LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



2458 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

Pourquoi obéir aux lois ?

Note : 5.1/10

Un sujet très classique, mais aussi très synthétique, car le concept de loi s'il s'intègre dans le champ des connaissances expérimentales, appartient aussi à la sphère de l'éthique (on parle, en effet, de la loi morale), mais également à celle de la philosophie politique (la loi de l'Etat, etc.). Donc un effort de synthèse est à réaliser,...


5 pages - 1,80 euro

Peut-on n'obéir à aucune loi ?

Note : 10/10

Que ce soit chez Locke, ou chez Rousseau, la loi se comprend comme la nécessité de combattre un état naturel où chacun empiète sur les prérogatives de chacun du fait que personne n'est assujetti à un processus régulateur. La loi, avant d'être obéissance, est donc comprise comme un principe d'harmonisation qui préserve les intérêts...


2 pages - 1,80 euro

Faut-il préférer la résignation à la révolte ?

Un contrat suppose un échange de biens entre contractants, or renoncer à sa liberté, c'est renoncer à tout, c'est échanger un bien un bien infini (ma liberté) contre un avantage qui sera par définition disproportionné. Si je donne tout, que pourra-t-on me restituer en échange ? Ce contrat est un contrat de dupe. Je...


14 pages - 1,80 euro

Faut-il se soumettre au pouvoir politique ?

Il semble que dans cette perspective idéale il y ai une nécessité morale à se soumettre au pouvoir politique, et que le souverain puisse justement prétendre à un pouvoir sur nous dans la mesure ou nous jugeons son action comme juste, tendue vers le bien de tous et la concorde. Il faut-donc, semble-t-il obéir au pouvoir politique. Mais...


2 pages - 1,80 euro

Faut-il parfois désobéir aux lois?

||L’article 2 de la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen « proclame le droit naturel et imprescriptible de « résistance à l’oppression «, auquel fait écho l’article 7 : « Tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la loi doit obéir à l’instant ; il se rend coupable par la résistance. « La résistance...


9 pages - 1,80 euro

A quels besoins l'art peut-il répondre ?

Les fonctions traditionnelles de l'artCe que nous appelons oeuvre d'art a été autrefois revêtu de fonctions multiples.1) Fonctions magiques (le besoin de se rassurer, de dominer, etc.) ; exemple : les peintures préhistoriques.2) Fonctions religieuses (croire, vénérer, aimer, etc.) ; exemples : les Vierges romanes, les cantates de J.-S. Bach.3) Fonctions politiques (commander et obéir, vénérer, etc.) ;...


2 pages - 1,80 euro

Obéir aux lois de l'Etat, est-ce nécessairement etre injuste ?

Ainsi la justice humaine sera toujours imparfaite, et la justice ne sera que l'expression de la force car comme le dit Pascal dans les Pensées : «  ne pouvant faire en sorte qu'il soit force d'obéir à la justice, on a fait en sorte qu'il soit juste d'obéir à la force ». La justice transcendante nous est inaccessible il faut...


4 pages - 1,80 euro

Pourquoi refuser l'esclavage ?

S'il faut obéir par force, on n'a pas besoin d'obéir par devoir ; et si l'on n'est plus forcé d'obéir, on n'y est plus obligé. On voit donc que ce mot de droit n'ajoute rien à la force ; il ne signifie ici rien du tout. (..) Convenons donc que force ne fait pas droit, et qu'on n'est...


5 pages - 1,80 euro

Le régime fasciste.

Mussolini — qui a beaucoup lu et subit l'influence des théoriciens de l'autorité et du nationalisme (Maurras, Nietzsche, les pangermanistes) et de certains socialistes (Proudhon, Sorel) — veut créer une nouvelle forme de gouvernement et un esprit nouveau, l' « esprit fasciste », discipliné et « dynamique », que résume la devise : « croire, obéir, combattre ». L'État...


1 page - 1,80 euro

Doit-on obéir à une loi injuste ?

Choisir de ne pas respecter une loi n’est donc pas forcément fait par pur plaisir mais par nécessité de se respecter soi-même, de respecter ses besoins. Bien-sur cela ne doit pas être fait pour satisfaire ses pulsions négatives comme des envies de meurtres. Mais ne pas respecter une loi injuste pour rester dans la...


3 pages - 1,80 euro

Tirer quelques conséquences pratiques, applicables à l'enseignement primaire, de la judicieuse maxime de Plutarque: L'enfant n'est pas un vase qu'il faille remplir, c'est une âme qu'il faut former.

  || L'instituteur qui, pour obéir à la lettre des programmes, et dans la crainte de se trouver en défaut lors d'une visite de l'inspecteur, se croit dans l'obligation de faire parcourir rapidement toutes les matières de l'enseignement, sans donner aux enfants le temps de s'assimiler ce qu'ils apprennent, manque le principal but de l'éducation. Il tombé dans un travers signalé par tous les auteurs qui, avant...


2 pages - 1,80 euro

La vie morale consiste-t-elle uniquement à obéir à des règles ?

||On se représente fréquemment la morale comme un système de règles, commandements ou Interdictions, auxquels l'individu doit se conformer pour ne pas être fautif. Une telle conception peut séduire un esprit épris de distinctions tranchées en même temps qu'elle permet d'avoir facilement bonne conscience lorsqu'on a obéi à la règle; mais n'est-ce pas rabaisser...


2 pages - 1,80 euro

Un instituteur écrit à ses parents qu'il avait d'abord embrassé la carrière de l'enseignement par raison et pour obéir au désir de son père, et il explique ensuite comment, par degrés et par divers motifs qu'il expose , il a pris pour sa profession du goût et da l'attachement.

Je viens d'avoir la visite de l'inspecteur et de plusieurs délégués cantonaux ; ils ont examiné avec beaucoup d'attention les cahiers de mes élèves, et m'ont invité à continuer devant eux la leçon que j'avais interrompue. Après s'être de temps en temps mêlés aux interrogations et avoir adressé quelques ... ...


1 page - 1,80 euro

Armée de l'air sud-africaine (seconde guerre mondiale).

Armée de l'air sud-africaine (seconde guerre mondiale). Opiniâtre force aérienne Les pilotes sud-africains accomplirent leurs premières missions offensives en décembre 1939, lorsque trois appareils de reconnaissance de la Seaward Defence Force interceptèrent le paquebot allemand Watussi qui venait de s'échapper du port de Mozambique. Au lieu d'obéir à l'ordre de faire route vers Simonstown, le capitaine du Watussi réagit aux...


1 page - 1,80 euro

Bayle, De la tolérance.

Dans ce texte, Bayle établit un lien entre la croyance et la vérité ainsi qu’une opposition entre eux. Il donne aussi une sorte de règle d’action que les croyants doivent suivre. Effectivement, Bayle pense qu’il faut obéir à sa conscience même si l’on doit tuer.                 Seulement, un problème persiste, faut-il chercher la vérité continuellement ? Et, nos croyances ne...


1 page - 1,80 euro

J.-J. Rousseau, Du contrat social : Le droit du plus fort

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence, et réellement établi en principe. Mais ne nous expli-quera-t-on jamais ce mot ? La force est une puissance physique ; je ne...


4 pages - 1,80 euro

Spinoza: Faire le mal, est-ce seulement désobéir aux lois ?

Une société, garantie par les lois et par le pouvoir de se conserver, s\'appelle cité, et ceux qu\'elle défend de son droit, citoyens; par où l\'on comprend aisément qu\'il n\'y a dans l’état naturel rien qui soit bien ou mal de l\'avis unanime ; puisque chacun, dans l\'état naturel, ne veille qu\'à son utilité, et décide du bien...


2 pages - 1,80 euro
«« « Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 316 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit