LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>


Partager

Le langage Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La philosophie de l’esprit d’Iéna.

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le langage Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La philosophie de l’esprit d’Iéna.



Publié le : 29/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le langage Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La philosophie de l’esprit d’Iéna.
Zoom

 Sujet 1



Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La philosophie de l’esprit d’Iéna.

1 « Le langage est la faculté de donner des noms : la faculté d’imaginer est une

faculté donnant seulement une forme vide, signifiante, posant la forme en tant que quelque chose d’intérieur, mais le langage pose l’intérieur en tant qu’é/an/. Tel est en effet l’être vrai de l’esprit. Le langage donne un nom à la chose et 5 exprime ce nom comme Vêtre de l’objet. « Qu’est-ce ? » Nous répondons : « c’est un lion », « c’est un âne », etc. ; cela est, c’est-à-dire ce n’est absolument pas quelque chose qui a une couleur jaune, des pattes, et ainsi de suite, un être autonome propre, mais c’est un nom, un son de ma voix, quelque chose de tout autre que ce que c’est dans l’intuition, et tel est son être vrai.

io (« C’est seulement son nom », la chose elle-même est quelque chose d’autre ; cela veut dire que nous retombons alors dans la représentation sensible ; ou « c’est seulement un nom » en une signification plus élevée, car le nom n’est d’abord que l’être spirituel le plus superficiel.)

Par le nom donc l’objet comme étant est né du moi. Telle est la première 15 faculté créatrice qu’exerce l’esprit. Adam a donné un nom à toutes choses : c’est le droit de majesté et la première appropriation de la nature entière ou encore l’acte de créer cette nature à partir de l’esprit. Logos est raison, essence des choses et discours, chose et dit, catégorie. L’homme parle à la chose comme à ce qui est sien, et tel est Vêtre de l’objet. L’esprit se rapporte à soi-20 même, il dit à l’âne : tu es un quelque chose d’intérieur et cet intérieur est moi, et ton être est un son que j’ai découvert arbitrairement. « Ane » est un son qui est tout autre chose que l’être sensible lui-même ; dans la mesure où nous le voyons et aussi le sentons et l’entendons, nous sommes lui-même, immédiatement uns avec lui et remplis de lui ; mais en se retirant comme nom, il est 25 quelque chose de spirituel, de totalement autre.

Le monde, la nature n’est plus un royaume d’images, supprimées intérieurement, qui n’ont aucun être, mais un royaume de noms. Ce royaume d’images est l’esprit rêvant qui a affaire avec un contenu qui n’a aucune réalité, aucun être-là. Son éveil est le royaume des noms ; ici, il y a en même temps la 30 séparation ; l’esprit est en tant que conscience. A présent ses images viennent d’obtenir leur vérité. »





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3041 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le langage Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La philosophie de l’esprit d’Iéna." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit