LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< CHRONOLOGIE Décembre 1992 dans le monde (hist ... CHRONOLOGIE Juillet 1993 dans le monde (histo ... >>


Partager

LA Communication SANS FRONTIÈRES

Sciences et techniques

Aperçu du corrigé : LA Communication SANS FRONTIÈRES



Publié le : 15/1/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
LA  Communication    SANS FRONTIÈRES
Zoom

LA

Communication

 

SANS FRONTIÈRES

Depuis une vingtaine d\'années, les médias traditionnels annoncent à intervalles réguliers la diffusion de « nouvelles technologies de la communication » ou de « nouveaux médias ». Le câble, à l\'honneur dans les années soixante-dix et quatre-vingt, est aujourd’hui supplanté par les projets d\'« autoroutes de l’information », ou « inforoutes », mais la presse se montre aussi attentive au développement du « multimédia » ou du « virtuel ». Ces trois termes se recoupent partiellement. Ensemble, ils désignent une transformation dont nul ne peut définir encore les contours précis : la possibilité d’accéder, par des produits édités (off line) ou par raccordement à des réseaux (on line), à de nouveaux (et d\'anciens) types de services, disponibles sur un écran (de télévision ou de micro-ordinateur - ou sur toute autre machine encore à inventer).

 

Les « AUTOROUTES DE L’INFORMATION »

 

À supposer qu’elles se développent comme certains le prévoient, les « autoroutes de l’information » seront des réseaux de télécommunications à haut débit, capables d’apporter dans chaque foyer

 

des centaines de canaux offrant, outre des émissions de télévision classiques, toutes sortes de programmes interactifs, des bases de données visuelles et écrites, des services (téléachat, banque, etc.). Elles sont nées d\'une convergence entre télécommunications, télévision et informatique, concevable grâce à la numérisation d’un nombre croissant d’informations. En effet, ce procédé de codage est à la source de la plupart des innovations en cours. Numérisés, les images, les sons et les informations écrites ne correspondent plus à des modulations d’un signal dit « analogique », mais à un codage rigoureux, exprimé dans un langage binaire (1 ou 0), ce qui facilite à la fois leur conservation, leur traitement et leur transport. La numérisation permet, en particulier, de démultiplier les capacités de transport (compression numérique). Cette technique, utilisée en informatique, a pénétré progressivement la télévision (production numérique, puis réception d’un signal analogique numérisé ensuite) et les télécommunications. À terme, la numérisation des données visuelles et audio autorisera le transport des différents types d’informations sur un réseau unique à haute capacité.

 

Cependant, les « autoroutes de l’information » ne sont encore qu\'un projet, qui a bénéficié d’un formidable effet d’annonce. En 1993, le vice-président américain Al Gore déclare que son pays doit se lancer dans cette course. Se dessine alors l’image d’un citoyen qui. dans ses différentes activités, n’aurait plus besoin de sortir de chez lui. Un scénario d’anticipation déjà évoqué, dès le début des années quatre-vingt, à propos de la télévision par câble et, en France, au moment du lancement du «plan câble» (octobre 1982) par la Direction générale des télécommunications.

 

Les pouvoirs publics parlent beaucoup des innovations, mais ils ne maîtrisent pas leur développement. Néanmoins, depuis de longues années, une série de mesures juridiques, d’avancées technologiques et de rapprochements économiques prépare la mise en place de ces nouveaux réseaux. La déréglementation a commencé aux États-Unis. Nées en 1982 de l’éclatement du géant American Téléphonés and Telegraphs (ATT), les sociétés régionales de téléphone américaines (les « Baby Bells ») sont, aujourd’hui, pour les compagnies européennes, des alliées essentielles. En juin 1992, la Fédéral Commission of Télécommunications (FCT), l’instance de régulation américaine, les a autorisées à investir dans la télévision par câble. Cette décision a aussitôt entraîné des mouvements de capitaux, dont le plus spectaculaire fut la fusion, en octobre 1993, de TCI (premier opérateur mondial de télévision par câble) avec Bell Atlantic. Autre




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2836 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LA Communication SANS FRONTIÈRES" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit