LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



2458 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent 1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

L'obéissance n'exclut-elle nécessairement la liberté ?

Ces derniers constituent un élément de désunion sociale (c'est la le danger interne de toute démocratie), tandis que la loi, qui vise l'intérêt commun, en constitue l'élément unificateur. Obéir aux lois, c'est donc obéir à ce qui est favorable à la communauté, c'est donc contribuer à faire de la cité un organisme politique autonome, donc libre.     II. L'obéissance est...


2 pages - 1,80 euro

Obéir est-ce se soumettre ?

    II. L'obéissance est liée à la moralité de notre raison : obéir, c'est exercer notre liberté (Kant).   -L'homme est un être libre en ce qu'il obéit à ses propres lois : c'est l'autonomie. La liberté, c'est ainsi la détermination de la volonté par la forme de la loi morale, celle de l'impératif catégorique, qui constitue la forme pure du...


2 pages - 1,80 euro

Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?

|| L'Antiquité faisait l'éloge du loisir qui est l'otium, état de paix correspondant au dégagement des soucis inhérents aux activités professionnelles et à l'absence de contrainte temporelle. Pour Aristote, par exemple, cet état d'exemption du travail est nécessaire à l'homme se livrant à la réflexion philosophique et aux exigences éthiques. L'otium n'est donc pas le temps du désoeuvrement,...


13 pages - 1,80 euro

Pourquoi obéir aux lois ?

« La large face de la force est attaquée par la pointe de la ruse. » L'homme, rusé, s'adjoint la nature qui va donc représenter un moyen.En résumé, pourquoi obéir aux lois ? Pour les canaliser. à notre profit, pour en faire l'instrument de notre action. Toute la modernité, depuis Bacon et Descartes, relève de cette approche, de...


3 pages - 1,80 euro

Le monde a-t-il une âme ou n'et-il que matière ?

||La nature semble poursuivre un projet, obéir à un principe de vie comme si elle avait une «âme«. Le monde obéit-il à un principe vital et organisateur ? Voir le monde comme un organisme vivant n'est-ce pas faire preuve d'anthropocentrisme ?||...


2 pages - 1,80 euro

Un instituteur peut-il tout à la fois se faire aimer et se faire obéir dans son école ? Comment comptez-vous faire, lorsque vous aurez une classe à diriger, pour inspirer de l'affection à vos élèves, sans compromettre votre autorité ?

Oui, un instituteur peut tout à la fois être aimé et obéi dans son école : il lui est même plus facile d'obtenir ces deux résultats simultanément que séparément. Les enfants, en effet, n'aiment pas longtemps un maître qui ne se fait pas obéir, parce qu'ils ne tardent pas à comprendre, que son indulgence vient beaucoup moins de L'affection qu'il leur porte, que...


2 pages - 1,80 euro

Puis-je obéir librement aux lois, puis-je leur désobéir librement ?

Puis-je obéir librement aux lois, puis-je leur désobéir librement ?|| Ø La loi oppressive ne respecte pas les principes fondamentaux de la légalité (universalité, promotion de l'intérêt général), et instaure une tyrannie contre laquelle le droit naturel autorise les citoyens à se rebeller. Ø La loi répressive est contraignante, cad instaure des devoirs et non des droits du...


5 pages - 1,80 euro

Qu'est-ce qu'être esclave ?

Aristote considère que par nature, certains êtres sont faits pour commander, et d?autres pour obéir. En effet cela serait dû selon Aristote, dans La politique, livre 1, chapitre 4,  au fait que chez les premiers la partie de l?âme qui commande est fortement développée, et pas du tout chez le second. L?esclave serait donc un homme fait pour...


2 pages - 1,80 euro

Diriez-vous que « Résistance et obéissance sont les deux vertus du citoyen » (Alain) ?

Note : 6/10

Désobéir et résister ne sont paradoxaux qu'en apparence. Tout citoyen responsable comprend que pour vivre en paix, s'épanouir dans la société à laquelle il appartient, il faut des limitations à ses désirs. Tel est le rôle du droit qui doit être l'émanation de la volonté générale (cf. Rousseau). Cependant, la vigilance reste de mise. Car s'il faut obéir...


2 pages - 1,80 euro

Obéir est-ce renoncer à sa liberté de penser ?

||La notion de l’obéissance est de nos jours associée à la vision de soumission face à un tiers. En effet, l’idée populaire engendre cette idée de soumission lorsqu’il s’agit d’obéir. Il est vrai néanmoins que la condition de liberté se forme lorsqu'il y a absence de contrainte de façon naïve et que l'obéissance est...


5 pages - 1,80 euro

Obéir , est ce renoncer à sa liberté ?

L'obéissance est souvent perçue comme une contrainte, assimilé à l'esclavage. La liberté étant conçue comme le pouvoir de faire ce que l'on veut, qui souhaiterait obéir ! Que gagnerait-on à entrer en société ou à suivre certaines règles ? Cependant, qui voudrait d'une vie où l'on ferait exclusivement ce que l'on veut ? Quel prix vaudrait une liberté...


3 pages - 1,80 euro

Le mot "obéir" dans l'oeuvre de DESCARTES

  Règles pour la direction de l'esprit, Règle treizième.  aussi insensés qu'un valet envoyé quelque part par son maître, et si empressé d'obéir, qu'il se mettrait à courir sans avoir encore reçu ses ordres, et sans savoir où il doit aller.   DISCOURS DE LA METHODE, Troisième partie. La première était d'obéir aux lois et aux coutumes de mon ...


2 pages - 1,80 euro

« Le raisonnement peut-il combattre la croyance ? »

         Le raisonnement est un cheminement de l'esprit qui permet d'apporter des preuves afin de détruire certaines idées, certaines images communes. Au contraire, selon Kant : « la croyance est un assentiment subjectivement suffisant mais objectivement insuffisant ». Croire, c'est donc tenir pour vrai, sans aucun doute, quelque chose d'incertain qui ne s'appuie que sur des faits. C'est un assentiment...


1 page - 1,80 euro

Peut-il y avoir liberté sans loi ?

||L’autre sens du mot liberté n’est réservé qu’à l’homme, et caractérise ce que Kant appelle l’autonomie : obéir, à la loi dont on est, en tant qu’être raisonnable, l’auteur, ou encore, obéir à sa propre raison. Obéir à sa raison, c’est être pleinement responsable de sa conduite. Etre libre, c’est s’obliger soi-même à une...


3 pages - 1,80 euro

Obéir, est-ce renoncer à être libre

Observations du correcteur : 1 /5 « Communément on tient que la liberté consiste à pouvoir faire impunément tout ce que bon nous semble et que la servitude est une restriction de cette liberté ». Cette formule de Thomas Hobbes dans le Léviathan résume fort bien notre sujet : « Obéir, est-ce renoncer à être...


4 pages - 1,80 euro

Hobbes

D'ordinaire, un individu se sent libre lorsque que rien ni personne ne le contraint à faire quelque chose. Lorsque l’on doit obéir, nous avons le sentiment de ne plus agir à notre façon, de ne plus être vraiment libre. Ces idées paraissent évidentes. Peut-on pourtant les accepter sans interrogation? Peut-on opposer liberté et obéissance? Obéir, est-ce réellement renoncer...


2 pages - 1,80 euro
«« « Précédent 1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 316 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit