LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



61 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent2 3 4 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

La conscience de soi doit-elle quelque chose à la présence d'autrui ?

Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, 1798.Dès le moment où l'enfant commence à parler de lui à la première personne - moment décisif et irréversible -, il se saisit lui-même comme sujet pensant et conscient. Cette faculté de la conscience à se prendre elle-même pour objet, qu'on appelle la « réflexivité « de la conscience, fait de...


7 pages - 1,80 euro

La conscience de soi

La présence de ma pensée à elle-même est la seule certitude qui résiste à l'épreuve du doute. Même l'existence de mon propre corps est remise en question. CITATIONS:  « Posséder le Je dans sa représentation : ce pouvoir élève l'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre. Par là, il est une personne. « Kant, Anthropologie...


4 pages - 1,80 euro

Comment comprendre la notion de vie intérieure ?

III Toute étude est étude réflexive          La vie intérieure définit les phénomènes psychiques qui s'opèrent dans notre esprit. Or comment définir une seule réalité qui ne soit pas psychique? La vie intérieure n'est elle pas un pléonasme? Toute étude passe par la conscience ainsi que toute perception de la réalité. Plutôt que...


4 pages - 1,80 euro

Pourquoi refuse-t-on la conscience à l'animal ?

Note : 5.1/10

Peut-on le laisser accéder au statut de conscience au même titre que les hommes ? De par l'essence de la conscience, a-t-on le droit d'attribuer à 'animal une conscience ? Y a-t-il des raisons pour, ne pas lui admettre ce statut ? Mais si on ne peut le lui admettre, pourquoi parle-t-on du droit des animaux ? Aux deux...


5 pages - 1,80 euro

Peut-on échapper aux exigences de la conscience ?

Nom : mekouar Prénom : zakaria Votre adresse e-mail :  zakmek@hotmail.com Le corrigé proposé: Introduction Depuis Descartes, l'Homme se définit avant tout comme un sujet pensant. La  conscience serait d'ailleurs l'essence de l'Homme. Il semble donc impossible  d'échapper aux exigence de la réflexivité et de la moral de la conscience,  ...


2 pages - 1,80 euro

Est-on d'autant plus libre qu'on est conscient?

      II. Conscience contre conscience : les illusions (empirisme anglo-saxon)   La compréhension de la conscience est non-inconscience progressive au principe de la liberté (Spinoza) est encore exacerbée par l'empirisme anglo-saxon. Chez Hume, ce sont des impressions sensibles que jaillissent spontanément les idées, elles-mêmes conditions de la réflexivité. Le sujet est ainsi confiné à la passivité : sujet sans je, c'est-à-dire sans substance...


2 pages - 1,80 euro

Suis-je ce que je connais le mieux ?

Une condition de possibilité de la connaissance de soi par soi est la réflexivité. La réflexivité désigne la faculté pour une instance de connaissance, de pouvoir se prendre soi-même pour objet. Or le sujet jouit bien d'une telle capacité de réflexivité, car le sujet se définit d'abord par la conscience, qui est elle-même une faculté réflexive, qui peut...


2 pages - 1,80 euro

L'émotion est-elle constitutive de l'oeuvre d'art ?

Autrement dit l'art conceptuel, c'est le comble de la réflexivité, la réflexivité culminant dans l'idéalisme : le concept se substitue à la chose, et c'est lui qui s'exhibe. L'oeuvre n'est pas déconstruite, elle est escamotée : au bénéfice de la «science». L'émotion n'aura pas forcément pour origine, la représentation d'une situation réelle, l'émotion peut encore naître même en l'absence de...


3 pages - 1,80 euro

Peut-on se reconnaitre soi même ?

Cette relation dialectique implicite subsumant le " on " (adresse anonyme de l'énoncé) en l'ipséité, comme condition de la réflexivité de l'identité, procède de mouvements selon deux dimensions distinctes : la spatialité et la temporalité. La spatialité est la scène de l'ex-stase sur laquelle le soi s'extrait de lui-même en l'autre anonyme pour se reconnaître (de l'extérieur). Se saisissant comme le...


3 pages - 1,80 euro

La nature de l'homme peut-elle étre définie ?

Autrement, dit, on définit ainsi l'homme par son intelligence supérieure par rapport aux animaux. De plus, ce qui fait sa distinction la plus évidente avec les animaux est sa conscience de lui-même, c'est-à-dire la réflexivité de sa pensée. - Mais il semble que la raison humaine soit davantage une « capacité « de l'homme qu'une...


2 pages - 1,80 euro

La religion doit-elle être considéré comme une institution ?

Il n?y a pas pour lui u monde qui lui fait face, il n?y a pas pour lui de réflexivité : « tout animal est dans le monde comme de l?eau dans de l?eau ». L?homme quant à lui possède une conscience et il y a pour lui un extérieur et une transcendance. La croyance religieuse est donc le sentiment d?une...


4 pages - 1,80 euro

Qu'est-ce que l'existence de la poésie nous apprend touchant l'essence du langage ?

  II. L?existence du langage  Mais si le langage peut se définir par la nature poétique de son acte originel (la nomination), il devient, en vertu de sa teneur poétique, ce qui toujours déjà est replié sur soi (le vers). Par cette réflexivité intrinsèque au langage, il se fait à lui-même son propre objet : le langage parle toujours d?abord de...


2 pages - 1,80 euro

Que veut dire penser par soi même ?

     On s'accorde généralement à dire que la pensée n'est attribuable qu'à l'homme, qu'il est le seul à être conscient de lui-même dans ses dires et dans ses actes (réflexivité consciente du sujet). C'est un sujet conscient de lui-même qui s'affirme comme un « Moi » qui dit « je pense ». Car on ne saurait imaginer qu'un autre « je » puisse penser...


2 pages - 1,80 euro

Peut-on parler d'une liberté intérieure ?

  On peut donc bien parler d'une liberté intérieure, si l'on entend par cette expression, non pas une volonté creuse et solitaire se repliant sur elle-même et ignorant toute intervention dans le monde ou dans l'espace public, mais le mouvement par lequel un sujet tente de se hausser au niveau d'une existence signifiante et comblée...


10 pages - 1,80 euro

Autrui, la conscience de soi doit elle quelque chose a autrui ?

La conscience de soi est la capacité de nous penser nous-même en tant que sujet conscient. Dès qu’un enfant commence à parler il se saisit lui-même comme sujet pensant et conscient, c’est un moment décisif. Chez Kant la « réflexivité « de la conscience fait de l’être humain une personne, un sujet moral responsable constituant une fin en soi.  «...


3 pages - 1,80 euro

La conscience fait-elle de nous des sujets?

Taleb-Ahmed Terminale S Kenza Philosophie La conscience fait-elle de nous des sujets ? Le gorille et L'homme partagent les mêmes facultés (mémoires, sensibilité, imagination, raison) donc la différence n'est que quantitative. La conscience est le fondement de cette réflexivité qui introduit entre l'homme et le gorille une différence qualitative, en effet l'homme est capable de réfléchir...


2 pages - 1,80 euro
«« « Précédent2 3 4 Suivant » »»

» Consulter également 1 résultat sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit