LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La superstition est-elle déraisonnable ?

En effet on ne peut douter que le mal existe dans le monde ; l'homme que l'on proclame l'être le plus parfait de la création est souvent accablé de misères. Certes, si le monde était divin, il serait meilleur. Dans ces conditions, dit Épicure a ou bien Dieu veut supprimer le mal et ne le peut pas ;...

6 pages - 1,80 ¤

La raison est-elle la chose du monde la mieux partagée ?

* Au sens subjectif : mode de penser propre à l'homme (lui-même défini comme « animal raisonnable «).* Par opposition à l'intuition : faculté de raisonner, c'est-à-dire de combiner des concepts et des jugements, de déduire des conséquences.* Par opposition à la passion ou à la folie : pouvoir de bien juger, de distinguer le vrai du faux,...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi est-elle la première des certitudes ?

La conscience de soi désigne la ressaisie par laquelle l'homme appréhende le monde et s'appréhende lui-même. La certitude est le mode de validité d'une connaissance telle qu'elle se présente à la conscience sous une forme évidente. Ainsi si la certitude est produite par un examen de la conscience, il serait logique que la conscience de soi soit la...

6 pages - 1,80 ¤

L'histoire nous rend-elle plus modeste ?

La science nous apprend que ce que nous appelons l'homme n'est que la dernière forme prise par l'évolution de l'espèce humaine.Cette forme actuelle, provisoire et relativement récente, succédant à celle des premiers hommes, plus proches du singe que de nous, a été « modelée » par l'influence de certaines religions et en particulier, pour Nietzsche, par le christianisme,...

3 pages - 1,80 ¤

Les passions font-elles la grandeur de l'homme ?

Il peut ainsi réduire au minimum les maux qu'elles provoquent et même en tirer de la joie. Pour obtenir la suite et la fin de ce devoir un second et dernier code PassUp vous est demandé. CITATIONS: « Rien ne s'est fait sans être soutenu par l'intérêt de ceux qui y ont collaboré. Cet intérêt, nous l'appelons passion lorsque, refoulant tous...

3 pages - 1,80 ¤

L'insociable sociabilité est-elle le moteur de l'Histoire ?

On admet, en principe, que deux forces ou tendances opposées s'annulent et aboutissent à cette paralysie qu'on appelle « immobilité », en physique. Or, ici, cet antagonisme est au contraire présenté comme un puissant moteur de l'histoire et du progrès humain, car c'est la résistance que chacun rencontre dans la satisfaction de son intérêt propre qui éveille ses...

5 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle une science ?

L'histoire ne doit pas en être disqualifiée comme science : "L'apparente servitude de l'historien de n'être jamais devant un objet passé, mais devant sa trace ne disqualifie nullement l'histoire en tant que science"( Ricoeur, Histoire et vérité) De plus, l'échec relatif de l'histoire de se constituer sur le modèle des sciences de la nature n'est pas à déplorer. Cela...

6 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des leçons de l'histoire ?

La thèse selon laquelle de telles leçons existent permettrait pourtant de répondre à la question : comment les grands hommes de l'histoire ont-ils fait pour réussir les coups d'éclat que celle-ci retient d'eux et qui ont fait leur grandeur ? La réponse ordinaire consistait à affirmer qu'ils ont su tirer parti des leçons de l'histoire, par une lecture...

3 pages - 1,80 ¤

A quoi sert la vérité ?

Ce texte de Kierkegaard est extrait de son Journal et nous livre, sur un mode biographique, la conception de la vérité que ce philosophe défend.La vérité qu'il cherche n'est pas cet ensemble de propositions qui visent à «l'objectivité«, c'est-à-dire qui s'affirment comme valables pour tous, quelle que soit la situation existentielle de chacun de ceux qui la reçoit....

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il faire confiance à nos sens ?

Note : 7.8/10

En effet, les sensations procurent du plaisir et ce plaisir est celui de « discriminer ». Par là nous pouvons en déduire que les sens sont faits pour que nous connaissions le réel. De cela il découle que nous pouvons faire confiance à nos sens qui sont les moyens de connaissance que la nature nous a procurée. c) Nos sens nous...

4 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il la mesure de toute vérité ?

Note : 7.8/10

Platon, Le Théétète, trad. E. Chambry, Carnier-Flammarion Ce que défend ce texte: Cet extrait du dialogue de Platon intitulé Théétète pose un redoutable problème concernant la valeur et le statut de la vérité.Protagoras est un célèbre sophiste qui développe devant Socrate l'argumentation suivante: « chacun de nous est la mesure de ce qui est et de ce...

9 pages - 1,80 ¤

La science s'oppose-t-elle à l'opinion ?

Note : 5.2/10

Balibar : « Dessine-moi un atome « le crible de l'o... : Cet état de fait constitue intrinsèquement un sérieux obstacle à la science elle même. Il lui faut sans cesse se rendre « compréhensible «, non seulement aux spécialistes (une découverte scientifique met des années pour s'imposer au milieu scientifique lui-même) mais aussi au profane (à...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la vérité ?

Note : 5.2/10

- 3° Même pour les autres cas, le critère que nous fournit le Dogmatisme est bien précaire : si la vérité est dans la conformité à l'objet, il faudrait, pour que ce critère fût utilisable, savoir ce que l'objet est en soi; comment l'esprit pourrait-il sortir de lui-même pour comparer ses propres représentations avec cet objet transcendant ? II....

3 pages - 1,80 ¤

La raison peut-elle vaincre les passions ?

Note : 5.2/10

« Les passions sont toutes bonnes de leur nature et nous n'avons rien à éviter que leurs mauvais usages ou leurs excès. » Descartes, Les Passions de l'âme, 1649. « Quoi qu'en disent les moralistes, l'entendement humain doit beaucoup aux passions, qui, d'un commun aveu, lui doivent beaucoup aussi. C'est par leur activité que notre raison se perfectionne; nous...

10 pages - 1,80 ¤

Comment la raison établit-elle les lois de la nature ?

Note : 5.2/10

* Au sens subjectif : mode de penser propre ? l'homme (lui-m?me d?fini comme ? animal raisonnable ?).* Par opposition ? l'intuition : facult? de raisonner, c'est-?-dire de combiner des concepts et des jugements, de d?duire des cons?quences.* Par opposition ? la passion ou ? la folie : pouvoir de bien juger, de distinguer le vrai du faux,...

2 pages - 1,80 ¤

La raison peut-elle juger de tout ?

Note : 5.2/10

Si la raison n'atteint que les vérités démontrables, celles qui ne le sont pas ne s'obtiennent pas par son pouvoir.Quelle est donc cette autre faculté de connaissance qui nous fait accéder à des vérités indémontrables ? Pascal l'appelle le «coeur». Elle n'est pas, comme la raison, une compétence discursive, c'est-à-dire qu'elle ne se déploie pas dans l'ordre du...

14 pages - 1,80 ¤

Toute conscience est-elle nécessairement conscience morale ?

Note : 5.2/10

-Nietzsche pousse la critique plus loin : la critique morale de la conscience doit aller jusqu'à exercer une critique morale envers la conscience elle-même, c'est-à-dire examiner de façon évaluative le rôle de la conscience. C'est parce que la conscience a naturellement conscience à penser une morale établie, fixe, absolue, qu'elle doit en quelque sorte se méfier d'elle-même, être...

5 pages - 1,80 ¤

La mémoire est-elle indispensable à la conscience ?

Note : 5.2/10

Or ils sont notre être, ou plutôt nous sommes «la condensation de l'histoire que nous avons vécue depuis notre naissance». Et cette condensation, nous l'appelons notre «caractère», terme dont la singularité ne doit pas nous faire oublier qu'il désigne l'intégralité de notre histoire passée. Ce à quoi s'oppose cet extrait: On pourrait croire que Bergson anticipe ici l'inconscient dont Freud...

5 pages - 1,80 ¤

Le moi s'identifie-t-il à la conscience ?

Note : 5.2/10

-Sartre : la constitution même du moi ne relève pas d'une identité stricte à lui-même permise par la conscience. Car en lui-même le moi se pose comme non-autre, comme différant des autres moi qui l'entourent (L'Etre et le Néant). Sartre a recours ici  à Hegel pour contrer l'illusion d'identité fondamentale du moi à lui-même...

4 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi est-elle la première des certitudes ?

Note : 5.2/10

Le « Discours de la méthode » présente l'autobiographie intellectuelle de Descartes, qui se fait le porte-parole de sa génération. Descartes y décrit une véritable crise de l'éducation, laquelle ne tient pas ses promesses ; faire « acquérir une connaissance claire & assurée de tout ce qui est utile à la vie ». En fait, Descartes est le contemporain & le promoteur d'une véritable...

8 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle le propre de l'homme ?

Note : 5.5/10

Le fait d'être conscient constitue donc pour l'homme un événement décisif qui l'installe au monde et lui commande d'y prendre position. Car l'homme, dans la mesure où il est conscient, n'est plus simplement dans le monde, chose parmi les choses, vivant parmi les vivants. Il est au contraire devant le monde et, dans ce vis-à-vis, le monde se...

3 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous libres ou déterminés ?

Note : 7.5/10

Si la volonté est une puissance infinie, la raison en est le seul guide pour la bien conduire. Nos actions sont soumises à notre volonté Le pouvoir de faire ce que nous voulons nous accorde une liberté virtuelle qui dépend des moyens dont nous disposons: l'absence de contraintes nous rend bien maîtres de nous-mêmes et étend, de façon presque illimitée,...

5 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous condamnés à être libres ?

Note : 5.1/10

Cette vérité individuelle se modifie sans cesse en fonction des aspects que prennent son existence et sa situation changeante. Cette « essence provisoire « dépend de l'existence qui la précède. C'est pourquoi Sartre se plaît à affirmer que « l'existence précède l'essence «. ■ Ce à quoi s'oppose cet extrait: Sartre s'oppose ici aux philosophies de « l'essence «...

6 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce adhérer à la nécessité ?

Note : 5.1/10

Épictète, Entretiens, trad. J. Souillé, Les Belles Lettres. L'autonomie par compréhension de l'ordre des choses et obéissance à cet ordre. Si les phénomènes s'enchaînent nécessairement, l'homme qui acquiesce à ces liaisons semble courbé, dira-t-on, sous un aveugle destin. 0r cette vision paraît naïve et unilatérale. Elle confond le fatalisme, qui enchaîne l'homme, et le déterminisme qui, au contraire, la...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté fait-elle peur ?

Note : 5.1/10

Après avoir rendu bien sot leur bétail et avoir soigneusement pris garde que ces paisibles créatures n'aient pas la permission d'oser faire le moindre pas hors du parc où ils les ont enfermées, ils leur montrent le danger qui les menace, si elles essaient de s'aventurer seules au dehors. Or ce danger n'est vraiment pas si grand ;...

8 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14437 14438 14439 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit