LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le décathlon chez les hommes et l'heptathlon ... Le Chevalier au lion : Fiche de lecture (Chré ... >>


Partager

Les dieux égyptiens

Religion

Aperçu du corrigé : Les dieux égyptiens



Publié le : 19/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Les dieux égyptiens
Zoom

UN PANTHÉON COMPLEXE

Les croyances des anciens Égyptiens tournent autour de plusieurs conceptions fondamentales :

un panthéon très complexe : de nombreux dieux, aux apparences différentes mais aux valeurs semblables. Certains sont adorés dans certaines régions bien précises et disposent d\'un clergé et de temples particuliers. D\'autres sont vénérés dans l’Égypte entière ;

une cosmologie, c\'est-à-dire une conception de la création du monde ;

une conception de la mort et de l\'au-delà ;

la représentation des dieux par des animaux sacrés ;

la hiérarchie entre dieux majeurs et dieux locaux.

la « perception ». Puis la barque est tirée par des chacals. Lorsque le dieu émerge de la nuit, la création se réjouit.

Les grands concepts

Les Égyptiens croyaient en l\'immortalité des âmes, qui pouvaient habiter aussi bien des êtres vivants que des choses : ainsi une âme pouvait habiter une statue. Quatre concepts fondent la philosophie religieuse :

le ka : l\'ensemble des qualités impalpables des personnes ;

le baï : l’ensemble des pouvoirs de l\'individu ;

le akh : la clarté que l\'on rencontre après la mort ;

l\'ombre : elle est présente dans l\'au-delà.



En 1348 av. J.-C., Aménophis se fait appeler Akhenaton, « Serviteur du disque solaire » et fonde une nouvelle capitale Akhet-Aton, « Horizon du disque solaire » (auj. Tell el-Amarna), en face de Thèbes. Fait construire un temple destiné à être plus imposant que celui d\'Amon.

Se fait adorer en se conférant le titre de prêtre du soleil er nomme le dieu unique : Rê-Harakhtë, « Celui qui porte à l\'horizon le nom de Lumière [Chou], le disque solaire [Aton] ». Impose un nouveau style architectural : peintures et statues monumentales représentant le pharaon et la reine.

Aton était représenté sous la forme d\'un disque solaire dont les rayons étaient terminés par des mains tendues, signes de vie.

Écriture d\'un Grand Hymne solaire ;

Vers 1344 av. J.-C., Akhenaton modifie le nom du dieu : « Rê, seigneur de l\'horizon, qui porte à l\'horizon le nom de Rê le père, lequel est retourné au disque solaire ».

Ferme tous les autres lieux de culte ; il fait dénommer sur tous les monuments les cartouches portant le nom d\'Amon en Aton.

Après la mort de Nefertiti, sous le règne de Toutankhamon (1333-1323 av. J.-C.), retour aux cultes traditionnels à l\'instigation des ministres et grands prêtres.

Le pharaon Horemheb (1319-1307) ordonne la destruction de tous les temples dédiés à Aton.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2651 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les dieux égyptiens" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit