LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le langage permet-il seulement de communiquer ?

Identification de la problématique. D'une part la communication est plus large que le langage, en ce qu'elle ne présuppose pas nécessairement la pensée consciente : les animaux (les abeilles, les dauphins) communiquent, sans pour autant « se parler «. D'autre part, nous-mêmes pouvons tout à fait nous passer du langage articulé pour communiquer avec autrui. Par nos gestes ou...

7 pages - 1,80 ¤

On oppose souvent les actes et les paroles. Cette opposition vous paraît - elle pertinente ?

Note : 10/10

Il semble que plusieurs raisons, plusieurs expériences pratiques, nous font opposer les actes et les paroles. Néanmoins, il s’agit de se demander si cette opposition est légitime et si elle peut fournir une opposition conceptuelle intéressante. Pour bien juger de la pertinence de cette opposition, il faut mettre en crise la pré-compréhension de ce qu’est une parole, de...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout justifier ?

Note : 10/10

On trouve, dans la tradition sophistique, l'opinion selon laquelle toute cause peut être défendue, la bonne comme la mauvaise.Les sophistes enseignent d'ailleurs l'art oratoire, essentiellement pratiqué dans les procès et les délibérations publiques.Mais la sophistique, comme le pointe Platon, prend garde d'enraciner cette position axiologique dans une théorie de la connaissance, que l'on peut, avec François Châtelet, nommer...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout exprimer ?

Note : 10/10

1-      Manifestation extérieure d'idées ou de sentiments par le langage, par des signes divers. -          Chez Hegel : manifestation (extérieure) de l'intériorité de l'esprit ; manifestation sensible d'une subjectivité.     ·         Angles d'analyse ® La présence de la définition du langage s'explique par ce que la question n'est pas (et donc ce qu'il faut éviter) : Doit-on tout exprimer? Le devoir de dire ce que l'on sait ou...

10 pages - 1,80 ¤

Toutes les normes sont-elles justes ?

Note : 10/10

La question de savoir si toutes les normes sont justes accentue le second sens du terme juste, justesse, exactitude, lorsqu'on considère les normes qu'utilise la connaissance. A la rigueur, comme la connaissance produit elle-même les normes de sa constitution, demander si les normes scientifiques sont justes au sens d'exactes n'a aucun sens. En effet, la connaissance s'établit en...

1 page - 1,80 ¤

Pourquoi punir ?

Note : 10/10

1. Énoncé de la thèse de Hegel: En tant qu'acte de droit, la punition s'oppose rigoureusement à la logique purement passionnelle de la vengeance.Étude de la construction du texte: Tout le texte constitue une exposition et une justification argumentée de l'opposition de la vengeance et de la punition.* La première phrase explicite l'opposition des deux termes en distinguant leurs...

5 pages - 1,80 ¤

Des lois justes suffisent-elles à assurer la justice ?

Note : 10/10

On peut néanmoins soulever le problème d'une trop grande abstraction laissée au fondement de la norme juridique. Les critères d'universalité et d'objectivité peuvent prêter à confusion. C'est dans cette critique que Kelsen va chercher à développer un fondement positif du droit à partir d'une norme supérieure objective, intrinsèque au droit, abandonnant ainsi le recours externe au fondement éthique...

3 pages - 1,80 ¤

L'existence de l'inconscient est-elle une hypothèse ou une certitude ?

Note : 10/10

Prouver suppose un raisonnement, et l'existence semble bien échapper au raisonnement. Ne doit-on pas néanmoins conserver l'existence de l'inconscient comme idée féconde et hypothèse éclairante ?     ||HTML clipboardLe concept d’inconscient a été théorisé au début du XXème siècle par S. Freud, fondateur de la psychanalyse, qui s’origine justement dans l’existence de l’inconscient....

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ?

Note : 7.8/10

Ainsi, pour Freud, les motifs de nos actions sont inconscients. Nous ne pouvons donc pas savoir pourquoi nous réagissons de telle manière dans telle circonstance. D'un point de vue moral, nous faisons parfois le mal sans le savoir: nous ignorons par exemple que telles paroles prononcées à la légère peuvent blesser un ami....

9 pages - 1,80 ¤

L'imagination est-elle la cause de notre malheur ?

Note : 7.8/10

||On peut définir l'imagination en l'opposant à la fois au réel et à la raison. L'imagination s'oppose au réel : elle nous porte en effet dans un monde où tout est possible, où les fantaisies les plus délirantes deviennent plausibles (chevaux ailés, dragons...). Mais l'imagination s'oppose aussi à la raison : en effet, elle a affaire à des...

3 pages - 1,80 ¤

L'imaginaire et le réel se contredisent-ils ?

Note : 7.8/10

Dans ces conditions, le divorce ontologique entre réel et imaginaire semble consommé : l'imaginaire nous détourne de l'"Un" et de la vérité. B - En fait, l'analyse de PLATON repose sur une certaine conception de l'imitation (mimesis). Il voit dans cette dernière un reflet, une copie. Les productions de l'imaginaire sont donc des copies de copies puisqu'elles imitent les...

5 pages - 1,80 ¤

La recherche du vrai dans les sciences doit-elle se passer du concours de l'imagination ?

Note : 7.8/10

L'imagination est souvent tenue pour une faculté de tromperie (cf. PLATON). Les produits de l'imagination nous conduisent à errer et nous perdent dans des apparences étrangères à la vérité. En ce sens, la cause paraît entendue : c'est en jugulant l'action de l'imagination que l'on peut espérer accéder au vrai. Mais comment expliquer la genèse des hypothèses scientifiques...

4 pages - 1,80 ¤

L'imagination est-elle nécessairement trompeuse ?

Note : 7.8/10

Ajoutons cependant quelques remarques.1) Affirmer que l'imagination nous trompe est un lieu commun qu'il n'y a pas lieu de discuter. Ce qu'on demande, c'est si l'imagination nous trompe nécessairement. Il sera bon de sa demander en quoi l'imagination nous trompe. Ce peut être en faisant apparaître les choses autrement qu'elles ne sont; ce peut être en nous faisant...

6 pages - 1,80 ¤

Existe-t-il une imagination créatrice ?

Note : 7.8/10

Elle joue également un rôle essentiel dans l'invention, c'est-à-dire dans la production de fictions. Mais quelle est la puissance créatrice de l'imagination ? Il semble que l'imagination est limitée aux objets que nous avons antérieurement perçus. Introduction à l'associationnisme :Le sens commun croit spontanément que l'esprit peut fabriquer du nouveau. Il parle des savants et des artistes comme des...

9 pages - 1,80 ¤

Une passion sans illusion est-elle possible ?

Note : 7.8/10

Pour les cartésiens, du fait qu'elle est mêlée au corps, l'âme « subit » des passions. L'homme est donc naturellement un être de passions. 2)           Kant dit qu'il n'y a de passions que chez l'homme. Chez les animaux, même la tendance la plus violente, la tendance sexuelle par exemple, ne peut pas prendre le nom de « passion ». Il faut une raison qui...

5 pages - 1,80 ¤

Le savoir exclut-il toute forme de croyance ?

Note : 9/10

Analyse du sujet : La forme du sujet est une question fermée. Il faudra donc apporter une réponse en « oui « ou « non « en conclusion, avec toutes les nuances qui s'imposent. Notre question fait intervenir les notions de savoir et de croyance, et les met en relation par le verbe « exclure «. L'exclusion peut se penser selon différentes modalités, ce qui...

12 pages - 1,80 ¤

Pourquoi nous trompons-nous ?

Note : 8/10

Nous nous trompons, selon DESCARTES, parce que nous laissons aller notre volonté ; si nous avons la résolution de ne pas nous tromper, une ferme attention aux règles de la méthode doit permettre d'éliminer toute erreur. Cependant, nous faisons souvent l'expérience d'une erreur qui résiste à la démonstration de la vérité et de la réfutation la plus méthodique....

6 pages - 1,80 ¤

Dissiper une illusion, est-ce seulement corriger une erreur ?

Note : 5.1/10

Ce terme implique le passage du faux au vrai, l'acquisition de nouvelles vérités : le processus de la connaissance est impliqué.*Illusion, vérité et connaissance sont les éléments du problème à poser.DES NOTIONS AU PROBLÈME*La question précédente était également relative à l'illusion. Cette notion devait être abordée en rapport avec celle d'existence et de rêve. Ici, elle doit être...

5 pages - 1,80 ¤

Comment savons-nous que nous ne rêvons pas ?

Note : 5.1/10

cette incertitude si générale touchant le sommeil, que je ne pouvait distinguer de la veille :car à présent j'y rencontre une très notable différence, en ce que notre mémoire ne peut jamais lier et joindre nos songes les uns aux autres avec toute la suite de notre vie, ainsi qu'elle a de coutume de joindre les choses qui...

9 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on qu'un événement est historique ?

Note : 5.1/10

De nos jours, on tend même à déprécier, par le néologisme d' « événementielle «, l'histoire qui attribue la première place aux faits qui paraissent marquer une rupture brusque : tels sont le renversement d'une dynastie ou la révocation d'un grand ministre. On estime plus important l'état social qui résulte d'un ensemble de faits...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on comparer l'histoire de l'humanité à l'histoire d'un homme ?

Note : 5.1/10

L'assimilation de l'humanité à un organisme, un être vivant supra-individuel inciterait à penser que les individus, partis de ce super organisme travailleraient à son expansion.La fusion organique des hommes au sein d'une entité qui les absorbe et les inspire est une idée apparemment exacte puisque tous les hommes possèdent un patrimoine commun et une essence identique.Appartenant de fait...

5 pages - 1,80 ¤

La connaissance historique est-elle objective ?

Note : 5.1/10

Mais l'histoire n'est pas une collection de faits : « La connaissance historique n'a pas pour objet une collection, arbitrairement composée, de faits seuls réels, mais des ensembles articulés, intelligibles » (R. Aron, Dimensions de la conscience historique). L'intelligibilité historique excède le particulier et donne valeur à un ensemble déterminé et organisé.      c. Comment d'évènements multiples ou hasardeux surgit une logique...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il juste de dire que l'histoire jugera ?

Note : 5.1/10

1 - L'avenir juge du présent HEGEL achève ses Principes de la philosophie du droit par cette remarque : "l'histoire est le tribunal du monde" (paragraphe 340). Cette thèse, à laquelle le sujet se réfère implicitement, fait corps avec la philosophie de l'histoire de HEGEL. Le philosophe voit dans l'histoire un progrès de la raison et de la liberté....

3 pages - 1,80 ¤

Puis-je invoquer le cours de l'histoire pour m'excuser de n'avoir pas agi ?

Note : 5.1/10

Nous retrouvons ici la métaphore du cours de l'histoire. *Mais on trouve surtout une autre notion, qui relève d'un autre ordre : la responsabilité. "Excuser" signifie ici en effet que nous dénions être coupables de n'avoir pas agi. Afin de nous justifier de n'avoir pas agi, nous chercherions à montrer que le cours de l'histoire nous prive de la...

3 pages - 1,80 ¤

Comprend-on mieux ce dont on connaît l'histoire ?

Note : 5.2/10

De plus un risque se pose: si on peut connaître les hommes à partir des leurs passé, on peut alors prédire leur avenir ce qui soumet fatalement à un déterminisme. "L'expérience et l'histoire nous enseignent que peuples et gouvernements n'ont jamais rien appris de l'histoire, qu'ils n'ont jamais agi suivant les maximes qu'on aurait pu en tirer." Hegel "La causalité...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14437 14438 14439 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit