LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

A quelle conditions une démarche est-elle scientifique ?

Note : 5.3/10

La référence à «la science« est devenue, pour la société moderne, si fréquente qu'elle peut générer un nouvel argument d'autorité: dans un débat, prétendre que l'on s'appuie sur des données «scientifiques« peut suffire pour que l'adversaire se tienne coi, sans chercher à en savoir davantage. Or la démarche scientifique suppose un certain nombre de règles, et...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui garantit la vérité de la connaissance scientifique ?

Note : 5.3/10

La cohérence de cette théorie avec d'autres, qui traitent d'aspects ou de phénomènes naturels proches du phénomène étudié, est-elle un tel critère ?Est-ce également le cas de l'efficacité ? Une théorie peut être 'vérifiée' par les effets réels qu'elle permet. Mais le fonctionnel (c'est-à-dire la capacité d'agir sur la réalité concrète) est-il équivalent...

2 pages - 1,80 ¤

Pour connaître, suffit-il de bien observer ?

Note : 5.3/10

La connaissance ne repose donc pas sur l'observation des faits mais sur leur insertion dans un processus théorique préalable. "Si toute connaissance débute avec l'expérience, cela ne prouve pas qu'elle dérive toute de l'expérience." Notre connaissance expérimentale est un composé : sa matière provient de ce que nous recevons par nos impressions sensibles, mais sa forme procède de notre...

6 pages - 1,80 ¤

La science ne fournit-elle que des certitudes ?

Note : 7/10

||Il existe une mythologie très répandue à propos de la science. Toute-puissante, infaillible même, la science, par la force de ses certitudes, donnerait à l'homme des réponses incontestables et indépassables. Singulier contraste avec l'incertitude des opinions et des croyances toujours changeantes. Pourtant, saisie de l'intérieur, l'histoire des sciences apparaît animée d'un dynamisme d'où...

6 pages - 1,80 ¤

La science doit-elle être indifférente à la morale ?

Note : 7/10

La science doit-elle être indifférente à la morale ?   Il est manifeste que la science porte sur des objets naturels dont la connaissance ne semble pas requérir l'assentiment d'une quelconque morale ni la référence à une doctrine éthique quelconque. Une indifférence de la science vis-à-vis de la morale est donc envisageable du simple fait de l'absence de signification morale des...

3 pages - 1,80 ¤

La Philosophie peut-elle dépasser l'expérience ?

Note : 7/10

Plan I-             De fait, la philosophie comme réflexion sur les fondements de la connaissance, surpasse l'expérience. ·         Dépasser l'expérience peut s'entendre en plusieurs sens, qui sont d'ailleurs constitutif : dépasser l'expérience c'est d'abord prendre du recul par rapport au pur donné sensible, en cela la philosophie comme étonnement originel, permet de dépasser l'évidence première de l'expérience pour, a fortiori la dépasser (au sens...

2 pages - 1,80 ¤

L'expérience est-elle la seule source de nos connaissances ?

Note : 7/10

Les idées de la raison ont une fonction unificatrice et systématique ; la raison a également une fonction pratique ; mais c'est quand elle prétend connaître des objets transcendants (au-delà de l'expérience possible) qu'elle mérite de subir une critique. Mais Kant échappe aussi au scepticisme que semble entraîner l'empirisme : si la source matérielle de nos connaissances réside dans l'expérience, leur forme...

7 pages - 1,80 ¤

Les connaissances scientifiques peuvent-elles servir à lutter contre le fanatisme ?

Note : 7/10

Elles ne peuvent donc pas non plus éclairer l'homme sur la valeur de ses actes. 3) Conclusion générale : de telles sciences ne se préoccupent pas du sens des choses. Or c'est le sens ou l'absence de sens de son existence qui importe le plus à l'homme.   On ne peut fonder une communauté harmonieuse sur une interprétation simplement objective. La...

4 pages - 1,80 ¤

Avons-nous besoin des mythes ?

Note : 7/10

En un sens, les mythes peuvent servir à donner des réponses toutes faites à toutes sortes de préoccupations, à fournir des explications sur des points obscurs ou même à préconiser des attitudes morales. De ce point de vue, le mythe assure une cohésion sociale et culturelle que l'intelligence aurait plutôt tendance à dissoudre. Se passer des mythes reviendrait...

11 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un intermédiaire entre savoir et ignorer ?

Note : 7/10

Or le "savoir" tel qu'il se donne dans la science moderne, et tel que le définit l'épistémologie poppérienne, n'a pas cette prétention.S'il se construit lui aussi sur un fond de doute et d'étonnement , il ne s'en affranchit jamais absolument.Le savoir scientifique s'élabore (du moins dans les sciences empiriques) d'abord sous forme d'hypothèses, dont le mieux qu'on puisse...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on être libre sans le secours de la raison ?

Note : 5.5/10

Être libre est affaire de volonté. Il n'y a de liberté que de la volonté : telle est la position commune relativement aux rapports de la liberté et de la raison.Pouvoir suivre à son gré les inclinations de ses désirs, ne pas sentir la peine, ni l'effort, telles sont les conceptions populaires d'une liberté réduite au libre arbitre...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il raisonnable par nature ?

Note : 5.5/10

La raison, du latin « ratio «, désigne : calcul, compte.  La raison est cette faculté en l'homme de faire une différenciation entre le vrai et le faux et à partir de cette différence pouvoir distinguer le bien et le mal. L'Etre raisonnable est l'individu qui ne se laisse pas guider par ses sentiments...

7 pages - 1,80 ¤

La conviction d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?

Note : 5.5/10

., la force.Dans ces "pseudo-dialogues" ce qui importe, c'est de ne pas "perdre la face". La qualité des arguments compte peu, ce qui compte c'est la victoire, cad le silence de l'interlocuteur.On opposera ici rhétorique et sophistique:■ La rhétorique est la maîtrise du discours persuasif, qui ne se soucie guère de connaître ce dont elle parle. Elle rend...

10 pages - 1,80 ¤

En quel sens la science instruit-elle la raison ?

Note : 5.5/10

||► On peut donc se demander si d'une façon ou d'une autre, la raison se modifie à travers son contact avec la science? Si c'est le cas, que signifie ce changement? Peut-il servir à comprendre la genèse de la raison? Est-il possible qu'il prenne la forme d'une évolution orientée dans le temps, allant vers l'épure des formes de...

4 pages - 1,80 ¤

Comprend-on mieux ce dont on connaît l'histoire ?

Note : 5.5/10

Fustel de Coulanges. "L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir." P. Valéry L'histoire, en revanche, s'impose une démarche scientifique ... elle s'impose de prendre une certaine distance à l'égard de l'événement, de traiter les actions et les faits avec le recul nécessaire à l'objectivité...

4 pages - 1,80 ¤

La réflexion philosophique nous détache- t-elle du monde ?

Note : 5.5/10

Or les phénomènes les plus communs ne sont pas les plus connus, tant sen faut, et le sentiment de connaître ce que l'on voit souvent n'est qu'une illusion.L'étonnement qui frappe le philosophe concerne n'importe quelle chose, aussi banale soit-elle en apparence. C'est d'abord l'admiration devant la nature, et l'aveu de son incompréhension devant ses mécanismes. « Or apercevoir...

4 pages - 1,80 ¤

Quelles relations y a-t-il entre le doute et la croyance ?

Note : 5.5/10

La croyance se situe ainsi, dans le « paradigme de la ligne » (République, L. VI, 509-511), dans le domaine visible, et non intelligible. Les objets matériels donnent lieu à une représentation plus précise (croyance) certes, que leur image (imagination), mais elle reste vouée à donner au sujet une connaissance ontologique faible et douteuse. La vérité n'est possible que par...

2 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure est-il raisonnable de douter ?

Note : 5.5/10

Il ne s'agit donc pas pour les Anciens, de douter de tout, de manière continue, systématique et excessive. Les sensations par exemples ne peuvent être remises en cause pas plus que l'existence même des choses. Ce que soutient le scepticisme c'est l'impossibilité dans laquelle l'homme se trouve de connaître les choses avec certitude. En effet, quand nous cherchons...

5 pages - 1,80 ¤

La personne est-elle un objet ?

Note : 5.5/10

Cela signifie que la personne n'est jamais un simple « moyen » en vue d'autre chose. Une personne ne s'utilise pas. Chaque personne est selon les mots de Kant une « fin en soi » ; ma personne m'appartient, je dois être au principe de mon action, et nul ne dois m'utiliser en vue de fins qui sont autres que celle que je...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que la perception est une connaissance ?

Note : 5.5/10

, pour les discuter plus en profondeur. Faites apparaître la différence avec les théories modernes de la perception, en tant qu'expérience corporelle. BIBLIOGRAPHIEDESCARTES, Méditations Métaphysiques (Première Méditation).ALAIN, Les Passions et la Sagesse.MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la Perception.SARTRE, L'Etre et le Néant.HUSSERL, Méditations Cartésiennes.  I - QUELLE ANALYSE POUR CE SUJET ?C'est un sujet classique sur la question de la...

7 pages - 1,80 ¤

Une passion sans illusion est-elle possible ?

Note : 5.5/10

Peut-on imaginer une passion dénuée de toute illusion, une passion empreinte de clairvoyance et de lucidité ? La façon dont ce sujet est posé laisse entendre que le plus souvent la passion s'accompagne d'illusion. Il semble bien qu'elles aient toutes deux des éléments en commun. Le désir et l'imagination par exemple semblent le lot de la passion et de...

7 pages - 1,80 ¤

Sagesse et folie sont - elles réellement incompatibles ?

Note : 5.5/10

|||| Première partie : Le délire comme voie de la connaissance Deuxième partie : Nietzsche et la déraison comme retour à la Vérité originaire   Troisième partie : L'anti psychiatrie et la folie comme « expérience transcendantale «  ...

2 pages - 1,80 ¤

Toute passion est-elle déraisonnable ?

Note : 5.5/10

Le candidat devait enfin poser la question de l'existence de bonnes passions, et la question de la différence des bonnes et des mauvaises passions.On tient là les différents moments d'un plan possible.IV - UNE DEMARCHE POSSIBLEA - QU'EST-CE QU'UNE PASSION ?La passion est un état affectif involontaire. Mais les passions se distinguent d'autres types d'affects.Les passions se distinguent...

6 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les sources de la passion ?

Note : 5.5/10

||     INTRODUCTION La passion peut-être définie comme un affection durable de la conscience, assez puissante pour donner la vie de l'esprit. C'est une disposition affective qui s'installe en permanence, d'une manière stable, et se fait le centre de tout, entraînant à sa suite les autre mouvements affectifs et désirs. L'intilulé du sujet pose la question de ses...

3 pages - 1,80 ¤

L'homme se reconnaît-il dans ses passions ou dans leur maîtrise ?

Note : 5.5/10

Toute la tradition classique privilégie sans ambiguïté la maîtrise des passions. La définition hégélienne de la passion créatrice conduit, par contre, à s'interroger sur les limites de cette maîtrise : ne faut-il pas conserver certaines passions comme moteur essentiel de l'action humaine ? Enfin, Sartre affirme que la passion, libre, définit aussi bien l'homme que la raison.||  Les passions...

8 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14437 14438 14439 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit