LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Faut-il percevoir le temps comme une contrainte ?

donné a priori. En lui seul est possible toute réalité des phénomènes. Ceux-ci peuvent bien disparaître tous ensemble, mais le temps lui-même (comme condition générale de leur possibilité) ne peut être supprimé. » Kant, Critique de la raison pure, 1781. Est a priori ce qui est indépendant de toute expérience. « Le temps n'est pas un concept discursif,...

5 pages - 1,80 ¤

Le passé peut-il demeurer présent ?

C'est à partir de cette puissance de la parole que Freud se dirigera vers la pratique de « l'association libre ». Cette pratique consistait à inciter le sujet conscient à parler de tout ce qui lui venait à l'esprit. Des événements oubliés, que le sujet ne pouvait se rappeler quand sa conscience était vigilante, apparaissaient. L'inconscient regorge donc d'événements passés...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il vivre avec son temps ?

Cette transformation des modes de vie a suscité de vives résistances. D'un point de vue global, ce que le « capitalisme » impose comme transformation a été imposée au nom des bienfaits techniques voire moraux qu'il était censé apporter b)                 Les bouleversements soudains ne sont en réalité jamais des ruptures. Dans l'histoire il n'y a pas de saut. Mais les transformations, les...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on échapper au temps ?

Lagneau, Célèbres Leçons et Fragments, 1950 (posth.) « C'est l'homme tout entier qui est le temps incarné, un temps à deux pattes, qui va, qui vient et qui meurt : aussi l'homme n'a-t-il aucune prise sur le temps; nous ne pouvons que substituer au temps ce qui n'est pas lui, le confondre avec ces compteurs sociaux que sont...

4 pages - 1,80 ¤

La mort peut-elle avoir un sens ?

Il est difficile aux premiers abords de donner un sens à la mort, car c'est ce qui met fin à tout sens, ce n'est que le début du néant, de l'absence de toute signification. Aussi, il faut penser la mort en fonction de la vie pour comprendre son possible sens. Mais nous entrons ici dans un paradoxe inextricable...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on ignorer la mort ?

Note : 5.1/10

Les notions de mort et de temps sont liées, ne serait-ce que parce qu'elles renvoient toutes deux à la finitude de l'homme. Elles sont en effet limite et contrainte. On ne s'étonnera donc pas de retrouver, au sujet du temps, les équivoques qu'on avait aperçues s'agissant de la mort : il est vécu tour à tour comme un...

5 pages - 1,80 ¤

La mort marque-t-elle le terme de l'existence ?

Note : 5.1/10

mais c'est l'opinion tranchée selon laquelle la mort est effrayante qui est elle-même effrayante. » Épictète, Manuel, vers 130 apr. J.-C. « La mort, si nous voulons nommer ainsi cette irréalité, est la chose la plus redoutable. » Hegel, La Phénoménologie de l'Esprit, 1807. « Ce qui, pour l'homme, est le principe de tous les maux et de sa...

2 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

Sommes-nous maître de notre existence ?

Note : 5.1/10

§  Le sujet interroge la possibilité pour l'homme de se faire le maître se son existence, c'est-à-dire  de pouvoir en rendre compte dans toutes ses parties et de pouvoir la mener, faire des choix et agir en conséquence, en toute connaissance de cause. §  Etre maître de son existence sembla alors supposer deux choses : connaître son existence, c'est-à-dire se...

4 pages - 1,80 ¤

Suffit-il de vivre pour exister ?

Note : 5.1/10

Pourtant le dualisme de l'âme et du corps est très présent chez Platon et marque fortement toute la tradition philosophique. L'objet de nos désirs, dit Platon, c'est la vérité, qu'il nomme un peu plus loin « le réel ». Deux points doivent ici être précisés. Tout d'abord, la vérité évoquée ici est l'Idée de la vérité en soi et pour...

7 pages - 1,80 ¤

Le bonheur est-il le but de l'existence ?

Note : 6.5/10

Je résolus, dis-je, enfin : au premier regard, en effet, il semblait inconsidéré, pour une chose encore incertaine, d'en vouloir perdre une certaine ; je voyais bien quels avantages se tirent de l'honneur et de la richesse, et qu'il me faudrait en abandonner la poursuite, si je voulais m'appliquer sérieusement à quelque entreprise nouvelle : en cas que...

3 pages - 1,80 ¤

L'existence a-t-elle une raison d'être ?

Note : 6.5/10

La raison qui a fait exister les choses par lui, les fait encore dépendre de lui en existant et en opérant : et elles reçoivent continuellement de lui ce qui les fait avoir quelque perfection ; mais ce qui leur reste d'imperfection, vient de la limitation essentielle et originale de la créature.Il s'ensuit de la perfection de Dieu...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il donner du sens à l'existence ?

Note : 5.2/10

Il affirme ainsi sa jeunesse. Mais du même coup, il se situe par rapport au temps. Il y prend sa place. Il reconnaît qu'il est à un certain moment d'une courbe qu'il confesse devoir parcourir. Il appartient au temps et, à cette horreur qui le saisit, il y reconnaît son pire ennemi. Demain, il souhaitait demain, quand tout...

3 pages - 1,80 ¤

L'expérience de la beauté passe-t-elle nécessairement par l'oeuvre d'art ?

Note : 5.2/10

||  L'appréhension immédiate de ce qui est beau, de ce qui suscite en nous spontanément admiration et enthousiasme avant toute réflexion, doit-elle avoir inévitablement pour intermédiaire un ensemble de matériaux et de signes qu'un esprit créateur a organisé pour produire la beauté ? En d'autres termes, ne trouve-t-on le beau que dans l'oeuvre d'art ? Cette restriction paraît excessive...

4 pages - 1,80 ¤

L'art est-il le règne de l'apparence ?

Note : 5.2/10

||L'apparence est ce qui apparaît, et souvent disparaît... Elle s'oppose donc à ce qui reste et demeure : l' « être «. L'apparence est souvent assimilée à la surface des choses, voire à l'illusion. Ne dit-on pas que les apparences sont trompeuses ? Et pourtant l'apparence est ce que nous percevons des choses, notre...

8 pages - 1,80 ¤

L'activité artistique peut-elle libérer l'homme ?

Note : 5.2/10

.. qui dévoile le monde.Bien sûr, une oeuvre est engagée lorsqu'elle exprime un parti pris et s'intègre dans une lettre ouvertement menée par son auteur. Mais cette perception de l'art engagé est beaucoup trop restrictive. Elle feint d'ignorer que toute oeuvre est un acte de dévoilement du réel et que l'artiste ne ressemble pas à Zeuxis, ce peintre...

4 pages - 1,80 ¤

Existe-t-il un progrès dans les arts ?

Note : 5.2/10

On rattache souvent l'activité artistique à un don. Mais outre qu'un tel talent naturel a quelque chose de mystérieux en lui-même, il faut s'efforcer de penser le rapport qu'il entretient avec l'éducation ou le travail esthétiques. L'habileté ou le savoir-faire technique qui accompagne la création est souvent pensé, surtout dans les arts plastiques, comme une capacité d'imitation ou...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536 14537 14538 14539

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit