LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Science et éthique Marguerite YOURCENAR Humaniser le progrès Antoine de SAINT-EXUPÉR ... >>


Partager

La condition ouvrière et la mécanisation Jean GIONO

Publié le : 25/3/2020 Format: Document en format PDF protégé


La condition ouvrière et la mécanisation  Jean GIONO
Zoom

Problematique

La condition ouvrière et la mécanisation

Jean GIONO 1895 - 1970 Le Poids du ciel (1949)

Ce texte a été écrit en 1938, quand la mécanisation n\'a pas encore atteint les profondeurs de la France rurale.

Actuellement, l\'ouvrier qui travaille suivant des procédés techniques est l\'esclave total du patronat ou du gouvernement qui a remplacé le patronat. Il n\'a même pas la liberté de son travail. On emploie vingt hommes différents pour découper, battre, rouler et souder une boîte de fer-blanc. Et ces vingt hommes n\'ont même pas de contact avec le fer-blanc; ils ne savent faire que les gestes nécessaires pour décider une machine à agir à leur place. À côté de la prodigieuse habileté naturelle d\'un habitant des forêts de l\'Amazone, équilibrant avec le polissage de ses doigts le bois d\'une flèche de sarbacane, ces ouvriers sont de grossiers sauvages. On ne peut même pas dire que ce travail machinal les ait abêtis; quelle gloire il leur resterait s\'ils pouvaient encore avoir des réflexes de bêtes? Non, ce travail machinal les a dénaturés, privés de leur nature. Ils ne s\'en aperçoivent pas encore, mais le monde ne sait déjà plus que faire de tels hommes. Hors de l\'usine, à trois mètres de leur machine, ce sont des êtres parfaitement inutiles. Si quelque catastrophe les privait de leurs béquilles techniques, ils mourraient de faim sans pouvoir assurer leur vie sur un monde fait pour la leur assurer. Ce sont des ouvriers modernes tels que la civilisation les a dénaturés et asservis. Elle prétend supprimer la peine des hommes. Jusqu\'à quel point sont-ils sincères, ceux qui le prétendent? Car la technique supprime la diversité du travail de l\'homme; elle supprime le problème, elle supprime le jeu. Elle transforme le travail en besogne; elle augmente le malheur intérieur des hommes qui sont astreints à ces besognes d\'où toutes possibilités d\'intérêt ou de joie ont été supprimées. Civilisation de l\'artifice, ayant un absolu besoin de gouvernements d\'artifice, la civilisation technique ne peut exister sans politique; l\'esclave technique est un magnifique instrument de politique. Il est assez asservi pour n\'avoir plus de réaction propre, il est assez malheureux pour avoir constamment le dynamisme de la révolte; il est facile...



Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 708 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La condition ouvrière et la mécanisation Jean GIONO" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit