LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'existence d'un pouvoir judiciaire est-elle nécessaire à l'application du droit ?

Plus généralement elle conduit immanquablement à accepter des régimes iniques. Dans leurs travaux respectifs, Arendt, Weber, Foucault ont posé la question de la légitimité des pouvoirs politiques, notamment judiciaires. Foucault (Cf. Surveiller et punir) cherche à retracer la généalogie du pouvoir de punir qu'il détermine comme « complexe scientifico-judiciaire ». Il s'aperçoit que la manifestation de la force du pouvoir...

2 pages - 1,80 ¤

Doit-on mépriser l'argent ?

Aussi nous est-il nécessaire de déprécier la place de l'argent afin de ne pas sombrer dans un système économique qui exploiterait l'individu, le recuisant à un moyen et non à une fin. Créateur de « faux besoins » : ici intervient la critique de la sagesse antique envers les besoins vains, artificiels. Car l'argent en tant que moyen pour obtenir ce qui est...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on laisser libre cours à toute forme d'échange dans la société ?

L'échange peut s'entendre d'abord en un sens économique comme une cession réciproque de biens ou des services, considérés de valeur équivalente. Mais on emploie également le terme d'échange au sens large pour désigner l'action de communiquer autour d'idées, de sentiments, à la faveur de vecteurs de communication aussi variés que l'écriture, la parole ou le geste. On constate...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une place, dans la société, pour le don gratuit ou l'échange désintéressé ?

  Références utiles   Blaise PASCAL (...) L'immortalité de l'âme est une chose qui nous importe si fort, qui nous touche si profondément, qu'il faut avoir perdu tout sentiment pour être dans l'indifférence de savoir ce qui en est. Toutes nos actions et nos pensées doivent prendre des routes si différentes, selon qu'il y aura des biens éternels à espérer ou non,...

2 pages - 1,80 ¤

Les échanges sont-ils à l'origine de la vie sociale ?

 »             Du fait du développement des forces productives, la bourgeoisie a grandi au sein d'un système féodal qu'elle a fini par renverser. Aujourd'hui un processus analogue est en cours. Une nouvelle étape est franchie : le développement économique que la bourgeoisie a favorisé devient pour elle une menace car « le système bourgeois est devenu trop étroit pour contenir les...

5 pages - 1,80 ¤

La pratique des échanges est-elle fondatrice d'une certaine forme de lien social ?

L'espèce humaine occupe dans l'histoire de la vie une place particulière. Si les hommes partagent avec tous les êtres vivants la même condition matérielle, ils n'en ont pas moins développé un monde qui échappe à la seule logique des besoins naturels. En effet, l'homme ne se contente pas de vivre dans la nature mais il la transforme, il...

5 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de vérité que dans la forme du jugement ?

Qu'est-ce qui caractérise la forme du jugement ? Juger, c'est user de sa raison pour produire un discours juste sur les choses, ce qui peut supposer certaines pratiques particulières, certaines techniques d'argumentation par exemple. Cela amène à réfléchir sur la question de la méthode : par quelle méthode juge-t-on, par quelle méthode produit-on la vérité ? Suffit-il de produire un discours...

1 page - 1,80 ¤

La vérité consiste-t-elle dans l'accord de la connaissance avec son objet ?

► La question de la définition de la vérité est une des questions philosophiques les plus classiques. Cela ne veut pas dire qu'elle puisse trouver des réponses toutes faites. Loin de là, la réponse la plus classique, la plus attendue, la plus naturelle, est éminemment problématique. La difficulté qui se présente immédiatement est celle de la possibilité même...

5 pages - 1,80 ¤

Quels sont les critères qui distinguent une connaissance vraie ?

Or, c'est précisément ce que l'on ne veut pas quand on définit la vérité comme l'accord d'une représentation avec quelque chose de réel. » Gottlob Frege, Écrits logiques et philosophiques, 1969 (posth.)Frege met ici en évidence la circularité de la définition de la vérité comme correspondance avec le réel. En effet, il n'y a correspondance entre un objet...

5 pages - 1,80 ¤

En quoi rompre avec l'opinion fait-il progresser la vérité ?

Est-ce là le point de départ de la philosophie ? Est juste tout ce qui paraît tel à chacun. Et comment est-il possible que les opinions qui se contredisent soient justes ? Par conséquent, non pas toutes. Mais celles qui nous paraissent à nous justes ? Pourquoi à nous plutôt qu'aux Syriens, plutôt qu'aux...

6 pages - 1,80 ¤

La vérité peut-elle résulter du conflit des opinions et des connaissances ?

Avant tout, il faut savoir poser des problèmes. Et quoi qu'on dise, dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d'eux-mêmes. C'est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique. Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question. S'il n'y a pas eu de question, il ne...

5 pages - 1,80 ¤

La valorisation du vrai repose-t-elle sur une opinion ?

VÉRITÉ: La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours. Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en mathématiques c'est l'accord de l'esprit avec ses propres conventions. La vérité expérimentale c'est la...

4 pages - 1,80 ¤

Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire ?

Mon salut et la vie de mon ami sont intacts.   b)     puis-je ériger en loi universelle ma maxime ? Invoquer les circonstances pour justifier qu'une vérité n'est pas bonne à dire apparaît ainsi comme une forme de faiblesse [on remarque d'emblée que la solution proposée par Augustin est audacieuse et très courageuse]. Disjoindre vérité et bien revient à se chercher des excuses,...

5 pages - 1,80 ¤

La distinction entre différents genres de connaissance permet-elle d'accéder à la vérité ?

Distinction : La distinction est le fait d'isoler, de séparer des choses pour pouvoir clairement comprendre leur différence. Le clair et le distinct sont par ailleurs le critère de vérité mis en avant par Descartes. Descartes pensait que muni de ce critère et avec une méthode adaptée il pourrait reconstruire l'ordre des raisons jusqu'à aboutir à la vérité...

5 pages - 1,80 ¤

L'opinion et la connaissance affirment-elles le vrai de la même manière ?

Comme l'opinion peut accidentellement croiser des intuitions justes, tomber sur une idée vraie, il n'est pas possible de la rejeter en bloc. Le défaut de l'opinion est surtout qu'elle n'est pas consciente d'elle-même. La philosophie, comme amour de la connaissance présuppose le désir de connaître. Il suppose à la fois un manque et une aspiration à la plénitude....

2 pages - 1,80 ¤

De quoi la vérité libère-t-elle ?

|| La vérité peut se définir, de façon simple, comme ce qui est le critère qui vrai et du faux, c’est-à-dire plus spécifiquement la vérité-correspondance donc l’accord entre l’idée et la chose. Il y a aussi la vérité-cohérence qui insiste sur une nécessité logique, mais l’essentiel de la vérité peut se comprendre comme la ...

5 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des degrés de vérité ?

Les degrés de vérité apparaissent alors comme autant de degrés dans notre rapport réflexif au monde, et la notion de degrés de vérité acquiert une nouvelle forme de validité.   Locke   « Il y a différents états dans lesquels l'esprit se trouve imbu de la vérité, et auxquels on donne le nom de connaissance. Il y a une connaissance actuelle, qui est...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des vérités subjectives ?

Toutes idées vraies est en Dieu, puisque les idées sont des modes de l'attribut pensant de Dieu. Les idées vraies sont claires et distinctes. Elles portent en elles-mêmes la certitude de leur vérité, puisque la vérité est à elle-même sa propre norme et n'a aucun critère en dehors d'elle-même. C'est dans son Ethique...

3 pages - 1,80 ¤

Comment distinguer le vrai de l'opinion ?

    Proposition de plan   I. Le problème de l'existence de l'opinion vraie Cette première partie voudrait explorer la voie la plus évidente pour distinguer le vrai de l'opinion, celle de l'examen méthodique de leurs contenus en les comparant au réel : très vite le problème de l'existence de l'opinion vraie apparaît, si bien que le premier critère possible, celui de la différence...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire « à chacun sa vérité » ?

||« Il n'arrive pas souvent que les hommes, lorsqu'ils échangent paroles ou écrits, se donnent expressément pour but de découvrir la vérité ou de s'en approcher. La vérité n'est presque jamais, en tant que telle, le souci des humains.En revanche, celui qui parle ou agit pense toujours (et affirme souvent) qu'il a raison de parler ou d'agir comme...

7 pages - 1,80 ¤

Pourquoi tient-on ses opinions pour vraies ?

Croyances et coutumes permettent de juger. Le jugement avec Montaigne ne contredit pas le doute puisqu'il est toujours arrêt et mouvement. Il y a une communication constante entre la pensée et la vie. On pense la vie en vivant. Il met en valeur la contingence des croyances. Le jugement permet d'intercaler entre moi et mes croyances tout un...

2 pages - 1,80 ¤

Les activités de l'esprit sont-elles assimilables aux opérations d'une machine ?

·         Enjeu : une science de l'esprit digne de ce nom doit-elle nécessairement assimiler l'esprit à une machine et ce faisant, faire abstraction des dimensions existentielles de l'esprit comme si celles-ci n'étaient pas déterminantes pour la compréhension de la pensée ?   Problématique : Assimiler l'esprit à une machine contribue à augmenter la connaissance que l'on peut avoir de cette substance immatérielle. En...

4 pages - 1,80 ¤

Que reste-t-il du concept scientifique de matière ?

  Après l'isolement et la domestication au laboratoire de l'électron et du proton, les modèles d'atome planétaires, successivement perfectionnés par le calcul des orbites et des sauts orbitaux, complétés de l'apport nucléaire du neutron et d'autres particules, ces modèles n'ont cessé de souffrir du caractère précaire de leur validité, sous l'emprise conjuguée de...

2 pages - 1,80 ¤

Comment dépasser l'opposition entre l'esprit et la matière ?

Pour lui, il faut qu'il existe un moi, un sujet de la connaissance avant que toute connaissance ou expérience du monde soit possible.Le Dualisme de Descartes. Descartes, lui, ne constitue ni un univers sans pensée, ni un monde de reflets. C'est qu'il ne résoud point a priori le problème des origines (comme Lucrèce), et ne considère pas l'homme...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14394 14395 14396 14397 14398 14399 14400 14401 14402 14403 14404 14405 14406 14407 14408 14409 14410 14411 14412 14413 14414 14415 14416 14417 14418 14419 14420 14421 14422 14423 14424 14425 14426 14427 14428 14429 14430 14431 14432 14433 14434 14435 14436 14437 14438 14439 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536 14537 14538 14539 14540 14541 14542 14543 ... 14566 14567 14568 14569 14570 14571

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit