LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il limiter les nouvelle technologies ? Le modèle linguistique et les sciences humain ... >>


Partager

Le langage ou la créativité dans les règles selon Noam Chomsky

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le langage ou la créativité dans les règles selon Noam Chomsky



Publié le : 13/10/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le langage ou la créativité dans les règles selon Noam Chomsky
Zoom

\"En étudiant la \"linguistique cartésienne\", Chomsky ne rapproche point la grammaire des classiques et la linguistique d\'aujourd\'hui : il entreprend plutôt de faire apparaître comme leur avenir et leur futur lieu commun une grammaire où le langage serait analysé non plus comme un ensemble d\'éléments discrets mais comme une activité créatrice où des structures profondes seraient dessinées au-dessous des figures superficielles et visibles de la langue; où la pure et simple description de rapports serait reprise à l\'intérieur d\'une analyse explicative; où le système de la langue ne serait pas séparable de l\'élaboration rationnelle qui permet de l\'acquérir\"

 

Chomsky novateur, humaniste mais d\'un humanisme nouveau : espérance pour le futur dans l\'effondrement du monde d\'hier que nous vivons aujourd\'hui.



N. Chomsky, contre la tendance structuraliste à exclure l\'intuition du sujet parlant, va partir de cette intuition qui sous-tend toute utilisation et compréhension du langage. Chomsky ne veut pas, comme les linguistes modernes, se contenter de décrire le corpus linguistique. Il veut construire une grammaire suffisamment \"puissante\" pour expliquer l\'utilisation libre et créatrice que le sujet fait de sa langue maternelle en reliant intuitivement son et sens selon des règles grammaticales précises. Ainsi, la \"grammaire générative\" doit engendrer - au sens mathématique du terme - les règles phoniques (son), sémantiques (sens) et syntaxiques que tout sujet applique inconsciemment dans l\'acte signifiant et créateur qu\'est le langage.


Saussure, en parfait positiviste du XIXème siècle - comme Durkheim en sociologie, Langlois et Seignobos en Histoire - élimine la subjectivité de l\'étude du langage et pour cela il limite l\'objet de son étude à la \"langue\" qu\'il distingue de la \"parole\". La langue est un produit social \"trésor déposé dans les sujets d\'une même communauté : la langue n\'est complètement dans aucun, elle n\'existe parfaitement que dans la masse.\" Cette langue maternelle donnée à l\'enfant oppose à toute innovation individuelle une force d\'inertie. La langue par son arbitraire, tend à la stabilité. C\'est cette langue \"constante\", \"immuable\", que le linguiste positiviste étudie quantitativement. Ce ne sont pas les changements historiques de la langue qui intéresse le linguiste mais sa structure. La langue est un tout analysable, décomposable qui se subdivise en chaînes linguistiques - les phrases - elles-mêmes subdivisées en unités linguistiques - les mots - eux mêmes subdivisés en son et sens, ou encore en signifiant et signifié.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5054 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le langage ou la créativité dans les règles selon Noam Chomsky" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit