NoCopy.net

philo descartes

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dante and the comic tradition

En 1815, au congrès de ...
>>


Partager

philo descartes

Philosophie

Aperçu du corrigé : philo descartes



document rémunéré

Document transmis par : vanisa-281601


Publié le : 15/11/2016 -Format: Document en format HTML protégé

philo descartes
Zoom



LE DESIR



Définissez en les distinguant les termes suivants :

l'Envie : Convoiter quelque chose que autrui possède. Envie = invidia, la jalousie.

le Besoin : La nécessité vitale

le Désir : On ne désire que ce qu'on a pas : c'est un manque, pas vital mais existentiel. C'est la différence entre vivre et exister : vivre est au sens biologique, on ne choisit pas de vivre ; exister demande du plaisir. Désir = desiderace -&gt; sidus = astre : les astronomes désiraient voir certaines étoiles qui tardaient à apparaître (certaines ne sont visibles que les xx années). Il n'y a que les humains pour les guetter : ils existent.

la Volonté : Une force morale qui se donne les moyens d'atteindre ses fins ; il faut du courage pour y arriver. (# velléité : celui qui veut mais ne se donne pas les moyens d'atteindre ses objectifs)





Les désirs, tensions du corps ou de l'âme vers des objets considérés comme source de satisfaction, lient l'homme au monde. Ce sont eux qui poussent l'individu à entrer en relation avec le monde et à le transformer. Ils sont les moteurs de l'action humaine : celui qui ne désirerait rien se condamnerait à ne rien faire et à jouir d'un bonheur qui, selon Calliclés, est le bonheur des pierres et des morts.

Mais les désirs, comme le montre Freud, entrent souvent en conflit avec la morale ; par leur caractère excessif et récurrent ils aliènent l'homme et le condamne au malheur. C'est ainsi que l'alcoolique boit bien au-delà de la soif et se condamne à la cirrhose et à la dépendance.

Dans ce contexte, que peut nous apprendre une analyse de nos désirs ? Comprendre ces désirs, n'est-ce pas pour l'homme l'un des meilleurs moyens de se connaître et par-delà l'un des meilleurs moyens de réfléchir à sa conduite (au sens moral : l'éthique) et à son bonheur ?



I/ Ce que le désir nous apprend sur l'homme



A- Les mythes platoniciens

Dialogue du banquet (Le mythe de la naissance d'Eros)Le désir amoureux à deux parents : un père, Poros, qui est opulent, et une mère, Pénia, qui est indigente. Par sa mère, le désir est pauvre, et par son père il est riche, chasseur, chercheur. Cette double parenté révèle la double nature du désir, une nature contradictoire, ambivalente : richesse et pauvreté.

En effet, le désir est manque car on ne désire que ce qu'on n'a pas.Néanmoins, savoir qu'il nous manque quelque chose, qu'on désire, nous pousse à acquérir ce qui nous manque : le désir devient le moteur de l'action, de la production, de la création.

Platon insiste dans son texte sur l'idée qu'on en a jamais fini avec ses désirs : à peine un désir est-il satisfait qu'un autre renaît.





Ce premier mythe nous révèle notre défiance originelle : il montre que nous ne sommes pas autosuffisants et le désir révèle notre nature imparfaite. Nous ne pouvons pas imaginer Dieu désirant : Dieu est un être parfait, omniscient, omnipotent,...Néanmoins il ne faut pas regretter la nature imparfaite de l'homme, car elle est à l'origine de tout ce que l'homme a inventé et créé : la science, la technique, l'économie, et l'homme lui-même s'est inventé à partir de ce qu'il a produit.

L'homme naît nu, sans armes, sans couvertures, contrairement aux autres animaux, mais ce qui semble être de la malchance est en fait une chance : notre imperfection nous a poussé à nous transformer, à innover, à désirer, à produire, créer.

2ème mythe développé par Platon dans l...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : philo descartes Corrigé de 2901 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "philo descartes" a obtenu la note de : aucune note

philo descartes

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit