LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'évolution du travail

UTILE / UTILITÉ (adj.) 1. - (Sens objectif) Tout ce qui peut servir valablement de moyen en vue d'une fin quelconque. 2. - (Sens subjectif) Tout ce qui est apte à satisfaire un besoin, ou à contribuer à un résultat désirable. 3. - (Sens vulg.) Tout ce qui peut servir au développement écon. d'une société, au progrès*,...

2 pages - 1,80 ¤

La signification philosophique du travail

Celui-ci n'est ni un pur esprit - qui se livrerait sans obstacle à la contemplation -, ni un animal soumis à la nature et préoccupé seulement de la satisfaction immédiate de ses instincts. Le travail est le propre d'un esprit qui s'incarne avec effort dans la nature pour la spiritualiser. « Le résultat auquel le travail aboutit, écrit...

2 pages - 1,80 ¤

Travail, servitude et liberté

Dans le système capitaliste, l'ouvrier est privé de la propriété du produit de son travail. Mais cette privation est l'expression d'une aliénation dans l'acte même de la production. Le jeune Marx oppose ici le travail qui devrait être la réalisation de l'essence de l'homme au travail aliéné qui n'est plus qu'un moyen de...

8 pages - 1,80 ¤

La vérité est-elle conformité au réel ?

Malheureusement, le mot utile a pour William James un sens on ne peut plus vague : « Ce qui est vrai, écrit-il, c'est ce qui est avantageux de n'importe quelle manière ». Ainsi, une loi physique est vraie si elle a des applications techniques fécondes, une religion est vraie dès lors qu'elle est consolante, qu'elle apaise les souffrances...

2 pages - 1,80 ¤

Evidence et vérité

La vérité s'applique aux idées, non aux choses* Le langage courant confond bien souvent les termes réalité et vérité. Or, il convient de les distinguer soigneusement. Un objet (ce tapis, cette lampe), un être seront qualifiés de « réels ». Cette lampe est réelle, autrement dit elle existe effectivement ; ce n'est pas une fiction de mon imagination....

2 pages - 1,80 ¤

Herméneutique et vérité

L\'herméneutique désigne dans un premier temps l\'interprétation des textes sacrés des grandes religions révélées. Mais elle désigne également le travail de relecture contextuelle que l\'on opère de tout texte appelant une nécessité d\'explication. Ses domaines d\'application sont à la fois littéraires, historiques, critiques, philosophiques... L\'herméneutique vise alors à donner une lecture plus proche du texte original, tout en...

2 pages - 1,80 ¤

Sens et interprétation

l'ensemble de la vie psychique constitue partout une donnée primitive et fondamentale. Nous expliquons la nature, nous comprenons la vie psychique.» Dilthey, Idées concernant une psychologie descriptive et analytique (1894).* Dilthey, avec la distinction entre «expliquer» et «comprendre», essaie de penser une distinction entre: les sciences de la nature (qui tâchent d'écarter le flou interprétatif), et les...

2 pages - 1,80 ¤

Présence de l'irrationnel

B. L'aû-delà de la raison * L'irrationnel est présent, non seulement dans ce qui m'est donné, mais aussi dans mes démarches elles-mêmes, dans ma façon d'approcher les choses. La connaissance scientifique elle-même n'opère ses conquêtes que par des « sauts » de l'intuition ou de l'imagination qui bouleversent la logique de la pensée. L'imagination créatrice du poète, la foi...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que l'irrationnel ?

Le rationnel et le raisonnable* La raison se propose de rendre compte de tous les faits à partir de modèles intelligibles. Par exemple, les sciences physiques s'efforcent de rendre compte de toute la complexité du réel par des modèles mathématiques construits par la raison. En ce sens, expliquer rationnellement c'est identifier, c'est déduire les phénomènes les uns des...

3 pages - 1,80 ¤

La démarche expérimentale

L'hypothèse est un effort pour comprendre, autrement dit pour prendre ensemble tous les faits, pour les systématiser (sun-istemi, en grec, signifie je pose ensemble). Par exemple, l'hypothèse de la pression atmosphérique permet de comprendre que l'eau monte dans les pompes vides jusqu'à une hauteur de 10,33 m et qu'elle ne monte plus au delà. On saisit que la...

2 pages - 1,80 ¤

La théorie platonicienne des Idées

propres à un auteur. 4. - Construction achevée d'une doctrine scientifique : « La théorie est l'hypothèse vérifiée après qu'elle a été soumise au contrôle du raisonnement et de la critique expérimentale » (Claude BERNARD). A. Les modèles intelligibles Le mot idée s'emploie, dans la langue philosophique, avec un « I » majuscule ou avec un « i » minuscule. Avec...

3 pages - 1,80 ¤

L'imagination créatrice

L'esprit humain est doué de diverses facultés, l'intuition sensible, l'entendement et l'imagination : celle-ci permet aux hommes de se représenter mentalement des objets non présents, autrement dit de les imaginer. Elle joue également un rôle essentiel dans l'invention, c'est-à-dire dans la production de fictions. Mais quelle est la puissance créatrice de l'imagination ? Il semble que l'imagination est...

1 page - 1,80 ¤

Le problème des images mentales

Parler une langue revient à jouer un jeu.   Le sens que prend un coup (par exemple aux échecs) dépend des règles, et non d une image mentale que je suis seul à concevoir. Les mots combinent action et logique. ||La théorie des significations privées constitue une impossibilité logique. En fait, le sens des mots dépend uniquement de l\'usage que nous...

2 pages - 1,80 ¤

Langage et pensée

Cependant c'est avec d'autres mots que je cherche mes mots ! * Pour Hegel, il n'y a pas de pensée véritable hors du langage. Par les mots, le sujet pensant donne une forme objective à ses pensées et les rend accessibles à sa propre conscience. Hegel veut ainsi démystifier l' ineffable, ce « quelque chose « de si riche,...

6 pages - 1,80 ¤

Les fonctions du langage

|| 1. Le langage assure principalement la communication dans les groupes humains. Il réalise ainsi la caractéristique première de l'homme, sa socialité, en réalisant les échanges qui constituent une société. Parler entre eux assure aux hommes leur reconnaissance mutuelle, même s'ils n'échangent aucune information réelle.  Le plus souvent, les hommes se parlent comme les chiens...

2 pages - 1,80 ¤

Le problème du langage animal

Néanmoins, cela ne prouverait pas que le volatile témoigne véritablement par là qu'il souhaite le bonjour à l'arrivant. Habituée à ce qu'on la récompense de quelques friandises lorsqu'elle « dit « bonjour, la bête ne proférera ces sons, comme par un réflexe conditionné, que dans l'espoir de manger bientôt. Elle ne souhaite  pas le bonjour mais...

4 pages - 1,80 ¤

La science de l'histoire

La critique externe se propose tout d'abord de rétablir les témoignages qui nous sont parvenus dans leur authenticité, de faire la chasse, aux « interpolations «, aux falsifications, aux ajouts ultérieurs. La contradiction éventuelle des idées, les différences de style permettent de dépister ces interpolations. La critique interne étudie la vérité du document lui-même et, pour cela, s'efforce...

2 pages - 1,80 ¤

Le devenir historique en question

B. Exemple de l'histoire de l'artLa conception hégélienne de l'histoire s'étend d'ailleurs à tous les moments du devenir et à tous les domaines de la culture humaine. Prenons l'exemple de l'histoire de l'art. L'art de l'Égypte antique est un art symbolique dont les oeuvres sont étranges et démesurées (par exemple les pyramides aux dimensions colossales). L'art grec classique...

1 page - 1,80 ¤

Nature animale, culture humaine

Que constatons-nous ? Que les conduites essentielles à la survivance de l'individu et de l'espèce sont transmises héréditairement. Les instincts, l'équipement anatomique sont tout. Nulle trace de ce qu'on pourrait appeler « le modèle culturel universel » (langage, outil, institutions sociales, et système de valeurs esthétiques, morales ou religieuses). Tournons-nous alors vers les mammifères supérieurs. Nous constatons qu'il n'existe,...

6 pages - 1,80 ¤

Cultures, culture

Ce nouvel humanisme est précisément loin d'être partagé par d'innombrables peuples et peuplades où régnent la xénophobie, les luttes de clans, le despotisme, l'organisation tribale, et le mépris de l'humain comme tel (esclavage, privilèges, droit de vie et de mort, sacrifices humains, etc.).La reconnaissance des valeurs humaines est bien le fait de la culture. Celle-ci implique le développement...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la nature ? Qu'est-ce que la culture ?

La manière de laver la vaisselle, de faire la cuisine, de coucher les bébés (on a distingué les civilisations du berceau et celles du «portage », où le bébé est tout le temps porté par sa mère), la façon de désigner le chef du gouvernement, tout cela fait partie de la culture. Nature Culture ce qui est inné ce qui est acquis le...

8 pages - 1,80 ¤

De l'être à l'existence

L'énigme de l'être * On peut, dans un premier temps, ne pas distinguer l'être et l'existence. Leibniz parle de l'être quand il s'étonne qu'il y ait quelque chose plutôt que rien. Sartre reprend cette interrogation dans La Nausée (1938). L'être ne se justifie pas : « Tout est gratuit, écrit Sartre, ce jardin, cette ville et moi-même ; quand...

2 pages - 1,80 ¤

Essence et existence

Donc nous devons aussi compter parmi les perfections de Dieu donc il faut que Dieu existe (« Discours de la méthode «, IV et « Méditations métaphysiques «, III). Cette preuve est, au fond, la formulation originale de l'argument ontologique de Saint Anselme (XI ième siècle). Elle avait été critiquée par Gaunilon. Kant la...

5 pages - 1,80 ¤

La pensée de la mort ou une invitation au bien-vivre

J.-C. « Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les opinions tranchées qu'ils ont sur les choses; par exemple, la mort n'a rien d'effrayant, [...] mais c'est l'opinion tranchée selon laquelle la mort est effrayante qui est elle-même effrayante. » Épictète, Manuel, vers 130 apr. J.-C. « La mort, si nous voulons nommer ainsi cette...

3 pages - 1,80 ¤

La méditation de la mort

Pour Platon, la mort est un «beau risque à courir». Dans le Phédon, Socrate définit la mort comme la séparation de l'âme et du corps; délivrée de sa prison charnelle, l'âme immortelle peut librement regagner le ciel des Idées, patrie du philosophe. Épicure tient la mort pour un non-événement, puisque jamais nous ne la rencontrons. Tant que nous...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536 14537 14538 14539

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit