LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< THÈME: L’homme en société THÈME : L’art et le beau L’œuvre ... >>


Partager

THÈME: La connaissance scientifique

Philosophie

Aperçu du corrigé : THÈME: La connaissance scientifique



Publié le : 27/1/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
THÈME: La connaissance scientifique
Zoom

Les sujets traitant de la science peuvent être regroupés en deux catégories :

— les sujets centrés sur la nature de la connaissance scientifique.

— les sujets qui s’interrogent sur l’expérience et la théorie ainsi que sur leurs relations.

Dans la première catégorie, vous serez toujours amenés à traiter de l’expérience et de la théorie, au moins indirectement.

Les termes de science, connaissance scientifique, théorie, fait, expérience, loi vous permettront de les reconnaître facilement.

La dissertation consiste à définir la nature de la science ou de la connaissance scientifique et des caractères de ses éléments constitutifs (expérience, loi, théorie). Vous serez donc amenés à parcourir le schéma fondamental, soit dans sa totalité de A vers C, soit seulement les colonnes B et C.

La partie B du schéma, le désir de connaître, vous servira soit à dépasser la connaissance commune, soit à apporter son intelligibilité à la connaissance scientifique. Elle joue donc un rôle de pivot dans la discussion.




  1. Sujet choisi : Peut-on dire que la connaissance scientifique est la connaissance commune devenue plus rigoureuse ?
  2. Sujet : Les faits parlent-ils d’eux-mêmes ?
  3. Sujet : Pour être un bon observateur, faut-il être un bon théoricien ?
  4. Sujet : Appréciez ce jugement de Claude Bernard : « On expérimente avec sa raison. »


Or celle-ci est, essentiellement, d’ordre sensible et empirique : j’ouvre les yeux et le monde s’offre à moi dans sa diversité colorée, à travers les « données » des sens. Le rouge, le vert, les zones d’ombres ou de lumières se découpent dans mon champ perceptif. Il semble bien que ce contact direct et immédiat avec le monde forme la matrice de tout savoir et de toute vérité. La connaissance dite « commune » se nourrit tout entière de cette relation avec les choses données empiriquement.

L’observation purement qualitative de la nature, sans définitions précises

Il va sans dire que mon rapport avec les choses ne dépasse pas alors la dimension de la pure « qualité » : la connaissance commune porte sur des relations indiquant la manière d’être des réalités, le « blanc », le « doux », « l’amer », « l’aigre », etc., sans considération de quantité, de mesure et, surtout, sans définitions précises et conceptuelles véritables. Ce type de connaissance opère sans concepts scientifiques et en reste au stade du fait coloré et divers, de la pure qualité immédiate, sans construction conceptuelle.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5676 mots (soit 8 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "THÈME: La connaissance scientifique" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit