LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



2458 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent 1 2 3 4 5 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

Suffit-il pour être juste d'obéir aux lois et coutumes de son pays ?

Note : 10/10

C'est seulement dans l'espace social que les hommes peuvent actualiser leur perfectibilité et accéder à une existence d'une plus grande moralité. L'homme, peut-on conclure avec Kant, pourrait donc être juste et injuste, égoïste et moral, ce qu'exprime la possibilité même du remords. b) Droit et morale sont donc complémentaires pour réaliser la justice. La morale...


10 pages - 1,80 euro

Etre libre, est-ce n'obéir qu'à soi-même ?

Note : 7/10

La liberté morale. Si la liberté spirituelle est autonomie, si être libre, c'est se déterminer soi-même à partir de raisons qu'on approuve et auxquelles on apporte une adhésion réfléchie, qu'est-ce qu'être libre du point de vue moral, quand nous forgeons nos valeurs et tentons d'accéder à une vérité morale valable et authentique ? Ici encore, être...


7 pages - 1,80 euro

Pourquoi peut on affirmer que l'homme n'a pas de nature mais une histoire ?

Ce contrat est un contrat de dupe. Je renonce à tous mes droits, je les donne à une autre qui en use à sa guise. Qu'aurais-je à réclamer contre lui ? Que pourrais-je faire s'il veut me nuire ? « C'est une convention vaine et contradictoire de stipuler d'une part une autorité absolue et de l'autre une obéissance sans borne. » Renoncer à...


6 pages - 1,80 euro

Se révolter, est ce un signe de liberté ?

||Se révolter signifie se soulever contre l’autorité établie, et ainsi refuser d’obéir à cette dernière. Un individu ou un ensemble d’individus peuvent se révolter : un adolescent contestera ainsi l’autorité de ses parents ; une communauté peut refuser d’obéir aux lois édictées par l’Etat. D’autre part, la liberté est la capacité de choisir, mais aussi celle de se...


6 pages - 1,80 euro

ROUSSEAU: Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence et réellement établi en principe : mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot? La force est une puissance physique ; je ne...


4 pages - 1,80 euro

Nature de la vertu chez ARISTOTE

Nature de la vertu chez ARISTOTE||Qu'est-ce que l'exercice de la raison dans l'action ? C'est là une question qui revient à s'interroger sur la nature de la vertu dans l'action de l'homme. En premier lieu, la vertu est un exercice volontaire : c'est pourquoi ceux qui se contentent d'obéir aux lois par crainte ne peuvent prétendre à la...


1 page - 1,80 euro

Est-il facile de penser librement ?

b. Les passions : cette fois, c'est à l'intérieur même du sujet que la pensée est ensorcelée. Elle est comme paralysée par l'objet de la passion, quel qu'il soit, et doit lui obéir. D'où d'innombrables erreurs de jugement. Le sujet devient l'esclave de son corps. C'est « plus fort que lui «.    Notre pensée semble...


1 page - 1 euro

L'hyperbate

|| Définition : Figure par laquelle on ajoute à la phrase qui paraissait terminée une épithète, un complément ou une proposition. (Morier)/ Figure de style qui consiste à intervertir, à renverser l’ordre naturel du discours. (Wiktionnaire) Exemples : « Albe le veut, et Rome; il leur faut obéir « (Pierre Corneille, Horace) « Il n’est rien de si largement fautier que les...


1 page - 1,80 euro

Heurter le fondement de toutes les Sciences La grammaire, qui fait obéir jusqu'aux rois, Et les fait la main haute obéir a ses lois. Expliquer ces vers des Femmes Savantes et montrer l'utilité de la grammaire, qui s'impose non seulement aux rois, mais encore et surtout aux simples particuliers.

||   Depuis le jour où je me fis expliquer ce que c'est qu'un Agrégé de Grammaire, je professe à l'égard de cette sorte d agrégés le respect le plus admi-ratif. Je soupçonne l'un d'eux d'avoir choisi ce thème çeu banal de composition française, sur lequel moi-même j'ai jeté mon dévolu. Peut-être mon audace est-elle téméraire, et je tremble un...


5 pages - 1,80 euro

FAUT-IL, PARFOIS, DÉSOBÉIR AUX LOIS ?

Une loi est une règle générale et impersonnelle, établie afin de vivre en société. On peut distinguer la loi morale et la loi politique, la première étant dictée par notre raison et la seconde par le pouvoir législatif de l’État auquel on appartient.  Nous allons surtout nous intéresser à la seconde, instituée en France par le Parlement.  Un...


2 pages - 1,80 euro

Peut-on résister en obéissant ?

, Kant distingue entre « l?usage public de la raison » et son « usage privé » : si l?on est tenu à l?obéissance dans le cadre professionnel de sa fonction (que l?on soit soldat, professeur ou prêtre, etc.), on peut par contre contester, de manière publique, le bien-fondé des lois. Kant reprend ainsi, d?une certaine façon, la distinction rousseauiste entre le sujet...


3 pages - 1,80 euro

Obeir est-ce subir ?

Obeir est-ce subir ?||  Obéir suppose une soumission à une autorité. Plus exactement, on peut dire que l’obéissance consiste en ce qu’on exécute des commandements par soumission à la seule autorité du chef qui commande au sein de l’Etat, ou à sa propre règle dans le cadre de la morale : ce n’est pas le pouvoir de...


4 pages - 1,80 euro

Une église (dans l'oeuvre de DESCARTES)

Ma première maxime était d'obéir aux lois et aux coutumes de mon pays, retenant constamment la religion en laquelle Dieu m'a fait la grâce d'être instruit dès mon enfance, et me gouvernant, en toute autre chose, suivant les opinions les plus modérées, et les plus éloignées de l'excès, qui fussent communément reçues en pratique par les mieux sensés...


1 page - 1,80 euro

Peut-on Obéir librement ?

Mais il n’est pour autant pas certain que cela soit une si bonne chose, loin de là, car cela creuse l’humanité de l’individu plus profondément que la liberté trouvée en surface. Aussi, savoir s’il faut avoir ou non la possibilité d’obéir librement aux lois naturelles est une question relative à l’éthique, essentielle mais dont...


6 pages - 1,80 euro

Explication de texte nieztch

Le texte extrait de l'ouvrage Par-delà bien et mal, l'auteur F.Nietzche traite le sujet de l'obéissance et de l'instinct grégaire. Et plus précisement de l'instinct grégaire de l'homme qui le pousse au besoin inné d'obéir. L'instinct grégaire signifie que l'homme a une part héréditaire et inné de tendance comportementale a vivre en groupe. Par le besoin inné...


3 pages - 1,80 euro

FAUT‐IL, PARFOIS, DÉSOBÉIR AUX LOIS?

||Une loi est une règle générale et impersonnelle, établie afin de vivre en société. On peut distinguer la loi morale et la loi politique, la première étant dictée par notre raison et la seconde par le pouvoir législatif de l’État auquel on appartient. Nous allons surtout nous intéresser à la seconde, instituée en France par le Parlement. Un...


2 pages - 1,80 euro

Politique et morale : LA RAISON d'ETAT

aux lois, doivent les avoir elles-mêmes instituées. Kant considère que l'État idéal — ce qu'il appelle « le règne des fins « — aurait des lois auxquelles tous les citoyens obéiraient en pleine liberté, puisque ces lois seraient l'expression de la volonté populaire. L'homme obéirait sans cesser d'être autonome. Historiquement, ce processus se réalise par la diffusion des...


3 pages - 1,80 euro

Obéissance et liberté

Il n'y a pas de liberté sans règles. C'est pourquoi obéir n'implique pas forcément le renoncement à la liberté. Certes, être contraint d'obéir par la force à la volonté arbitraire et injustifiée d'un tyran est un esclavage. Mais il est d'autres commandements qui, eux, sont positifs parce qu'ils garantissent au contraire la liberté. Tel est le cas des commandements moraux...


2 pages - 1,80 euro
«« « Précédent 1 2 3 4 5 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 316 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit