LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Faut-il exiger une preuve de tout ?

Mais si la preuve n'est pas considérée comme une exigence, une condition, alors la vérité d'un énoncé ou d'un fait sera fondée sur quoi ? Le risque étant que ce que nous avançons reste incertain.   PLAN DETAILLE   Première partie : La preuve fonde de deux manières la connaissance de la chose.   1.1  La preuve par la sensation.   « Deux principes fondamentaux de l'empirisme [...] L'un est...

2 pages - 1,80 ¤

En quoi l'infini peut-il être « mauvais » ?

FIN / FINALITE: 1. - Terme, limite, cessation, interruption d'un phénomène ; opposée à commencement. 2. - But vers lequel tend un acte (SYN. dessein) ; ce en vue de quoi quelque chose est fait ; opposée à moyen. Rem. : les sens 1 et 2 sont souvent confondus, comme dans l'adage : « La fin est...

2 pages - 1,80 ¤

Que veut-on dire en affirmant banalement «c'est mathématique» ?

||  À première vue, le philosophe doit suspecter les affirmations banales, les lieux communs. Là s'exprime l'opinion, c'est-à-dire l'idée reçue, sans fondement, sans valeur philosophique. C'est pourquoi, loin de mépriser les affirmations banales, on peut s'interroger sur leur sens, leur portée, leur valeur. Puisque « l'étonnement est au commencement de la philosophie «...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il déraisonnable de croire en Dieu ?

Note : 7/10

Que faut-il entendre par "déraisonnable" ? On pense à l'idée de preuve rationnelle de l'existence de dieu, mais aussi à l'idée de forte probabilité comme le fait Pascal. Mais, ne faut-il distinguer "rationnel" et "raisonnable" : les maths sont rationnelles, et en ce sens qui n'y adhère pas est dans l'erreur, mais certains comportements sont raisonnables, et ne...

10 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous libres ?

Note : 8/10

Nos actions sont soumises à notre volonté Le pouvoir de faire ce que nous voulons nous accorde une liberté virtuelle qui dépend des moyens dont nous disposons: l'absence de contraintes nous rend bien maîtres de nous-mêmes et étend, de façon presque illimitée, notre champ d'action. Pour Descartes, la grandeur de notre liberté réside dans...

4 pages - 1,80 ¤

Le soleil se lèvera-t-il demain ?

Note : 8/10

Ces deux circonstances forment le tout de la nécessité que nous attribuons à la matière. En dehors de la constante conjonction d'objets semblables et de l'inférence, qui en résulte, d'un objet à l'autre, nous n'avons aucune notion d'aucune nécessité ou connexion. »       Mais comment établir la vérité d'une proposition comme « le cours de la nature est uniforme », qui est,...

7 pages - 1,80 ¤

L'athéisme est-il pensable ?

Note : 8/10

Car l'athéisme n'est pas seulement une doctrine à discuter entre philosophes, il est aussi, me semble-t-il, une orientation dans l'existence, une décision sur ce qui importe dans la vie, une attitude qui, condamnée par les uns - l'accusation d'athéisme fut pendant des siècles une véritable excommunication --, revendiquée par les autres, est problématique.               Problématique               Comment penser l'athéisme, en tant...

4 pages - 1,80 ¤

Quel vous paraît être le fondement du concept de hiérarchie ?

Note : 8/10

FONDEMENT: a) Ce sur quoi repose "en droit " une certaine connaissance. Qui sert de base à un édifice conceptuel. Synonyme de principe. b) Ce qui donne à quelque chose sa justification, sa légitimité. CONCEPT: Idée abstraite et générale sous laquelle on peut unir divers éléments particuliers. Chez Hegel, contrairement à l'Idée, le concept désigne tout ce qui...

3 pages - 1,80 ¤

Comment distinguer pensée et réalité ?

Note : 8/10

Définition des termes du sujet: PENSÉE: Faculté de connaître, de comprendre, de juger, de raisonner, qui est censée caractériser l'homme, par opposition à l'animal. Synonyme d'entendement, de raison. PENSER: Exercer une activité proprement intellectuelle ou rationnelle; juger; exercer son esprit sur la matière de la connaissance; unir des représentations dans une conscience. Réalité / Réel :Réalité: * Caractère de ce...

1 page - 1,80 ¤

Pourquoi y a-t-il quelque chose, plutôt que rien ?

Note : 8/10

L'interrogation sur la nature du «quelque chose« ne permet donc pas de faire avancer la réflexion. Cette indétermination même nous incite à considérer l'ensemble de ce qui existe, autrement dit, le «quelque chose« pourrait renvoyer à tout et n'importe quoi. 2. Le hasard et la nécessité En demandant pourquoi quelque chose existe alors...

2 pages - 1,80 ¤

Le sentiment religieux implique-t-il la croyance en un être divin ?

Note : 5.1/10

Selon Heidegger, penser le monde  qui nous entoure en cherchant une explication nous oblige à nous référer en  dernier lieu à un être qui aurait tout contenu à l'origine. La morale, pour  Kant, requiert pour être crédible la punition des vicieux et la récompense  des vertueux, et donc l'existence d'un juge ayant tout pouvoir, dans ce monde comme...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on imaginer une preuve de l'existence de Dieu ?

Note : 5.1/10

→ La preuve est donc de l'ordre de la raison, elle est l'oeuvre de l'intelligence active. Ce qu'il faut donc interroger c'est précisément la notion de preuve, attachée à l'intelligence rationnelle humaine, en tant qu'on la rapporte à l'existence de Dieu, être suprême et absolu, et qui plus est surnaturel. → Il faut...

5 pages - 1,80 ¤

N'existe-t-il que ce qui peut être défini ?

Note : 5.1/10

Nous ne possédons qu'un vocabulaire restreint pour désigner la neige alors que les esquimaux possèdent de nombreux termes pour nommer la neige en fonction de sa consistance, de sa couleur etc. Dès lors, s'il n'existe pour nous qu'un nombre réduit de « neiges », il existe de multiples neiges pour les esquimaux. Par conséquent, les définitions permettent de donner du...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il identifier vérité et vérification ?

Note : 5.1/10

Or, si nous supprimons la définition de la vérité, comme indépendante de la vérification,  ne perd-t-on pas également la volonté de vérifier ? En effet, qui oserait s'aventurer dans une recherche qui n'aurait pas pour but d'établir quelque chose d'universel ? Ce critère d'universalité apparaît en effet comme important dans la mesure où il est ce qui donne à une...

3 pages - 1,80 ¤

Le présent existe-t-il ?

Note : 5.1/10

EXISTER / EXISTENCE: * Exister: qualifie le fait d'appartenir à un ordre quelconque de réalité même abstrait. Être réellement, constituer une partie du monde sensible. * Existence: Par opposition à néant: le fait d'être ou d'exister. Par opposition à essence: mode d'être de l'homme, en tant qu'il ne se laisse enfermer dans aucune essence ou nature déterminée.||...

3 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle connaître ce qui est ?

Note : 5.1/10

PHILOSOPHIE: La philosophie, selon Pythagore, auquel remonte le mot, ce n'est pas la sophia elle-même, science et sagesse à la fois, c'est seulement le désir, la recherche, l'amour (philo) de cette sophia. Seul le fanatique ou l'ignorance se veut propriétaire d'une certitude. Le philosophe est seulement le pèlerin de la vérité. Aujourd'hui, où la science constitue tout...

3 pages - 1,80 ¤

L'objet de la connaissance est-il l'objet réel ?

Note : 5.1/10

      Kant, dans la Critique de la raison pure écrit que l'on ne connait de la réalité que ce que l'on y met soi-même. L'esprit ne peut comprendre la réalité qu'à partir du moment où il l'ordonne et où il étudie ensuite cet ordre, en se retournant sur lui-même. C'est pourquoi l'on appelle la philosophie de Kant une philosophie...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on renoncer à toute métaphysique ?

Note : 5.1/10

.). - B. De plus, il est conforme à l'esprit scientifique de ne fermer les yeux à aucun problème et à aucune explication. - C. Enfin, déclarer l'homme incapable de faire de la métaphysique, c'est se prononcer sur sa nature et donc faire de la métaphysique.III. C'est surtout au point de vue pratique que les préoccupations d'ordre métaphysique...

1 page - 1,80 ¤

L'homme peut-il être défini par la conscience de soi ?

Note : 8/10

.. ? I La conscience de soi comme essentielle à l'homme : Descartes et Husserl - Descartes : le cogito permet à l'homme de découvrir un élément fondant la certitude de son existence, à savoir la conscience de soi (Discours de la méthode). Celle-ci apparaît dès lors non comme un élément marginal de l'existence, mais comme le principe même...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir ?

Note : 8/10

Au contraire d'Eurydice, l'absurde ne meurt que lorsqu'on s'en détourne. L'une des seules positions philosophiques cohérentes, c'est ainsi la révolte [...] Cette révolte donne son prix à la vie » (A. Camus, Le Mythe de Sisyphe, Gallimard, coll. Idées, pp. 76-77). Ainsi, c'est dans le sentiment de notre finitude et la capacité que nous avons de faire face...

6 pages - 1,80 ¤

Que peut-on attendre de la logique ?

Note : 8/10

Plus tard, la logique de Port-Royal d'Arnauld et de Nicole voit en la logique l'art de "bien conduire sa raison dans la connaissance des choses, tant pour s'instruire soi-même que pour en instruire les autres." - Pourtant, bien que la logique soit formelle (les mots importent peu, ils peuvent être remplacés par des variables), Aristote la concevait comme un...

2 pages - 1,80 ¤

A quoi conduit le scepticisme ?

Note : 8/10

  || Affirmer que la Vérité n'existe pas, c'est encore affirmer à tout le moins la « Vérité « d'une telle proposition ; en d'autres termes, c'est tomber ici dans une contradiction logique autant qu'insurmontable. C'est pourquoi Aristote (385-322 av. J.-C.) pouvait dire avec raison que la seule attitude cohérente du sceptique ne pouvait qu'être celle qui...

7 pages - 1,80 ¤

Pouvons-nous penser la matière ?

Note : 8/10

PENSER: Exercer une activité proprement intellectuelle ou rationnelle; juger; exercer son esprit sur la matière de la connaissance; unir des représentations dans une conscience. MATIÈRE: * Ce en quoi les choses sont faites, par opposition à la forme. * En logique (matière d'un raisonnement) : ce qu'énoncent les termes d'un raisonnement, indépendamment des relations qu'ils entretiennent...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que l'homme est un "animal métaphysique" ?

Note : 8/10

Introduction   -La métaphysique, selon la définition d'Aristote, est la "science des premiers principes et des premières causes", c'est-à-dire le savoir de ce à partir de quoi tout s'explique et ce qui ne dérive donc d'aucun principe antérieur de justification : la métaphysique est la science de l'absolu. -L'homme...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'appelle-t-on "penser" ?

Note : 8/10

Quand quelqu'un nous livre ses pensées, il nous livre en quelque sorte quelques phrases de sa vie intérieure qui selon Bergson a commencé à notre naissance, comme enchaînement de pensées jamais interrompu.   Penser, une activité destinée à la connaissance Pourtant l'étymologie du terme penser renvoie à l'activité de juger( pensare) ou de peser (pendere). Cela semble indiquer une activité destinée...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14437 14438 14439 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit