LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



1975 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent 1 2 3 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

Être moral, est-ce contrarier ou suivre sa nature ?

Cette raison morale ne surgit que dans le conflit qui existe en l'homme et qui constitue sa double dimension : la passion et la raison. C'est seulement lorsqu'il a réussi à surmonter volontairement ses passions que l'homme devient un être moral.- « La plupart des vices [...] animaux « : la vocation de l'homme est de s'élever vers...


4 pages - 1,80 euro

Le bien et le mal. Les vertus ?

BIEN : Au sens éthique, ce qui est conforme à l'idéal de la moralité, qui doit être recherché pour lui-même indépendamment de son utilité. Il mérite l'approbation d'une conscience droite. Sa possession seule peut procurer le bonheur (ou souverain Bien). ...


2 pages - 1,80 euro

Pour quelles raisons le philosophe est-il celui qui sait bien ce qu'il sait ?

BIEN : Au sens éthique, ce qui est conforme à l'idéal de la moralité, qui doit être recherché pour lui-même indépendamment de son utilité. Il mérite l'approbation d'une conscience droite. Sa possession seule peut procurer le bonheur (ou souverain Bien). ...


3 pages - 1,80 euro

Agir moralement, est-ce nécessairement lutter contre ses désirs?

Note : 9/10

||Nous faisons tous l'expérience courante d'un conflit entre une envie et un interdit moral. Agir moralement, est-ce nécessairement lutter contre ses désirs? Doit-on considérer que morale et désir s'opposent sans conciliation possible ? Faire son devoir est-ce nécessairement refouler ses désirs ? N'entretiennent-ils pas plutôt une relation dialectique, dynamique et progressive ? || I....


3 pages - 1,80 euro

LA MORALITÉ SUBJECTIVE LES PERSONNES

|| La moralité subjective est celle qui concerne la per­sonne, c'est-à-dire une existence rationnelle qui se manifeste par la volonté. Elle est soumise à la loi morale ou obligation dont l'énoncé est contenu dans l'impératif catégorique, formel et qui s'expose comme une législa­tion universelle, impliquant le respect des personnes et l'autonomie. La personne est dite responsable en tant qu'elle...


19 pages - 1,80 euro

LA MORALITÉ OBJECTIVE - LE DROIT - L'ÉTAT

|| La moralité objective est celle qui concerne l'expé­rience vécue historiquement dans des collectivités. L'ordre du droit est souhaitable pour les personnes mais est fondé formellement par la catégorie du contrat social qui lie la volonté particulière de l'individu à la volonté générale dont il est membre. Traduite en droit la volonté générale devient la souve­raineté de l'État. Indivisible en...


10 pages - 1,80 euro

Pensée de Nisard sur la moralité du théâtre de Corneille.

|| «Le jour où le grand Corneille cesserait d'être populaire en France, ce jour-là nous aurions cessé d'être une grande nation«. - Expliquer cette parole de Nisard et la justifier par la nature des sentiments qu'éveille et entretient en nous le théâtre de Corneille. ||...


2 pages - 1,80 euro

Dieu et la moralité

Dieu et la moralité L'existence de la moralité et la réalité de la loi morale postulent l'existence de Dieu, d'un Dieu juge des actions humaines et garant de la société spirituelle à laquelle accèdent les consumées particulières par Faction morale. L'existence de Dieu demeure objet de croyance, mais cette croyance est une exigence de la raison pratique, car elle...


1 page - 1,80 euro

Le sentiment d'avoir accompli son devoir suffit-il à fonder la moralité ?

||Tout d'abord, le sujet nous interroge sur les fondements de la morale dans cette réflexion, cet examen de conscience, que le sujet effectue sur lui-même pour se juger et apprécier la valeur de ses actes. Le cœur du problème porte sur le statut exact qu'il convient de donner à la bonne conscience mais aussi...


2 pages - 1,80 euro

PODCAST: «Agis de telle sorte que tu traites l'humanité aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre toujours en même temps comme une fin et jamais simplement comme un moyen. » Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs (1785).

Dans ce premier grand ouvrage consacré à la morale, Kant (1724-1804) se donne pour tâche « la recherche et l'établissement du principe suprême de la moralité « (Préface). Son objectif n'est pas seulement spéculatif mais surtout pratique : il est nécessaire de trouver le critère permettant à chacun d'apprécier clairement la valeur morale de ses actions, car la...


1 page - 1,80 euro

Est-on d'autant plus moral qu'on est d'autant plus croyant ?

A)  La moralité dépend de la religiosité.   On peut soutenir que la morale est liée à la religion lorsque les préceptes moraux sont tenus pour des commandements sacrés et lorsque ces impératifs sont articulés à des croyances qui sont elles-mêmes en rapport avec la moralité, comme l'immortalité de l'âme, le paradis ou l'enfer ou la providence divine.   Dans ces conditions,...


1 page - 1,80 euro

Kant souligne l'incapacité de la raison

Kant souligne l'incapacité de la raison à définir le bonheur. Celui-ci repose sur l'imagination, au sens où nous nous représentons ce qui pourrait nous rendre heureux, sans être jamais certains de l'être.  Ainsi, selon KANT, y a-t-il à distinguer entre bonheur et moralité. Alors que la moralité est tout entière tournée vers le rationnel et l’universel, le bonheur...


1 page - 1,80 euro
1 page - 1,80 euro

Moralité de l’intérêt ?

Sans doute la plus grande rigueur philosophique exclut-elle l'intérêt de la morale. Mais d'un point de vue plus réaliste ou modestement quotidien on est bien obligé de constater que l'intérêt possède une efficacité tant dans la formation (la récompense) que dans l'existence morale de l'individu....


1 page - 1,80 euro
«« « Précédent 1 2 3 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 113 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit