NoCopy.net

Grand oral du bac : Environnement L'EAU

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Grand oral du bac : L' ERGOTHÉRAPIE Grand oral du bac : LE DÉVELOPPEMENT DES FACU ... >>


Partager

Grand oral du bac : Environnement L'EAU

Svt

Aperçu du corrigé : Grand oral du bac : Environnement L'EAU



Publié le : 1/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Grand oral du bac : Environnement L'EAU
Zoom

De faibles précipitations en hiver peuvent provoquer des périodes de sécheresse. Quatre années de pluies insuffisantes ont transformé cette tourbe de marécage en un sol craquelé, qui n’est pas sans rappeler le revêtement superficiel de nombreux déserts.

▼ Un geyser en activité aux Canaries (Espagne). Cette ressource en eau peut être aussi domestiquée.

le fleuve reçoit ainsi plus de 2 millions de tonnes de sulfates, 7000 tonnes d’hydrocarbures et jusqu’à 1000 tonnes d’arsenic. Aux États-Unis, le rejet massif d’hydrocarbures dans la rivière Cuyahoga, près des Grands Lacs, a mis une fois le feu à la surface du cours d’eau saturé en mazout. D’autres formes courantes de pollution sont le rejet dans les cours d’eau de détergents domestiques et de nitrates par les activités agricoles. Les rivières peuvent aussi connaître une pollution thermique par le rejet d’eaux chaudes à la sortie de centrales thermiques, rompant l’équilibre biologique en aval, réduisant la concentration en oxygène et décimant les plantes et les poissons. Depuis plusieurs années, une attention particulière est portée à la pollution des rivières, et des projets d’assainissement des eaux ont été mis en œuvre dans la plupart des pays industrialisés.

 

Conservation et recyclage

 

Face à une demande sans cesse croissante et aux pénuries saisonnières, les services des eaux se penchent sur les méthodes de stockage et de conservation, en construisant des réseaux de captage et de conduite des eaux, ainsi que des barrages et des réservoirs. Outre leur fonction de stockage, les réservoirs permettent de contrôler les crues et les inondations et offrent des ressources en hydroélectricité. Le plus grand lac de retenue du monde est le lac Volta, au Ghana. Mais les stocks en eau ne sont pas seulement superficiels : une fraction importante de l’eau douce mondiale est contenue dans le soussol, où elle engorge les roches perméables. Ces roches aquifères sont notamment les calcaires et certains grès. Un pompage abusif de ces eaux souterraines peut parfois conduire à des affaissements de terrain en surface ; de plus, ces réserves aquifères sont particulièrement sensibles à la pollution. La conservation des ressources en eau peut également s’effectuer par recyclage. L’eau polluée est recueillie et dirigée vers des stations d’épuration qui la filtrent par des procédés physiques, biologiques ou chimiques, avant de la redistribuer aux utilisateurs. De même, les centrales thermiques sont équipées d’échangeurs de chaleur, qui refroidissent leurs eaux usées avant de les rendre aux rivières et limitent ainsi les problèmes de pollution thermique.

 

Halte au gaspillage

 

Beaucoup considèrent encore l’eau comme une ressource bon marché et inépuisable, et en font un usage parfois extravagant. Ainsi, certains arroseurs de gazon consomment jusqu’à 1000 litres d’eau à l’heure -l’équivalent de la consommation journalière d’une personne en Europe. De grandes quantités d’eau sont gaspillées dans les réservoirs et les barrages, où elle a tendance à s’évaporer. On peut limiter cette perte en vaporisant à la surface de l’eau un produit chimique non nocif qui forme une mince pellicule.

 

Depuis peu, de nouvelles techniques voient le jour, notamment les usines de dessalement, qui transforment l’eau de mer en eau douce. Avec la menace supplémentaire de déséquilibres climatiques par pollution atmosphérique et effet de serre, la conservation de l’eau va devenir un problème de plus en plus pressant dans les années à venir. L’augmentation du prix de l’eau, due aux coûts de distribution et de traitement, sera peut-être l’une des meilleures garanties contre son gaspillage dans les pays industrialisés.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Grand oral du bac : Environnement L'EAU Corrigé de 2275 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Grand oral du bac : Environnement L'EAU" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Grand oral du bac : Environnement L'EAU

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit