themselves against their neighbours, it
was impossible, till the erecting of great Commonwealths, it should be otherwise. Leisure is the mother of
philosophy; and Commonwealth, the mother of peace and leisure. Where first were great and flourishing cities,
there was first the study of philosophy.
Hobbes, Leviathan, chapter XLVI

Analyse du texte de Hobbes extrait de Léviathan
En italique et en gras sont rappelés les idées et les arguments du texte du point de vue de leur contenu.
Soulignées sont les fonctions logiques des parties, sous-parties et autres propositions.
Encadrés sont les connecteurs logiques mais aussi les notions qui appelaient des définitions.
Il convient évidemment de ne jamais mener une analyse formelle ou logique gratuite c’est-à-dire que vous n’exploiteriez pas
du point de vue du sens, du fond de l’argumentation.
Pour expliquer, il convient de se demander ce que l’auteur a voulu dire et, à cette fin, il faut essayer de se mettre dans la
situation qui est décrite dans le texte puis de prendre du recul par rapport à cette mise en situation, de se demander ce qu’elle
représente ou comment se la représenter, ce qu’elle implique, etc.
I.

Analogie entre les plants de ...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Hobbes Corrigé de 2177 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Hobbes" a obtenu la note de : aucune note

Hobbes

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit