NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'empire de Nemo Jules VERNE Le règne végétal Jean-Jacques ROUSSEAU >>


Partager

Une idole maléfique Prosper MÉRIMÉE

Publié le : 25/3/2020 Format: Document en format PDF protégé


Une idole maléfique Prosper MÉRIMÉE
Zoom

Problematique

Une idole maléfique
Prosper MÉRIMÉE


1803 - 1870


La Vénus d\'Ille (1837)

M. Peyrehorade a mis au jour une statue antique qu\'il montre au narrateur, grand connaisseur en matière d\'art.


La chevelure, relevée sur le front, paraissait avoir été dorée autrefois. La tête, petite comme celle de presque toutes les statues grecques, était légèrement inclinée en avant. Quant à la figure, jamais je ne parviendrai à exprimer son caractère étrange, et dont le type ne se rapprochait de celui d\'aucune statue antique dont il me souvienne. Ce nétait point cette beauté calme et sévère des sculpteurs grecs, qui, par système, donnaient à tous les traits une majestueuse immobilité. Ici, au contraire, j\'observais avec surprise l’intention marquée de l\'artiste de rendre la malice arrivant jusqu\'à la méchanceté. Tous les traits étaient contractés légèrement: les yeux un peu obliques, la bouche relevée des coins, les narines quelque peu gonflées. Dédain, ironie, cruauté, se lisaient sur ce visage d’une incroyable beauté cependant. En vérité, plus on regardait cette admirable statue, et plus on éprouvait le sentiment pénible qu\'une si merveilleuse beauté pût s’allier à l’absence de toute sensibilité.
« Si le modèle a jamais existé, dis-je à M. de Peyrehorade, et je doute que le Ciel ait jamais produit une telle femme, que je plains ses amants! Elle a dû se complaire à les faire mourir de désespoir. Il y a dans son expression quelque chose de féroce, et pourtant je n’ai jamais vu rien de si beau.
— C’est Vénus tout entière à sa proie attachée ! s’écria M. de Peyreho-
rade, satisfait de mon enthousiasme.


1. Vers tire de Phèdre, de Racine.


• Par quels éléments est soulignée la beauté de la statue?
• Comment s\'exprime l\'aspect inquiétant de l’idole antique?
• En quoi peut-on dire que la description de la statue tend à la présenter comme un être animé?



Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 324 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Une idole maléfique Prosper MÉRIMÉE" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit