LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Définition: ESTOMAQUER, verbe transitif.

Définition: ESTOMAQUER, verbe transitif. Familier. A.— Frapper à l'estomac. Je charge! J'en estomaque deux! J'en empale un tout vif! Quelqu'un m'ajuste : paf! (EDMOND ROSTAND, Cyrano de Bergerac, 1898, II, 9, page 99 ). Au septième round Jacques lui estomaqua le plexus solaire d'une gauche infaillible (RAYMOND QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, page 62 ). B.— ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTOMAC, substantif masculin.

Définition: ESTOMAC, substantif masculin. A.— [L'estomac en tant qu'organe de la digestion] Organe en forme de poche dans lequel les aliments sont brassés, transformés en chyme (confer apologue exemple 2). Aigreurs, crampes d'estomac. La pilule que je viens d'avaler et qui navigue encore dans mon estomac sur le verre d'eau qui l'a suivie (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance,...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ESTOCADE, substantif féminin.

Définition: ESTOCADE, substantif féminin. ESCRIME, TAUROMACHIE. Coup porté avec la pointe d'une épée. Allonger, recevoir une estocade. Grande estocade (Dictionnaire de l'Académie Française). Quand il se retrouva, titubant, derrière le taureau, il vit que l'estocade était un peu en avant et pas assez profonde (HENRI DE MONTHERLANT, Les Bestiaires, 1926, page 540 ). STATISTIQUES : Fréquence absolue...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTOCADE, substantif féminin.

Définition: ESTOCADE, substantif féminin. ESCRIME, TAUROMACHIE. Coup porté avec la pointe d'une épée. Allonger, recevoir une estocade. Grande estocade (Dictionnaire de l'Académie Française). Quand il se retrouva, titubant, derrière le taureau, il vit que l'estocade était un peu en avant et pas assez profonde (HENRI DE MONTHERLANT, Les Bestiaires, 1926, page 540 ). STATISTIQUES : Fréquence absolue...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESCROQUER, verbe transitif.

Définition: ESCROQUER, verbe transitif. A.— Escroquer quelque chose (à quelqu'un). S'approprier (un bien) par ruse, soutirer (quelque chose à quelqu'un) par des moyens frauduleux. Un pourvoyeur auquel il escroque sa nourriture (JULES MICHELET, L'Oiseau, 1856, page 51 ). Elle apprend qu'Adolphe (...) est parti pour la Belgique, emportant cent vingt mille francs escroqués à une...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTOC2, substantif masculin.

Définition: ESTOC2, substantif masculin. A.— EAUX et FORÊTS. Tronc d'arbre. Couper un arbre à blanc estoc. Le couper à fleur de terre jusqu'à la souche (confer Dictionnaire de l'Académie Française). Couper une forêt, faire une coupe à blanc estoc. En couper tout le bois, sans y laisser de baliveaux (confer Dictionnaire de l'Académie Française). B.— ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTOC1, substantif masculin.

Définition: ESTOC1, substantif masculin. ARMES ANCIENNE. Épée longue et acérée. Ces coups d'épieux, ces coups d'estocs, ces coups de piques (VICTOR HUGO, L'Année terrible, 1872, page 192 ). — Par métonymie. Pointe d'une épée. Frapper d'estoc et de taille. Frapper de la pointe et du tranchant (confer Jeux et sports, 1968, page 1430). —...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIVER2, verbe transitif.

Définition: ESTIVER2, verbe transitif. MARINE. Comprimer des marchandises de sorte qu'elles tiennent le moins de place possible dans la cale du bateau (confer Le Clère 1960). Estiver du foin (DICTIONNAIRE DES DICTIONNAIRES (PAUL GUÉRIN) 1892). Remarque : La plupart des dictionnaires généraux enregistrent estivage, substantif masculin « action d'estiver des marchandises » et estive, substantif féminin...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIVER1, verbe.

Définition: ESTIVER1, verbe. A.— Emploi intransitif. 1. [Le sujet désigne un troupeau] Séjourner durant l'été (dans les pâturages de montagne) : Ø Parmi les troupeaux qui estivent sur les alpages, certains passent l'hiver dans les plaines situées sur le pourtour de la grande chaîne. JEAN BRUNHES, La Géographie humaine, 1942, page 181. 2. Plus généralement. Ainsi, aux...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIVE, substantif féminin.

Définition: ESTIVE, substantif féminin. Pâturage de haute montagne dans les Pyrénées. Montagne d'estives (JOSEPH MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, tome 2, 1933, page 251 ). Le déclin ne peut être conjuré tant qu'il y a une forte disproportion entre les énormes étendues d'estives et la médiocrité des réserves fourragères des fonds de vallées (MAURICE WOLKOWITSCH,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIVAL, -ALE, -AUX, adjectif.

Définition: ESTIVAL, -ALE, -AUX, adjectif. A.— D'été, qui est relatif à l'été. Mais le même bariolage caractérise les paysages estivaux, le jaune des céréales s'opposant au vert des fourrages (ANDRÉ MEYNIER, Les Paysages agraires, 1958, page 130) : Ø Le grand jeu national n'est plus, maintenant, limité à la saison estivale puisque l'équipe d'Angleterre va, l'hiver, jouer...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIVANT, -ANTE, substantif.

Définition: ESTIVANT, -ANTE, substantif. Personne qui passe ses vacances d'été dans un lieu de villégiature. En ce début de saison il y avait encore peu d'estivants à Rockport (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, page 450 ). Un même désir d'air salubre et de soleil pousse les estivants ou les hivernants vers la « montagne » (PIERRE...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIVAL, -ALE, -AUX, adjectif.

Définition: ESTIVAL, -ALE, -AUX, adjectif. A.— D'été, qui est relatif à l'été. Mais le même bariolage caractérise les paysages estivaux, le jaune des céréales s'opposant au vert des fourrages (ANDRÉ MEYNIER, Les Paysages agraires, 1958, page 130) : Ø Le grand jeu national n'est plus, maintenant, limité à la saison estivale puisque l'équipe d'Angleterre va, l'hiver, jouer...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIVAGE, substantif masculin.

Définition: ESTIVAGE, substantif masculin. A.— ÉLEVAGE. Migration des troupeaux qui, en été, gagnent les pâturages de montagne; saison de cette migration. Pays pastoral de haute altitude, où montaient pour les « estivages » les bêtes tenues l'hiver dans les étables (JOSEPH MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, tome 1, 1933, page 198 ). Les sommets,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIMER, verbe transitif.

Définition: ESTIMER, verbe transitif. A.— [Avec une idée d'évaluation plus ou moins exacte] Faire une estimation, une estime (confer ces mots A). 1. Déterminer le prix, la valeur financière qui doit être attribué(e) à telle chose. Estimer des immeubles, le prix/la valeur de (telle chose), estimer à (tant de) francs (telle chose), faire estimer (telle chose)....

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ESCROC, substantif masculin.

Définition: ESCROC, substantif masculin. Celui qui commet une escroquerie, qui a l'habitude d'escroquer. Un habile, un célèbre, un illustre escroc; un escroc international. Si je suis trop peureux ou trop timide pour faire l'escroc, ce n'est pas vertu (ÉMILE-AUGUSTE CHARTIER, DIT ALAIN, Propos, 1935, page 1246 ). Les escrocs et les maîtres chanteurs, tous les archers sont...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIMÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Définition: ESTIMÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de estimer* II.— Emploi adjectival. A.— [Correspond à estimer A] MARINE. Hauteur, latitude, etc., estimé(e). Déduit approximativement de données plus ou moins sûres. Davis attachait une grande importance à ses observations (...) celles de midi, la latitude, lui apprendraient, par la comparaison entre...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIME, substantif féminin.

Définition: ESTIME, substantif féminin. A.— [Avec une idée d'évaluation plus ou moins exacte] 1. Évaluation approximative d'une quantité nombrable. Faire une estime. (Quasi-)synonyme : estimation (confer ce mot A 2). Le maire avait regardé la pendule; et, à cette estime, le baron paraissait avoir passé quarante minutes chez Lisbeth (HONORÉ DE BALZAC, La Cousine Bette, 1846, page...

4 pages - 1,80 ¤

Définition: ESTIMATIF, -IVE, adjectif.

Définition: ESTIMATIF, -IVE, adjectif. A.— Qui comporte une estimation (confer ce mot A), la détermination du prix, de la valeur financière qui doit être attribué(e) à telle chose. État, inventaire, travaux estimatif(s). Une liste estimative du minimum auquel il faudrait vendre certains meubles et au dessous duquel il faudrait les retirer (VICTOR HUGO, Correspondance, 1852, page...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIMATION, substantif féminin.

Définition: ESTIMATION, substantif féminin. A.— [Avec une idée d'évaluation plus ou moins exacte] 1. Détermination du prix, de la valeur financière qui doit être attribué(e) à telle chose. Estimation des biens; prix de l'estimation; à première estimation. (Quasi-)synonyme : expertise. J'ai passé la journée à l'estimation des livres qu'on nous a envoyés de Londres, et pour lesquels on...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIMATIF, -IVE, adjectif.

Définition: ESTIMATIF, -IVE, adjectif. A.— Qui comporte une estimation (confer ce mot A), la détermination du prix, de la valeur financière qui doit être attribué(e) à telle chose. État, inventaire, travaux estimatif(s). Une liste estimative du minimum auquel il faudrait vendre certains meubles et au dessous duquel il faudrait les retirer (VICTOR HUGO, Correspondance, 1852, page...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIMATEUR, substantif masculin.

Définition: ESTIMATEUR, substantif masculin. Personne qui estime. A.— [Avec une idée d'évaluation plus ou moins exacte] Personne qui fait ou peut faire une estimation. 1. Personne chargée de déterminer le prix, la valeur financière qui doit être attribué(e) à telle chose. (Quasi-)synonymes : expert, priseur. Quoique la banque ait été trompée quelquefois par ses estimateurs sur la...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIMABLE, adjectif.

Définition: ESTIMABLE, adjectif. A.— [Correspond à estime B] Qui mérite, suscite l'estime. 1. [En parlant d'une personne] Qui mérite, suscite l'estime pour ses qualités intellectuelles, ses vertus morales, etc. Un individu n'est estimable et aimable qu'à proportion que sa volonté est éclairée et bienveillante (ANTOINE-LOUIS-CLAUDE DESTUTT DE TRACY. Élémens d'idéologie, 1801, page 267 )....

1 page - 1,80 ¤

Définition: EST(H)ONIEN, -IENNE, (ESTONIEN, ESTHONIEN, ESTONIENNE, ESTHONIENNE) adjectif et substantif.

Définition: EST(H)ONIEN, -IENNE, (ESTONIEN, ESTHONIEN, ESTONIENNE, ESTHONIENNE) adjectif et substantif. A.— (Celui, celle) qui est né(e) en Est(h)onie (république balte de l'U.R.S.S. depuis 1940) ou qui y habite. Les Esthoniens. Le délégué esthonien aimait Molière (JEAN GIRAUDOUX, Siegfried et le Limousin, 1922, page 218 ). B.— [En parlant d'un inanimé] 1. Emploi adjectival. Relatif...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTHÉTISME, substantif masculin.

Définition: ESTHÉTISME, substantif masculin. Attitude de l'esthète qui affecte le culte exclusif du beau : Ø ... je crois qu'il ne faut rien réformer, qu'il faut prendre le livre tel qu'il est, et jouir ainsi de ses sensualités et ses violences. En italien ce doit être merveilleux — même les naïvetés — (l'esthétisme, l'affectation d'immoralisme et de supériorité...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 ... 17005 17006 17007 17008 17009 17010

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit