NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Israël de 1950 à 1959 : Histoire 1953 Décembre dans le monde (histoire chronol ... >>


Partager

LA Radio de 1950 à 1959 : Histoire

Sports et loisirs

Aperçu du corrigé : LA Radio de 1950 à 1959 : Histoire



Publié le : 13/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
LA  Radio de 1950 à 1959 : Histoire
Zoom

À l’aube des années cinquante, la radio n’a plus à démontrer son importance. La guerre l’a consacrée dans sa puissance d’information. Le pouvoir des ondes a très rapidement suscité entre les stations une intense compétition pour la conquête des auditeurs. La guerre des ondes vient mettre en jeu, au-delà d’intérêts économiques considérables, des conceptions de communication antagonistes.

 

La Radiodiffusion française, soumise au régime de monopole absolu de l’Etat, est implicitement devenue la Radio-Télévision française en 1949 sans que son statut ait été modifié. Depuis la Libération, seize projets de statuts ont été élaborés — certains ont même été présentés au Parlement — sans qu’aucun n\'aboutisse. Il faut attendre l’ordonnance du 4 février 1959 pour que le service ministériel se transforme en un établissement public à caractère industriel et commercial, doté d’une personnalité juridique autonome, sous l’autorité du ministre chargé de l’information.

 

Le monopole public de la radio a rejeté aux frontières du territoire les initiatives privées: les radios périphériques, financées par la publicité, développent une intense concurrence. Radio-Luxembourg, Radio-Andorre et Radio-Monte-Carlo poursuivent, en face du monopole public de la Radiodiffusion française, la voie privée et commerciale de la radio. Deux styles de radios s’affrontent donc sur le territoire français au cours de la décennie. A la même époque, l’essor naissant de la télévision aurait pu ébranler la toute-puissance des stations radiophoniques, si elle avait disposé d’un nombre suffisant d’émetteurs pour couvrir l\'ensemble du territoire. Pour l’instant, la télévision n’est pas encore un réel objet d’inquiétude.

 

Chacune des stations radiophoniques incarne une conception particulière, déterminée en grande partie par son statut propre, duquel résultent l’esprit et la forme de ses programmes.

 

La Radiodiffusion française propose trois programmes: l’un national, d’exigence plutôt culturelle, l’autre parisien, plus populaire, et le troisième, Paris-Inter, composé principalement d’émissions musicales. Sous l’impulsion d’un homme, Wladimir Porché (renouvelé dans ses fonctions de directeur général le 9 février 1949), assisté par son directeur des programmes, Paul Gilson, la Radiodiffusion française soutient de hautes ambitions sur le terrain de la création.

 

Grâce aux émissions de prestige, les auditeurs peuvent assister chez eux aux plus grands concerts internationaux ou aux spectacles de la Comédie-Française. Les émissions littéraires et artistiques font entendre les plus grandes personnalités du monde culturel tels




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1189 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LA Radio de 1950 à 1959 : Histoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit