NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< THÈME : L’art et le beau L’œuvre ... THÈME : La vérité et le vrai >>


Partager

THÈME : L’histoire, la « science » historique

Philosophie

Aperçu du corrigé : THÈME : L’histoire, la « science » historique



Publié le : 27/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
THÈME : L’histoire, la « science » historique
Zoom

Les sujets sur l’histoire questionnent tous le caractère « scientifique » de cette discipline : ils portent sur la nature de l’histoire, sur son sujet et sur sa réalité en tant que science. Ils sont faciles à reconnaître, car ils contiennent pratiquement tous le mot histoire ou un de ses dérivés directs.

N’oubliez pas que le terme « histoire » est ambigu et répond à deux définitions :

l’histoire peut désigner l’étude du passé humain (l’histoire en tant que connaissance)

le mot « histoire » signifie également l’ensemble des états ou des événements par lesquels passe une réalité (l’histoire en tant que réalité)

Dans chaque sujet, l’examen des deux définitions est indispensable

Mais attention :

L’histoire n’est ni une science au sens « positiviste » des sciences expérimentales (c’est-à-dire un système de connaissances discursives établissant des relations nécessaires et constantes entre les phénomènes), ni une Science au sens hégélien de synthèse totale. Elle n’est, au mieux, qu’une connaissance rigoureuse des faits et de leur enchaînement dans des domaines déterminés.

Sous-jacente à presque tous les sujets, la contradiction entre la volonté de rigueur scientifique et l’impossibilité de créer une véritable science est à l’origine des problèmes posés par les intitulés.

l’homme et l’esprit seuls ont une histoire

Utilisez votre expérience personnelle, pour bien saisir les idées du schéma fondamental. Par exemple, vous avez participé à une manifestation de lycéens contre les modifications à l’accès aux universités



A L’histoire primitiveB L’effort de rigueur scientifiqueC L\'histoire est-elle vraiment une science ?D Les histoires et leurs sujets

— Le changement : la suite des événements — Le récit historique — Une mémoire collective qui fonde une cultureLa méthode — Les archives — La création du fait historique — La mise en ordre des faits L\'histoire — La connaissance historique — Le sens et les philosophies de l\'histoire — Hegel. L\'Esprit conduit le devenir historique. L\'homme n\'est qu\'un instrument et ne fait pas vraiment: l\'histoire.Mais — L\'homme fait l\'histoire (la science expérimentale riest pas faite par l’homme) — L\'historien est dans l\'histoire et ne peut s\'en séparer — Il n\'y a pas de lois dans l\'histoire—Les histoires se substituent à l\'Histoire — Il n\'y a pas de science historique (au sens expérimental), mais des connaissances rigoureuses dans des domaines précis Les sujets de l\'Histoire — L\'homme — Les diverses réalités humaines — La nature et la vie échappent à l\'histoire


  1. Sujet choisi : Peut-on unifier l’histoire ?
  2. Sujet : L’histoire produit-elle son sens ou bien ce sens lui est-il communiqué ?
  3. Sujet: L’histoire est-elle la mémoire de l’humanité ?
  4. Sujet: Pensez-vous Que l’homme est le seul être à avoir une histoire ?

A. Introduction

D’emblée, il faut noter l’ambiguïté présente dans l’intitulé du sujet. En effet, l’expression « peut-on » est loin de posséder un sens univoque, puisqu’elle signifie à la fois « est-il possible » et « est-il légitime ». C’est donc un problème de possibilité, mais aussi de légitimité, qui surgit dans notre énoncé, et qu’il faudra questionner.

Unifier, c’est faire, de plusieurs éléments, une seule et même chose, c’est rendre cohérent.

Quant au terme « histoire », il possède deux significations principales. L’histoire désigne, au sens subjectif, l’étude et la connaissance du passé humain, mais aussi, au sens objectif, l’ensemble des états ou des événements par lesquels passe une réalité (il s’agit, dans ce cas, de l’histoire comme réalité objective).

Est-il possible et légitime de rendre l’histoire cohérente, d’y voir une synthèse totale du passé de l’humanité, ou bien peut-on seulement appréhender l’histoire de domaines partiels et limités ? Tel semble être le sens de notre intitulé de sujet.

Cet intitulé pose le problème suivant : est-il possible, par une démarche rigoureuse, de dégager une signification rationnelle de l’amas de faits du passé, amas apparemment incohérent ?



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4692 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "THÈME : L’histoire, la « science » historique" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit