LE CUIR ET LE CAOUTCHOUC

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Grand oral du bac : LE CYCLISME Sciences et Techniques LES DÉMOLITIONS >>


Partager

LE CUIR ET LE CAOUTCHOUC

Sciences et techniques

Aperçu du corrigé : LE CUIR ET LE CAOUTCHOUC



Publié le : 2/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
LE CUIR ET LE CAOUTCHOUC
Zoom

Le tannage est la principale opération qui transforme la peau en cuir. Elle doit son nom au produit chimique utilisé, le tanin, qui empêche la peau traitée de se détériorer. Le tanin est un acide végétal présent dans l’écorce de certains arbres : le plus souvent on l’extrait du chêne, du mimosa ou du quebracho d’Amérique du Sud. Depuis la fin du xixe siècle, on lui a trouvé un équivalent minéral, utilisé dans certaines tanneries: le bichromate de sodium. Les peaux sont trempées successivement dans des bains de plus en plus riches en tanin. Cette opération peut durer jusqu’à six semaines, les peaux sont ensuite séchées et fendues afin d’obtenir plusieurs couches de cuir.

 

Les cuirs sont alors teints et traités avec des graisses pour remplacer leurs huiles naturelles perdues et leur redonner de la souplesse. Finalement, ils sont enduits d’une couche protectrice (généralement une résine acrylique), et souvent d’une laque de nitrocellulose pour leur donner un lustre brillant. Les cuirs sont alors prêts pour la vente en gros et la manufacture des vêtements, de la maroquinerie et autres produits.

 

Le caoutchouc

 

À la différence du cuir qui est un produit d’origine animale, le caoutchouc est une matière végétale issue d’un suc laiteux -le latex- qui circule dans l’écorce de certains arbres, comme l’hévéa. Les Indiens qui peuplaient l’Amérique précolombienne recouvraient leurs pieds de latex pour les protéger, tout comme ils en enduisaient leurs tissus pour les imperméabiliser.

 

C’est un Français, Charles de La Condamine (1701-1774), qui introduisit le caoutchouc en

 

Fabrication de gants en caoutchouc: des moules en forme de gants sont trempés à plusieurs reprises dans des cuves de latex fondu, où ils se recouvrent d\'une Fine couche de celui-ci jusqu’à l’épaisseur désirée.

 

Europe au XVIIIe siècle. Sa première application fut vestimentaire, le chimiste écossais Charles Mac-kintosh l’utilisa pour fabriquer un tissu imperméable, constitué d’une couche de caoutchouc pressée entre deux pièces de toile. Quant à l’Américain Charles Goodyear (1800-1860), il se lança dans une série d’expériences chimiques en vue de rendre le caoutchouc moins cassant à basse température et moins gluant à haute température : sa découverte fut de combiner à chaud le caoutchouc avec du soufre, procédé qu’il appela la vulcanisation. Sans perdre de sa souplesse mais rendu plus constant et plus résistant, le caoutchouc se prêta à de nombreuses applications, à commencer par la fabrication de pneus pour les automobiles, qui débuta dès la fin du xixe siècle.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : LE CUIR ET LE CAOUTCHOUC Corrigé de 1017 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LE CUIR ET LE CAOUTCHOUC" a obtenu la note de : aucune note

LE CUIR ET LE CAOUTCHOUC

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit