NoCopy.net

Le texte que nous allons &eacute;tudier est un extrait du Livre X de l&rsquo;Ethique &agrave;<br /> Nicomaque, &eacute;crit par le philosophe Aristote vers 335 avant J-C.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< brevet L&#8217;Albatros >>


Partager

Le texte que nous allons étudier est un extrait du Livre X de l’Ethique à
Nicomaque, écrit par le philosophe Aristote vers 335 avant J-C.

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le texte que nous allons étudier est un extrait du Livre X de l’Ethique à
Nicomaque, écrit par le philosophe Aristote vers 335 avant J-C.



document rémunéré

Document transmis par : zoejns-307335


Publié le : 26/9/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le texte que nous allons étudier est un extrait du Livre X de l’Ethique à<br />
Nicomaque, écrit par le philosophe Aristote vers 335 avant J-C.
Zoom

Le texte que nous allons étudier est un extrait du Livre X de l’Ethique à
Nicomaque, écrit par le philosophe Aristote vers 335 avant J-C. Le thème de cet
extrait est le bonheur et ici Aristote s'attarde plus particulièrement sur la notion
d'amusement. Pendant l’Antiquité, le loisir n’avait pas la même signification
qu’aujourd’hui : il était contraire à la vertu et à la dignité humaine, et était
réservé aux esclaves. Nous parlerons donc ici de loisir, activité noble, et non de
travail. Selon Aristote, l'amusement est nécessaire mais ne doit pas être le but
de notre existence. D'après lui, « l’activité la plus sérieuse est toujours celle de
la partie la meilleure de nous-mêmes ou celle de l’homme d’une moralité plus
élevée ». Aristote défend une philosophie eudémoniste, où le bonheur constitue
la seul fin en soi. Ici, l’activité la plus sérieuse est donc la recherche du bonheur.
Or, Aristote défend l’idée que le bonheur ne s’atteint que par la recherche de la
vertu, d’où son affirmation que cette activité est supérieure à tout. Il défend
l'idée que l'amusement est nécessaire à l'homme pour pouvoir se reposer de son
sérieux, qui ne peut être constant. Ce sérieux doit être la raison de ce pour quoi
il vit, contrairement à l'amusement qui n'est pas une fin en soi. Nous pouvons
alors nous demander quelle place l'amusement doit-il avoir dans l'existence d'un
individu. La philosophie hédoniste prône que le plaisir est la seule forme de
bonheur possible. Nous pouvons alors nous demander si pour Aristote,
l’amusement permet d’atteindre le bonheur. Si Aristote est eudémoniste, alors
qu’est-ce qui permet à l’homme d’atteindre le bonheur, but suprême de son
existence ? L’amusement a-t-il un rôle à jouer dans cette recherche du bonheur ?
Dans un premier temps, l'auteur affirme que l'amusement n'est pas et ne doit
pas être le but d'une vie, il affirme qu’il serait « étrange que la fin de l’homme
fût le jeu ». Ensuite, Aristote nous montre que le plaisir est nécessaire au loisir,
il soutient qu’il faut « s’amuser en vue d&rsqu...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le texte que nous allons &eacute;tudier est un extrait du Livre X de l&rsquo;Ethique &agrave;<br />
Nicomaque, &eacute;crit par le philosophe Aristote vers 335 avant J-C. Corrigé de 1719 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le texte que nous allons étudier est un extrait du Livre X de l’Ethique à
Nicomaque, écrit par le philosophe Aristote vers 335 avant J-C."
a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Le texte que nous allons &eacute;tudier est un extrait du Livre X de l&rsquo;Ethique &agrave;<br /> Nicomaque, &eacute;crit par le philosophe Aristote vers 335 avant J-C.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit