LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Autrui: fiction de l'esprit ?

.Dans le cas de ce dernier [mon corps propre], nous l'avons vu, le corps organique en tant qu'il est un être physique est perçu de manière originaire mais aussi l'être psychique qui s'y incarne, et tel qu'il s'incarne. Ce psychisme n'est-il pas le mien propre ? Par contre, le corps psychophysique étranger est sans doute perçu dans mon...

4 pages - 1,80 ¤

Eloge de la passion

Cependant le texte principal sur la sublimation reste Un souvenir d'enfance de Léonard de Vinci (1910). Le souvenir est le suivant : « Je semble avoir été destiné à m'occuper tout spécialement du vautour, écrit Léonard, car un des premiers souvenir d'enfance est qu'étant au berceau, un vautour vint à moi, m'ouvrit la bouche avec sa queue et...

6 pages - 1,80 ¤

Raison et passion

||Si, comme nous le dit Platon (428-347 av. J.-C), le « corps est la prison de l'âme «, il devrait logiquement en résulter que l'origine de nos passions repose alors davantage sur l'imagination que sur la raison, avec tout ce qu'une telle substitution suppose : illusions et méprises de toutes sortes dues aux données...

2 pages - 1,80 ¤

L'état de passion

« Tout ce qui n'est point action est passion. » Descartes, Lettre à Elisabeth, 6 oct. 1645. « Tout homme qui se réfugie derrière l'excuse de ses passions, tout homme qui invente un déterminisme est un homme de mauvaise foi. » Sartre, L'existentialisme est un humanisme, 1946.Pour Sartre, nous sommes tous et à tout moment responsables de nos actes....

2 pages - 1,80 ¤

Les résistants à Freud

Au contraire dit Sartre la psychanalyse existentielle rejette le postulat de l'inconscient et affirme que pour elle " le fait psychique est coextensif à la conscience " (p 630). Mais la conscience ne s'identifie pas, selon une longue tradition rationaliste, à la connaissance : il y a donc du conscient non connu qui se manifeste notamment dans la...

5 pages - 1,80 ¤

Les fondements de la psychanalyse

La solution du complexe d'OEdipe est le problème le plus difficile que rencontre l'enfant au cours de son développement psychique. Dans le cas d'un petit garçon, la peur détourne de la mère la plus grande partie de la libido au bénéfice du père, et la question la plus importante devient l'incompatibilité de son désir de tuer son père...

7 pages - 1,80 ¤

Inconscient: la seconde topique

À partir de 1920, Freud développe une deuxième conception de la vie mentale, la première lui paraissant ne pas refléter exactement la complexité du psychisme humain. Cette deuxième topique est également constituée de trois instances.Les trois instances de la 2e topique* Le Ça correspond à peu près à l'inconscient de la première topique. Il contient les pulsions, tout...

15 pages - 1,80 ¤

Inconscient: la première topique

Au début du siècle, il propose une description à trois niveaux de l'appareil psychique. C'est la première topique, du grec topos : "lieu".Les trois instances de la première topique:* Le conscient : il est caractérisé par la vigilance.* Le préconscient : il est formé par l'ensemble des processus disponibles, provisoirement inconscients mais accessibles à la conscience.* L' inconscient...

7 pages - 1,80 ¤

Conscience: l'ère du soupçon

.../...   Sa conception de la conscience "moderne" se trouve davantage dans le Gai Savoir (aphorisme 354 par ex.). Ce qui est évoqué ici, ce sont les prémisses de cette conscience moderne, une sorte de conscience primitive. Tu n'expliques rien et ce n'est pas exact. PLAN DU DEVOIR ? La conscience est nous dit-il un "état...

5 pages - 1,80 ¤

Conscience: projet et mémoire

* La conscience n'est nullement une pure intériorité, elle a besoin de l'extériorité, du rapport au monde. Être conscient, c'est donc être présent au monde.* La conscience est une activité qui donne sens au monde, qui le signifie. Le sujet est ek-stase (le grec extasis signifie "être hors de soi"), c'est-à-dire qu'il est sujet d'un monde qu'il projette...

3 pages - 1,80 ¤

Conscience de soi et connaissance de soi

Par elle, l'homme se saisit comme conscience de soi. C'est avec le cogito qu'il naît à lui-même, pour se construire lui et sa pensée sur des bases solides. * Avec Descartes naît la philosophie du sujet : avant de savoir ce qu'est le monde, nous savons en toute certitude que nous sommes conscience et esprit. * Kant : l'homme comme...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler d'une force des idées ?

Cette nécessité est pour Hegel le développement de la conscience de la liberté et sa réalisation au sein de l'Etat. « L'histoire universelle est le progrès dans la conscience de la liberté, progrès dont nous avons à reconnaître la nécessité. » Qu'est-ce à dire ? Ce qui caractérise l'homme, l'esprit, est la liberté. L'histoire est le temps nécessaire pour...

4 pages - 1,80 ¤

L'imaginaire n'est-il qu'un refuge ?

|| Analyse du sujet.   • Par imaginaire, on entend ici l'ensemble des productions de l'imagination, faculté de construire un monde que le sens commun a souvent tendance à opposer au monde réel.  • Le mot refuge indique que l'accès au monde imaginaire serait un moyen d'échapper à une réalité dans laquelle nous aurions du mal à nous inscrire.  • Tel qu'il est...

4 pages - 1,80 ¤

Le besoin de justice n'exprime-t-il que la jalousie des déshérités ?

* Méditer ce texte de Freud: « La vie en commun ne devient possible que lorsqu'une pluralité parvient à former un groupement plus puissant que ne l'est lui-même chacun de ses membres, et à maintenir une forte cohésion en face de tout individu pris en particulier. La puissance de cette communauté en tant que...

7 pages - 1,80 ¤

Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. Qu'en pensez-vous ?

||• L'opposition de deux termes, «convictions« et «mensonges«, est fondamentale dans la citation. On s'attachera donc à définir rigoureusement le contenu et les implications de cette opposition dans le contexte de la phrase. Ce travail prendra un sens philosophique dans la mesure où l'on aura constitué explicitement un problème permettant de le situer, de le mettre en perspective...

7 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que "c'est l'illusion et non le savoir qui rend heureux" ?

||Au moment où Rousseau écrit cette phrase, il se sent vraiment heureux. Il déclare : « Ici (aux Charmettes), commence le court bonheur de ma vie; ici viennent les paisibles mais rapides moments qui m'ont donné le droit de dire que j'ai vécu. « Il écrit alors la page devenue célèbre : « Si...

6 pages - 1,80 ¤

Le discours rationnel peut-il se passer d'un recours à la persuasion ?

Persuasion : désigne une adhésion ou une tentative de faire adhérer, fondée moins sur la raison que sur le sentiment et l'imagination.   ||La raison retourne en quelque sorte la vision naturelle des choses. Elle analyse l'envers du décor et elle rend compte de la structure des choses. La connaissance de ce discours rationnel forge ainsi les normes du vivre...

6 pages - 1,80 ¤

Si la sagesse est un idéal périmé, comment définir la philosophie ?

Vécue le plus souvent comme un idéal à atteindre, elle donne à la philosophie sa raison d'être, sa finalité distinctive. Platon oppose philosophes et philodoxes (doxa : opinion), soulignant ainsi que la recherche de la sagesse n'a rien à voir avec le culte des opinions toutes faites, avec les facilités des représentations non critiquées dont il faut s'affranchir (orateurs...

9 pages - 1,80 ¤

La politique est-elle une technique ?

Note : 6/10

Est-ce suggérer qu'il y a une sorte d'extériorité foncière entre l'activité politique (la « politique politicienne«) régie par des règles d'efficacité, et les fins qui lui sont assignées (ou qui devraient l'être en fonction d'une conception normative) ? Peut-on même définir la politique comme une simple technique, car celle-ci n'a de raison d'être, semble-t-il, qu'en vue d'une fin...

5 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle dépasser son temps ?

Note : 6/10

||Le terme de philosophie est en lui-même ambigu car il recouvre de multiples facettes. Au regard de son étymologie, « l’amour de la sagesse « évoque une attitude, un état d’esprit, que l’on a érigé en discipline. Pourtant l’objet d’étude de la philosophie est presque illimité en comparaison avec les autres disciplines, telles que les sciences ou les arts. Elle...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il se demander si l'homme est bon ou méchant par nature ?

Note : 6/10

N'existe-t-il pas quelques principes fondamentaux et universels (comme par exemple ceux qui sous-tendent les droits de l'homme), qui restent hors de portée d'une telle relativisation ? Prolongements* On connaît la fameuse diatribe de Rousseau contre Montaigne à ce sujet (l'Émile, livre IV). Critique du scepticisme qui se plaît à souligner le caractère variable des moeurs et de la...

8 pages - 1,80 ¤

Quel sens peut avoir l'égalité dans une société où règne la concurrence ?

Note : 6/10

L'extension du suffrage aux femmes a constitué de ce point de vue une étape décisive (cf. Raymond Aron). II. Concurrence et échanges      a. Le libéralisme économique est une doctrine qui prône et justifie la liberté des comportements économiques individuels. Dans un tel système, les inégalités sociales sont compatibles avec l'échange, pourvu que celui-ci ait été conclu en connaissance des...

6 pages - 1,80 ¤

Le terme "expérience" a-t-il le même sens dans les expressions "avoir de l'expérience" et "faire une expérience" ?

Note : 6/10

(Chapitre II, § 3.)«L'expérimentateur, comme nous le savons déjà, est celui qui, en vertu d'une interprétation plus ou moins probable, mais anticipée des phénomènes observés, institue l'expérience de manière que, dans l'ordre logique de ses prévisions, elle fournisse un résultat qui serve de contrôle à l'hypothèse ou à l'idée préconçue.» (Chapitre I, cinquième partie.)* L'expérience première comme...

2 pages - 1,80 ¤

Ne désire-t-on que ce qui a du prix pour autrui ?

Note : 6/10

Introduction (remarques succinctes) * Signification générale du désir : objet de multiples approches, car semble mettre en jeu la réalité même de l'être humain. * Ambivalence du terme : à la fois conscience d'un manque et tendance permanente de l'être en quête de sa propre affirmation. * Au-delà des jugements de valeur (éthique traditionnelle) : nécessité de cerner l'objet même du...

4 pages - 1,80 ¤

Philosophie et science

Note : 10/10

D'une part, en effet, si tous les savants tirent leurs notions des faits, il en est, les mathématiciens, qui ne restent pas à ce niveau du réel et qui construisent de toutes pièces le monde dans lequel ils évoluent. D'autre part, le philosophe part, lui aussi, des faits : les notions qu'il utilise, par exemple celles de cause...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536 14537 14538 14539

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit