LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le petit'fils du milliardaire américain Jean ... Les Indiens à Wounded Knee >>


Partager

La « diplomatie du voyage » de Kissinger au service des Etats-Unis

Politique

Aperçu du corrigé : La « diplomatie du voyage » de Kissinger au service des Etats-Unis



Publié le : 26/3/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La « diplomatie du voyage » de Kissinger au service des Etats-Unis
Zoom

La politique extérieure des États-Unis sous les présidents Richard Nixon et Gerald Ford demeure indissociable du nom d\'Henry Kissinger. En 1973, le secrétaire d\'État contribue de façon essentielle à la fin de la guerre du Vietnam et à la paix au Proche-Orient.

Henry Kissinger (à droite) et Lê Duc Tho lors de la conférence de paix à Paris, en 1973, pour mettre fin à la guerre du Vietnam

Depuis Thomas Jefferson, aucun secrétaire d\'État n\'a été aussi célébré aux États-Unis qu\'Henry Kissinger. Exerçant les fonctions de Conseiller du président pour la sécurité nationale de 1969 à 1975 et de secrétaire d\'État à partir de 1973, il est le principal responsable de la politique étrangère de Washington.

 

Heinz Alfred Kissinger est né le 27 mai 1923 à Fürth en Allemagne. Il arrive aux États-Unis en 1938, lorsque sa famille émigre pour fuir les nazis. Spécialiste de sciences politiques, il enseigne à l\'université de Harvard et rédige de nombreux écrits critiques sur la politique extérieure des présidents Harry S. Truman, Dwight D. Éisenhower et John F. Kennedy.

 

Sa principale critique porte sur le fait que ces politiques construisent une image du monde tel qu\'elles voudraient qu\'il soit et non tel qu\'il est. Pour lui, Nixon est le premier président depuis Theodore Roosevelt qui érige sa politique extérieure sur les intérêts américains et non sur l\'idéalisme ; Kissinger y voit le reflet de son propre point de vue. Ce comportement trouve son expression la plus visible dans les rapports avec les superpuissances que sont la Chine et l\'URSS. Bien qu\'étant un adversaire déclaré du communisme, Kissinger considère nécessaire pour les intérêts américains une bonne collaboration avec ces deux pays. Pour éviter une guerre atomique et pour limiter leur influence, ils doivent tous les deux, selon sa conception, exercer leur rôle dans l\'équilibre international. Kissinger prépare ainsi la voie aux visites historiques de Nixon en Chine et en Union soviétique faites en 1972, visites qu\'il avait longuement préparées.

 

La paix au Vietnam reste pourtant le plus grand défi pour Nixon et Kissinger. Lors de l\'entrée en fonction de Nixon en 1969, leur objectif est de terminer la guerre au

plus vite. Les questions « d\'honneur » américain, de << crédibilité >> et de position géostratégique contribuent pourtant à ce que le retrait des États-Unis du Vietnam mette quatre ans à se faire. À la suite à la signature du cessez-le-feu en 1973, Kissinger et le chef des négociations nord-vietnamien Lê Duc Tho reçoivent le prix Nobel de la paix.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1123 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La « diplomatie du voyage » de Kissinger au service des Etats-Unis" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit