NoCopy.net

einstein

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LES COLCHIQUES Apollinaire, (Acools, 1913).
L’intolérance au lactose ...
>>


Partager

einstein

Sciences et techniques

Aperçu du corrigé : einstein



document rémunéré

Document transmis par : erwan83190-323843


Publié le : 27/5/2021 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
einstein
Zoom

Dans l’Evolution des idées en physique, Einstein et Infeld abordent le thème de la
science à travers l’exemple de la physique. La science se définit comme une connaissance
objective, méthodique et rigoureuse du réel.
C’est pour cette raison que l’opinion commune tend à faire de la science la discipline
qui a pour but de découvrir la vérité. La vérité se définit comme l’accord d’une proposition et
d’un fait. Ainsi, les théories scientifiques seraient-elles en accord, c’est-à-dire conformes aux
phénomènes observés en sciences et plus précisément en physique. En effet, la physique,
qui étudie les phénomènes concrets et observables, semble plus apte que les autres à dire
la vérité puisque la théorie en physique a pour but de décrire la cause réelle d’un
phénomène. En outre, une erreur en science est considérée comme un échec, ce qui montre
bien que nous pouvons croire que la science a pour fonction de découvrir la vérité. Ce qui
distingue la science de toute autre discipline, c’est qu’elle s’illustre par son lien à la vérité, ce
qui lui confère sa valeur. Par conséquent, nous pouvons penser, comme le soutient l’opinion
commune, que science et vérité sont indissociables.
Or, dans l’extrait, les auteurs s’opposent à cette conception de la science, qui est
jugée naïve et fausse. En effet, la thèse du texte est que la vérité est une limite idéale. Un
idéal se définit comme une limite indéterminée, un horizon qui constitue une destination à
atteindre, sans qu’il ne soit jamais possible de le faire. L’idéal s’oppose ainsi au réel, à ce qui
existe effectivement. D’après cette thèse, la vérité n’est donc pas une réalité pour le
scientifique. Par conséquent, les théories ne seraient jamais vraies, mais ne pourraient, au
mieux, que se rapprocher de la vérité.
La thèse d’Einstein et d’Infeld est ainsi plutôt étonnante car elle fragilise l’idée que
nous pouvons avoir de la science, généralement conçue comme rationnelle et parfaite. Si la
science ne peut pas atteindre la vérité, alors qu’en est-il de sa valeur ?
Afin de montrer que la science n’a qu’un rapport idéal à la vérité, Einstein et Infeld
commencent par rappeler que la physique est un ensemble de conjectures, c’est-à-dire
d’hypothèses. Or, l’hypothèse n’est pas certaine mais seulement vraisemblable (de la ligne 1
à 8). C’est pour cette raison qu’il est ensuite question, à travers l’analogie de la montre, de
montrer que le réel ne se confond pas avec la réalité (ligne 9 à 17). Enfin, ces deux premiers
arguments permettent de réfuter l’idée selon laquelle la science est indissociable de la vérité
(dernières lignes). Ainsi, la vérité ne serait qu’un idéal scientifique.

Einstein et Infeld expliquent, dans la première partie du texte, que la science ne
repose que sur des hypothèses et jamais sur des théories vraies ( lignes 1 à 9).
L’hypothèse est une explication scientifique non encore vérifiée. Il n’y a donc aucune
expérience de réalisée. Or, Popper écrit dans La Logique de la découverte scientifique , “Un
système n’est empirique ou scientifique que s’il est susceptible d’être soumis à des tests
expérimentaux”. Si une théorie n’est pas soumise à l’expérience, elle ne peut donc être
considérée comme scientifique. Par exemple, la psychanalyse est une fausse science
puisque ses théories se fondent sur l’inconscient, dont on ne peut pas faire l’expérience.
Ainsi, la science ne peut reposer sur de simples hypothèses. C’est pourquoi “tout notre
système de conjecture [...] doit être prouvé ou réfuté par l’expérience” (lignes 1 à 2). De plus,
si une théorie est vraie, elle est conforme à...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : einstein Corrigé de 4356 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "einstein" a obtenu la note de : aucune note

einstein

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit