NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La survie de notre planète Albert JACQUARD Bienfaits des progrès scientifiques Louis PA ... >>


Partager

Défense de la science François JACOB

Publié le : 25/3/2020 Format: Document en format PDF protégé


Défense de la science  François JACOB
Zoom

Problematique

Défense de la science

François JACOB

né en 1920

Le Jeu des possibles (1981)

Contrairement à ce qu\'on croit souvent, l\'important dans la science, c’est autant l\'esprit que le produit. C\'est autant l\'ouverture, la primauté de la critique, la soumission à l\'imprévu, si contrariant soit-il, que le résultat, si nouveau soit-il. Il y a belle lurette que les scientifiques ont renoncé à l\'idée d\'une vérité ultime et intangible, image exacte d\'une «réalité» qui attendrait au coin de la rue d\'être dévoilée. Ils savent maintenant devoir se contenter du partiel et du provisoire. Une telle démarche procède souvent à l\'encontre de la pente naturelle à l\'esprit humain qui réclame unité et cohérence dans sa représentation du monde sous ses aspects les plus divers. De fait, ce conflit, entre l\'universel et le local, entre l\'éternel et le provisoire, on le voit périodiquement réapparaître dans une série de polémiques opposant ceux qui refusent une vision totale et imposée du monde à ceux qui ne peuvent s\'en passer. Que la vie et l\'homme soient devenus objets de recherche et non plus de révélation, peu l\'acceptent.

Depuis quelques années, on fait beaucoup de reproches aux scientifiques. On les accuse d\'être sans cœur et sans conscience, de ne pas s\'intéresser au reste de l\'humanité; et même d\'être des individus dangereux qui n\'hésitent pas à découvrir des moyens de destruction et de coercition terribles et à s\'en servir. C\'est leur faire beaucoup d\'honneur. La proportion d\'imbéciles et de malfaisants est une constante qu\'on retrouve dans tous les échantillons d\'une population, chez les scientifiques comme chez les agents d\'assurances, chez les écrivains comme chez les paysans, chez les prêtres comme chez les hommes politiques. 25 Et malgré le Dr Frankenstein 1 et le Dr Folamour 1, les catastrophes de l\'histoire sont le fait moins des scientifiques que des prêtres et des hommes politiques.

Car ce n\'est pas seulement l\'intérêt qui fait s\'entre-tuer les hommes. C\'est aussi le dogmatisme. Rien n\'est aussi dangereux que la 30 certitude d\'avoir raison. Rien ne cause autant de destruction que l\'obsession d\'une vérité considérée comme absolue. Tous les crimes de l\'histoire sont des conséquences de quelque fanatisme. Tous les mas



Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Défense de la science François JACOB" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit