LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Les critères de la vérité

La réussite. Faire du succès pratique le critère de la vérité est une conséquence de l’anti-intellectualisme ou du pragmatisme, qui accorde à l’intelligence une fonction essentiellement pratique. William James (« L’idée de vérité » 1913) défendit ce point de vue. 1 — « Est vrai ce qui réussit ». Une image un peu facile illustre l’attitude pragmatiste : imaginez...

3 pages - 1,80 ¤

Penser le vivant

La question du vivant intéresse donc doublement tout homme. Et la question "qu'est-ce que l'homme ?" reste posée : qu'est-ce qui distingue l'homme des autres êtres vivants ? Peut-on étudier l'homme en séparant l'être pensant et l'être vivant ? Si les progrès de la biologie aident le corps, ils mettent souvent « entre parenthèses le malade individuel »...

3 pages - 1,80 ¤

Comment expliquer le vivant ?

Cette dernière, bien qu'elle ne concerne pas tous les organes, s'étend cependant à un nombre infini d'agressions et de blessures. C'est ainsi que l'écorce du pin entaillé se refait, que la pince du crabe repousse et que les blessures se cicatrisent.Le troisième critère est l'invariance reproductive. Les êtres vivants se reproduisent. En outre, cette reproduction est marquée par...

5 pages - 1,80 ¤

Les nombres gouvernent-ils le monde ?

Le médecin compte les pulsations du coeur de son malade afin de suivre l'évolution du mal; le botaniste compte le nombre de pétales ou d'étamines des fleurs pour aboutir à la classification naturelle. Chacun connaît l'importance de la mesure dans les sciences physiques, et la mesure s'exprime par des nombres. Le mot nombre a un...

5 pages - 1,80 ¤

Mathématiques: la crise des fondements

Termes du sujet: FONDEMENT: a) Ce sur quoi repose "en droit" une certaine connaissance. Qui sert de base à un édifice conceptuel. Synonyme de principe. b) Ce qui donne à quelque chose sa justification, sa légitimité. MATHÉMATIQUE: ensemble des sciences hypothético-déductives ayant pour objet les nombres, les figures géométriques, les structures algébriques et topologiques, les fonctions, le calcul intégral...

1 page - 1,80 ¤

La science et l'imaginaire

Sartre, L'Imaginaire, 1940. « L'imagination est la folle du logis. » Malebranche, De la Recherche de la vérité, 1674-1675. « Imagination - C'est cette partie dominante dans l'homme, cette maîtresse d'erreur et de fausseté, et d'autant plus fourbe qu'elle ne l'est pas toujours. » Pascal, Pensées, 1670 (posth.) « Les hommes jugent des choses selon la disposition...

2 pages - 1,80 ¤

La méthode expérimentale

Note : 9/10

  Transition : On voit cependant, que l'observation n'est pas gratuite car, comment s'opère la simplification ou idéalisation des phénomènes si ce n'est par un schéma préalable et postulé ? [exemple : Galilé : la nature est écrite en langage mathématique = présupposé ontologique sans lequel aucune expérimentation ne peut advenir] Conséquence : La méthode expérimentale est-elle rigoureusement inductive ?   2-      Une investigation active du monde des phénomènes   a)      questionner la...

7 pages - 1,80 ¤

Le fait scientifique

Note : 9/10

* Pour Nietzsche, le langage atomise la pensée. Tandis que notre activité psychique est un « flux continu », les mots nous présentent constamment les choses comme plus simples qu'elles ne sont, séparées les unes des autres, et nous poussent à croire aux faits isolés, déformant du même coup notre vie psychique.* Pour Bergson, la pensée est incommensurable*...

2 pages - 1,80 ¤

La théorie de la connaissance

Note : 9/10

■ Découvrir la vérité, c'est retrouver un savoir oublié que l'on possédait d'avance. Chercher et apprendre, c'est se ressouvenir. - Pour Descartes, nos idées viennent de Dieu. La réalité du monde est donc dans notre esprit avant même que nous en fassions l'expérience. La connaissance ne nous est aucunement livrée par l'expérience. Il va même jusqu'à dire...

2 pages - 1,80 ¤

Linguistique et sémiotique

Note : 9/10

Qu'on se représente l'air en contact avec une nappe d'eau:  si la pression atmosphérique change, la surface de l'eau se décompose en une série de divisions, c'est-à-dire de vagues ; ce sont ces ondulations qui donneront une idées de l'union, et pour ainsi dire de l'accouplement de la pensée avec la matière phonique [...] ...

2 pages - 1,80 ¤

Le langage et la pensée

Note : 9/10

Mais l'intelligence a trouvé en lui un bon moyen d'arriver à ses fins et se l'est approprié, étendant aux états de conscience ce qui ne pouvait valoir que pour les choses. Néanmoins, le langage fait ici preuve d'autres virtualités : il est peut-être possible d'écarter le rôle de l'intelligence pour redonner au langage une certaine positivité. C'est ce que l'exemple...

5 pages - 1,80 ¤

Le langage est-il le propre de l'homme ?

Note : 9/10

Le mode de communication employé par les abeilles ne serait donc « pas un langage, mais un code de signaux «, tout entier inscrit dans le code génétique des insectes. Le langage, un élément de cultureSelon Lévi-Strauss, le langage est un « fait culturel par excellence « car il est à la fois : * Une partie...

2 pages - 1,80 ¤

Les origines du langage

Note : 9/10

c. La tâche du législateur Selon Socrate, de même que le menuisier qui fabrique une navette pour le tissage a les yeux fixés sur la forme de la navette (la navette en soi), de même le législateur devrait savoir ce qu'est le «nom en soi«, «le nom naturellement approprié à chaque objet« pour l'imposer...

3 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

Le sens de l'histoire

Note : 9/10

« Cela signifie d'une part que l'Idée de liberté, même sous forme unilatérale et frustre (un seul est libre), est présente dès le départ, mais, de plus, que la conscience détermine l'être : ne pas se savoir libre, c'est ne pas pouvoir l'être, et qu'enfin à toute conscience de la liberté correspond une...

10 pages - 1,80 ¤

Temps: obstacle à la connaissance et durée

Note : 9/10

Nous ne pouvons connaître que dans cette forme a priori, de la sensibilité, c'est-à-dire indépendante de l'expérience.* Le temps n'est pas une réalité absolue, une substance, mais un ordre dans lequel se produisent les phénomènes. Seuls les phénomènes des choses nous sont accessibles. Ce qu'est véritablement la chose en soi ou noumène reste à tout jamais inconnaissable.* Le...

5 pages - 1,80 ¤

Le temps

Note : 9/10

1,80 ¤

Autrui: fin ou moyen ?

Note : 9/10

Mais il manifeste aussi une grande propension à se détacher (s'isoler), car il trouve en même temps en lui le caractère d'insociabilité qui le pousse à vouloir tout diriger dans son sens ; et de, ce fait, il s'attend à rencontrer des résistances de tous côtés, de même qu'il se sait par lui-même enclin à résister aux autres....

3 pages - 1,80 ¤

Autrui: sympathie, contagion, confusion ?

Note : 9/10

Bien plus, je puis comprendre selon Max Scheler des émotions que je n'ai jamais éprouvées moi-même. Je lis dans ce visage une pureté, une candeur que je n'aurais pas soupçonnées auparavant. Ce regard furieux me signifie une qualité, une intensité de haine que jamais je n'aurais cru possibles. Pradines écrit dans cette perspective que « nous pouvons sympathiser...

4 pages - 1,80 ¤

Autrui: reconnaissance ou conflit ?

Note : 9/10

Je me vois parce qu'on me voit : mon « moi » fait irruption. En même temps j'en viens à exister sur le même plan que les objets. Je suis objet d'un regard. Autrui surgit et j'ai un « dehors », une apparence externe. J'ai une nature qui ne m'appartient pas. Ce que je suis pour autrui (vicieux,...

7 pages - 1,80 ¤

Autrui: conscience solitaire ou solidaire ?

Note : 9/10

Dans un premier moment, je vois autrui. Imaginons : « Je suis dans un jardin public. Non loin de moi, voici une pelouse et, le long de cette pelouse, des chaises. »Situation paisible. Le décor est neutre, la trame est inexistante : « Un homme passe près des chaises. Je vois cet homme... »Finie la quiétude ! Pourquoi...

6 pages - 1,80 ¤

Autrui: fiction de l'esprit ?

Note : 9/10

.Dans le cas de ce dernier [mon corps propre], nous l'avons vu, le corps organique en tant qu'il est un être physique est perçu de manière originaire mais aussi l'être psychique qui s'y incarne, et tel qu'il s'incarne. Ce psychisme n'est-il pas le mien propre ? Par contre, le corps psychophysique étranger est sans doute perçu dans mon...

4 pages - 1,80 ¤

Eloge de la passion

Note : 9/10

Cependant le texte principal sur la sublimation reste Un souvenir d'enfance de Léonard de Vinci (1910). Le souvenir est le suivant : « Je semble avoir été destiné à m'occuper tout spécialement du vautour, écrit Léonard, car un des premiers souvenir d'enfance est qu'étant au berceau, un vautour vint à moi, m'ouvrit la bouche avec sa queue et...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536 14537 14538 14539

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit