NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Grand oral du bac : DIDEROT ET L'ENCYCLOPÉDIE LES ESPIONS >>


Partager

Grand oral du bac : TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS

Sciences et techniques

Aperçu du corrigé : Grand oral du bac : TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS



Publié le : 2/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Grand oral du bac : TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS
Zoom

Il comporte 18 colonnes, configuration qui ne fut expliquée qu’à partir du xxe siècle, grâce à la découverte de la structure électronique des atomes. D’après le modèle révolutionnaire de Bohr, établi par le physicien danois Niels Bohr (1883-1962), les atomes contiennent des électrons qui gravitent autour du noyau atomique, ces électrons étant disposés en couches. Or, les propriétés chimiques d’un élément dépendent du nombre d’électrons périphériques (sur la couche la plus éloignée du noyau) dans ses atomes. Les atomes des éléments, dont le numéro atomique est inférieur à 19 (de l’hydrogène à l’argon inclus), peuvent contenir jusqu’à 8 électrons sur leur couche électronique de valence qui est aussi appelée la couche périphérique. Ceci explique que les lignes -appelées périodes-du tableau périodique correspondant à ces éléments comportent huit colonnes. Le schéma se complique avec les éléments plus lourds, à partir du potassium (K), car ils peuvent contenir jusqu’à 18 électrons de valence.




Les halogènes

 

Les halogènes occupent l’avant-dernière colonne du tableau périodique des éléments. Ce sont: le fluor (F), le chlore (Cl), le brome (Br), l’iode (I) et l’astate (At). Ils sont tous très électronégatifs, c’est-à-dire qu’ils ont tendance à attirer facilement des électrons. Le fluor est d’ailleurs le plus électronégatif de tous les éléments chimiques. En fait, dans le tableau périodique, l’électroné-gativité des éléments augmente de gauche à droite sur une même ligne, et de bas en haut dans une même colonne. Comme il leur manque un seul électron pour saturer leur dernière couche électronique, les halogènes sont très réactifs: ils acquièrent facilement un électron et réagissent pratiquement avec tous les autres éléments.

 

Les gaz rares

 

Les gaz rares constituent le groupe VIIIA (dernière colonne) du tableau périodique des éléments. Ce sont, dans l’ordre des numéros atomiques croissants: l’hélium (He), le néon (Ne), l’argon (Ar), le krypton (Kr), le xénon (Xe) et le radon (Rn). Pendant longtemps, on a cru que ces gaz ne réagissaient avec aucun élément chimique, car leur couche périphérique est saturée en électrons (elle contient le plus grand nombre d’électrons possible). En fait, le krypton, le xénon et le radon présentent une certaine réactivité chimique. Le radon est radioactif: ses noyaux atomiques se décomposent avec une période radioactive de près de quatre jours.

 

Les lanthanides et les actinides

 

Les lanthanides, ou terres rares, forment le groupe des quinze éléments métalliques dont les numéros atomiques vont de 57 à 71. Dans l’ordre des numéros atomiques croissants, on trouve le lanthane (La), le cérium (Ce), le praséodyme (Pr), le néodyme (Nd), le prométhium (Pm), le samarium (Sm), l’europium (Eu), le gadolinium (Gd), le terbium (Tb), le dysprosium (Dy), l’hol-mium (Ho), l’erbium (Er), le thulium (Tm), l’ytterbium (Yb) et le lutécium (Lu). Un grand nombre de lanthanides présente des propriétés paramagnétiques. Appelé «terres rares», ces éléments sont néanmoins très abondants, parfois plus que le plomb.

 

Les actinides sont les 15 éléments métalliques situés sous les lanthanides dans le tableau périodique des éléments. Les quatre premiers, à savoir l’actinium (Ac), le thorium (Th), le protactinium (Pa) et l’uranium (U), ont été trouvés en quantités non négligeables à la surface de la Terre. Tous les éléments de numéro atomique supérieur à 92 sont uniquement synthétisés en laboratoire ; ce sont les éléments transuraniens.

Le cuivre est un métal de couleur rouge-brun. C’est un très bon conducteur de chaleur et d’électricité. Il fait partie des métaux malléables et ductiles. À l\'état pur, il est essentiellement utilisé dans l’industrie électrique, mais il entre également dans la composition des pièces de monnaies.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2745 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Grand oral du bac : TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit