NoCopy.net

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< idea of progress TS Guernica - 1937 - Picasso >>


Partager

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le langage n'est-il qu'un instrument de communication?



document rémunéré

Document transmis par : mrrd-242089


Publié le : 22/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication?
Zoom



Le langage n’est-il qu’un instrument de communication ?





La remise en question de l’enseignement du latin et du grec fut récemment envisagée par le Ministère de l’Éducation Nationale, sous prétexte qu’il était plus important de maîtriser une nouvelle langue vivante que de pratiquer une langue morte. De nombreux intellectuels et philosophes se mobilisèrent pour s’opposer à ce projet. Pour justifier cet engagement, ils invoquèrent l’importance de connaître les racines des langues européennes, porteuses des origines de notre civilisation. L’émotion suscitée par cette réforme montre à quel point une langue qui n’est plus pratiquée, et qui donc ne sert en rien à la communication, conserve pour beaucoup une fonction essentielle. Peut-on ainsi réduire le langage à un instrument de communication ? Le mot instrument suppose une finalité du langage, ainsi comparé à un outil. Une discussion, un rapport linguistique entre deux humains, n’aurait qu’un seul but, un seul objectif. Les mots constitutifs du langage ne seraient que des médiateurs utilisés pour faire passer une information, une idée. Le langage peut-il dépasser sa valeur relative et être une fin en soi ? Nous verrons que l’utilisation première du langage est certes la communication, mais qu’il peut être également un instrument de domination. Il s’avère aussi, avant tout, être la condition première de l’élaboration de toute pensée. Nous démontrerons par la suite que le langage est bien plus qu’un instrument, qu’il peut être une fin en soi, indépendamment de son contenu informatif.



Le langage est par nature un instrument de communication, intrinsèquement lié à la pensée. C’est un médiateur, utilisé pour échanger des informations ; le langage comme instrument de communication peut cependant être vicié et détourné par les pouvoirs politiques.

Le langage est nécessaire à la communication, car il permet un échange fondé sur des connaissances et références communes. Il permet d’avoir une relation collective aux choses ; c’est un intermédiaire susceptible de permettre l’échange entre plusieurs personnes. La thèse de Jean-Jacques Rousseau, dans l’Essai sur l’origine des langues, suppose que l’utilisation première du langage fut l’expression des passions, des expériences sensibles, des besoins physiologiques : le désir, la peur ou encore la colère. Suivant cette optique, le message est essentiel, bien plus important que la forme. Seul le contenu doit atteindre l’interlocuteur. Les mots permettent une communication directe, complexe et logique, même si la thèse de Rousseau nous fait revenir à une définition élémentaire du langage. Cependant, cette réflexion de la part du philosophe convoque une nouvelle interrogation. Si le langage primitif se résume à une expression de nos désirs et besoins, peut-on qualifier la communication animale, si elle existe, de langage ? René Descartes, dans son Discours de la méthode, offre une distinction afin de marquer une sorte d’évolution du langage chez l’homme. Selon lui, les animaux feraient état de « passions », traduits par des cris de toutes sortes : « On ne doit pas confondre les paroles avec les mouvements naturels ». Descartes ajoute, dans sa Lettre au marquis de Newcastle: « ils nous exprimeraient bien leurs pensées, s’ils en avaient. » Ils ne pourraient en aucun cas être rapprochés du discours articulé des hommes. Communiquer une émotion n’est pas la même chose qu’exprimer une pensée. On ne peut donc pas vraiment qualifier leurs pulsions de langage. Le langage est plus qu’une pulsion, il est l’expression d’une pens&...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le langage n'est-il qu'un instrument de communication? Corrigé de 2673 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le langage n'est-il qu'un instrument de communication?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit