LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Pourquoi désirer ce qui n'est pas nécessaire ?

||Pourquoi désirer ce qui n'est pas nécessaire ? Une telle question nous amène à réfléchir à la notion de nécessité, difficile à déterminer: à partir de quand une chose est-elle nécessaire ou cesse-t-elle de l'être ? Et le désir porte-t-il sur ce qui est nécessaire ou justement sur ce qui ne l'est pas ?...

17 pages - 1,80 ¤

La connaissance de soi est-elle plus facile que la connaissance des choses ?

||On a coutume de dire que l’on se connaît mieux que personne. En effet, nous seuls savons ce que nous voulons, ce que nous pensons, ce que nous ressentons. Pourtant, tout cela n’est pas toujours si simple à exprimer, et l’on s’aperçoit qu’il est parfois plus facile de donner la définition d’un objet ou de résoudre un problème...

7 pages - 1,80 ¤

N'exprime-t-on que ce dont on a conscience ?

||Le verbe « exprimer « a pour racine étymologique le préfixe latin « ex « qui désigne toute activité d’extériorisation, un mouvement du dedans vers le dehors. Cette considération étymologique nous permet de voir qu’exprimer est l’activité qui désigne un passage de l’intérieur vers l’extérieur dans le domaine de la pensée : il s’agit de rendre public, mondain,...

13 pages - 1,80 ¤

Ce que l'homme accomplit par son travail peut-il se retourner contre lui ?

||Le travail est aujourd’hui une source de soucis, voir de malheur pour de nombreux hommes. Totalement dépendant de leur travail, certains de nos contemporains peuvent aller jusqu’au suicide face à leur travail. Cela signifie-t-il que le travail est devenu notre maître ? Est-ce seulement possible ? Le travail peut-il se retourner contre l’homme ? N’est-il pas, à l’origine...

8 pages - 1,80 ¤

Pour être libre, faut-il savoir ce que l'on fait ?

Analyse du sujet : Partons d'une définition classique de la liberté : c'est pouvoir faire ce que l'on veut. Alors répondre par l'affirmative semble une évidence. Pour faire ce que je veux il faut nécessairement que je sache ce que je fais. En effet, comment pourrait-on vouloir faire quelque chose sans savoir en quoi consiste ce quelque chose...

10 pages - 1,80 ¤

Le bonheur se trouve-t-il dans le plaisir ?

Les deux termes qu'il faut évaluer l'un par rapport à l'autre sont « bonheur « et « plaisir « : on entend par bonheur un état de satisfaction durable. Le plaisir est aussi une forme de satisfaction, mais c'est une satisfaction comprise comme plus ponctuelle et plus limitée : on prend du plaisir à telle action, sur le moment où on la fait ; ce...

9 pages - 1,80 ¤

Le devoir est-il hostile à la vie ?

Et ils marchèrent tous deux ensemble.Lorsqu'ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l'autel, par-dessus le bois. Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.Alors l'ange de l'Eternel l'appela des cieux, et dit:...

5 pages - 1,80 ¤

Etre libre, est-ce être responsable de ses actes ?

L'acte responsable par excellence est l'action politique mais il ne peut servir de paradigme à l'ensemble des actions que l'on accomplies. c)                  La liberté c'est dans un premier sens l'absence d'obstacle. Je suis libre quand je ne suis pas empêché de faire ce que je veux. Mais dans ce cas la volonté est attachée au désir, il ne s'agit pas...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle est l'origine de la morale ?

Note : 5.4/10

Analyse du sujet -      Le sujet met en relation la notion de morale et celle d'origine. Il suppose que la morale possède une origine, et nous invite à la déterminer. -       La morale  : domaine dans lequel notre action est guidée par des règles du bien, lesquelles trouvent leur source soit dans la société (les moeurs) soit dans l'intériorité d'une...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-il y avoir une justice en dehors du droit ?

Note : 5.4/10

Mais si sa victime ne lui pardonne pas le crime qu'il a commis [...] nous décidons que celui qui aura tué son père ou sa mère dans un mouvement de colère sera puni de mort. » PLATON, Lois, IX. Transition : Le conflit entre la justice morale et la justice positive nous oblige à nous poser la question suivante : pouvons-nous exclure...

3 pages - 1,80 ¤

Les individus pourraient-ils se passer de l'Etat ?

Note : 5.4/10

En effet, pour l'anarchisme, toute forme d'obéissance incarne une abdication, une destruction de la liberté individuelle. L'Etat, c'est donc la négation de la liberté individuelle, « un immense cimetière où viennent s'enterrer toutes les manifestations de la vie individuelle » comme l'écrit le russe Bakounine. L'Etat ne détruit pas seulement la liberté individuelle, il rompt la solidarité universelle en s'opposant...

11 pages - 1,80 ¤

Les échanges économiques sont-ils un rempart contre la violence ?

Note : 5.4/10

En un mot à la place de l'exploitation que masquaient les illusions religieuses et politiques, elle a mis une exploitation ouverte, éhonté, directe, brutale. »             Mais le rapport de force historique ne joue plus, désormais, en la faveur d'une bourgeoisie ressemblant au « magicien qui ne sait plus dominer les puissances infernales qu'il a évoquées. »             Du fait du développement des...

4 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il naturellement sociable ?

Note : 7/10

.../...   et donc il faut conclure à l'inverse, contre Hobbes (que les Sauvages ne sont pas méchants précisément, parce qu'ils ne savent pas ce que c'est qu'être bons). Plus exactement, la thèse que Rousseau suggère, dans cette conclusion (de sorte qu'on pourrait dire...), résulte d'une double opposition, aux Jurisconsultes autant qu'à Hobbes, lesquels sont eux-mêmes opposés...

8 pages - 1,80 ¤

La politique suppose-t-elle nécessairement la violence ?

Note : 8/10

), mais n'est-ce pas là aussi une certaine forme de violence ? D'un autre côté, l'homme est-il capable de se plier de bon gré aux contraintes de la vie communautaire ? L'idéal des anarchistes est celui d'une auto-gouvernance de l'individu par lui-même, mais ils sont les premiers à déplorer l'incapacité de l'homme à assurer cette auto-gouvernance. Il semble bien qu'il...

5 pages - 1,80 ¤

La vérité peut-elle se définir par son utilité ?

Note : 5.2/10

VÉRITÉLa vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours.Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en mathématiques c'est l'accord de l'esprit avec ses propres conventions. La vérité expérimentale c'est la non-contradiction de mes...

7 pages - 1,80 ¤

Comment penser le lien entre la matière et l'esprit ?

Note : 5.2/10

4. La pensée comme propriété du corps organisé.« Je crois la pensée si peu incompatible avec la matière organisée, qu'elle semble en être une propriété, telle que l'électricité, la faculté motrice, l'impénétrabilité, l'étendue, etc. » La Mettrie, L'Homme-machine (1748). * La solution cartésienne laisse posé le problème de fond: comment l'immatériel peut-il agir sur la matière (et réciproquement)? La...

4 pages - 1,80 ¤

L'être vivant peut-il être réduit à un mécanisme ?

Note : 5.2/10

« La pensée du vivant doit tenir du vivant l'idée du vivant. » Canguilhem, La Connaissance de la vie, 1952. « La vie est [...] la liberté s'insérant dans la nécessité et la tournant à son profit. » Bergson, L'Énergie spirituelle, 1919.La vie, pour Bergson, tranche radicalement sur la matière. Le monde matériel obéit à des lois immuables et...

4 pages - 1,80 ¤

Pouvons-nous connaître sans interpréter ?

Note : 5.2/10

* Ce texte de Nietzsche pose la thèse du perspectivisme qui révolutionne notre manière d'envisager le monde. De quoi s'agit-il plus précisément ? La vision classique - celle de Platon  par exemple - envisageait la Vérité comme unique et universelle. A cette unité-unicité du vrai, Nietzsche substitue un nouveau référentiel : il existe sur le monde, une infinité...

3 pages - 1,80 ¤

Sur quoi se fondent nos démonstrations ?

Note : 5.2/10

Car il y en a un, et c'est celui de la géométrie, qui est à la vérité inférieur en ce qu'il est moins convaincant, mais non pas en ce qu'il est moins certain. Il ne définit pas tout et ne prouve pas tout, et c'est en cela qu'il lui cède; mais il ne suppose que des choses claires...

5 pages - 1,80 ¤

La raison peut-elle atteindre le réel ?

Note : 5.2/10

Mais un observateur sur un pont verra la pierre tomber suivant une parabole. Ou encore si je suis dans un train, j'ai l'impression d'être immobile et que les objets hors du train se meuvent ; Ø    On peut exprimer le mouvement des corps et prévoir leur chute grâce à une formulation mathématique. Les mathématiques peuvent servir de « langage » pour décrire la...

6 pages - 1,80 ¤

L'objectivité est-elle possible en histoire ?

Note : 5.2/10

* A cet égard (entre autres), ne convient-il pas de distinguer entre objectivité et probité (de l'historien)? * Ceci est d'autant plus important si l'on pense qu'il s'agit de raisonner non en terme dichotomique objectivité (absolue ?) ou subjectivité, mais en terme d'objectivation (progressive ?). De ce point de vue, il peut apparaître que l'objectivation...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il en finir avec la religion ?

Note : 5.2/10

Aussi dans la formulation on retrouve le vocabulaire Freudien. Plus particulièrement le terme d'illusion.Une telle notion n'est pas remise en cause : l'illusion religieuse est bien une croyance dans laquelle domine la réalisation d'un désir. L'illusion religieuse est bien le moyen pour l'homme civilisé de supporter « le poids de la vie », de compenser « la réalité...

9 pages - 1,80 ¤

Le travail permet-il à l'homme de s'accomplir ?

Note : 5.2/10

Notre auteur n'y est pas encore en possession des principales catégories de sa pensée. Le matérialisme historique n'est pas parvenu à la formulation qu'il acquerra dans la maturité. D'une part, Marx s'y montre plus proche d'une réflexion proprement politique, qui passera ensuite au second plan (ou se verra réélaborée après les analyses économiques du « Capital »). D'autre part, Marx...

8 pages - 1,80 ¤

L'oeuvre d'art est-elle une imitation du réel ?

Note : 5.2/10

Il conteste donc l'autonomie de l'art et la liberté de l'artiste. Dans le « Phèdre « (248 d-c) Platon établit une hiérarchie des existences humaines en fonction de leur degré de perfection c'est à dire de connaissance. Il distingue neuf degrés qui vont de la vie philosophique (premier degré) à la vie tyrannique (dernier degré). ...

6 pages - 1,80 ¤

Les mots disent-ils les choses ?

Note : 5.2/10

Bien sûr il reste le fait que c'est ce mot qui désigne cette chose, mais ce lien est purement utilitaire et n'est préservé que pour que la langue reste un moyen de communication pour tous les membres d'une même communauté linguistique.Pourtant ce n'est pas parce que le lien mot-chose est purement arbitraire que...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536 14537 14538 14539

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit