NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>


Partager

Spinoza: Faire le mal, est-ce seulement désobéir aux lois ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Spinoza: Faire le mal, est-ce seulement désobéir aux lois ?



Publié le : 14/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Spinoza: Faire le mal, est-ce seulement désobéir aux lois ?
Zoom

1. Dégagez la thèse de ce texte et les étapes de son argumentation.

2. a. Expliquez : « dans l\'état naturel le péché ne peut se concevoir ». b. Pourquoi obéir rend-il « digne de jouir des commodités de la

cité » ?

3. Faire le mal, est-ce seulement désobéir aux lois ?



Une société, garantie par les lois et par le pouvoir de se conserver, s\'appelle cité, et ceux qu\'elle défend de son droit, citoyens; par où l\'on comprend aisément qu\'il n\'y a dans l’état naturel rien qui soit bien ou mal de l\'avis unanime ; puisque chacun, dans l\'état naturel, ne veille qu\'à son utilité, et décide du bien et du mal selon son tempérament et en n\'ayant pour règle que son utilité, et que personne ne l\'oblige à obéir à une loi, que lui seul. Et, par suite, dans l\'état naturel le péché ne peut se concevoir; mais bien dans l\'état civil, où il est décidé d\'un commun accord de ce qui est bien et de ce qui est mal, et où chacun est obligé d\'obéir à la cité. Et donc le péché n\'est rien d\'autre que la désobéissance, qui pour cette raison est punie par le seul droit de la cité, et au contraire l\'obéissance est comptée au . citoyen comme un mérite, parce qu\'on le juge par là même digne de jouir des commodités de la cité.

Spinoza


On sait en effet que toute législation peut être contournée ou détournée au profit personnel de l\'individu. On peut donc dire que faire le mal, c\'est parfois non pas désobéir aux lois, mais les réduire au statut de moyens pour notre profit. La considération des lois ne permet de juger que la conduite extérieure de l\'individu et non ses intentions, sur lesquelles porte en général le jugement moral sur le bien et le mal.

De plus, l\'application des lois requiert toujours une interprétation tenant compte des circonstances particulières. Si cette démarche n\'est pas faite, les lois peuvent être inhumaines. L\'application de la loi « dans toute sa rigueur »




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1341 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Spinoza: Faire le mal, est-ce seulement désobéir aux lois ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit