LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Les animaux sont-ils comparables à des machines ?

Enfin, si un corps animal ou un automate peut accomplir un nombre limité de tâches, parfois même mieux que nous, il ne peut aller au-delà. Ce qui montre qu'ils agissent par la disposition de leurs organes, et non par connaissance. Ils sont dépourvus de pensée ou d'esprit. Il n'y a que l'homme à disposer...

6 pages - 1,80 ¤

L'organisme vivant peut-il être comparé à une oeuvre d'art ?

b) Tout ensemble de fonctions coordonnées ; en part., institution regroupant diverses fonctions pot. ou sociales. c) Action de coordonner des fonctions, d'organiser quelque chose. 6. - Organisé : a) Composé de parties à la façon d'un organisme au sens c : « Un produit organisé de la nature est celui dans lequel tout est à la fois...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on qualifier d'inhumaines certaines actions de l'homme ?

Ou ne serait-il pas plus juste de dire que l'inhumanité fait partie de tout homme, comme une part de lui ? Le fait que l'énoncé présuppose que cette inhumanité soit possible ne démontre-t-il pas que humanité et inhumanité vont ensemble ? On peut alors aussi travailler sur le « peut-il » de l'énoncé : si cette qualification est...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on considérer la non-violence comme une violence ?

Note : 10/10

Il s’agit de s’interroger sur l’ambiguïté de terme « non violence «, qui se définit toujours par rapport à la violence. En effet, ce sujet joue sur l’opposition des termes. Poser cette question remet en question la notion même de « non violence «, qui est à l’évidence perçue par nature comme quelque chose de différent de la violence, quelque chose de...

5 pages - 1,80 ¤

Suffit-il de la loi pour que la raison l'emporte sur la violence ?

Note : 5.3/10

Si la violence est une violation de la loi par la force, se demander si la loi suffit pour que la raison l'emporte sur la violence revient à se demander si la loi peut par elle-même être respectée : la loi dispose-t-elle d'un pouvoir suffisant sur la raison pour que celle-ci devienne maîtresse des actions humaines ? Cette question semble...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on avoir le droit de mentir ?

Note : 5.3/10

Supposons, par exemple, que mon ami, voyant les assassins diriger leurs pas vers la maison, décide de s'enfuir à mon insu. En affirmant qu'il est sorti alors que je le crois à l'intérieur de la maison, j'exprime le contraire de ce que je pense, mais je dis la vérité ce qui est. Mon mensonge « bienveillant » peut ainsi mettre...

10 pages - 1,80 ¤

Le vrai a-t-il une histoire ?

Note : 5.3/10

Cet aboutissement autoritaire, inacceptable pour la personne et pour l'individu, nous conduit à mettre en doute la conception précédente. La soumettre au doute signifiera suspendre le jugement jusqu'à ce que des éléments clairs se présentent à nous. Comment, en effet, ne pas soumettre au soupçon cette vision du vrai, dogmatique et par conséquent dangereuse?3. SynthèseLe vrai, tout en...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il ne tenir pour vrai que ce qui peut être prouvé ?

Note : 5.2/10

Reste à la découvrir. 2. Collaboration de la philosophie et de la science A. Qu'est-ce que la métaphysique ? Les procédés de l'intelligence s'appliquent légitimement à la matière ; mais les faux problèmes surgissent de leur application à l'esprit. Parce que les « données immédiates de la conscience » ne se prêtent pas à des constructions géométriques, chimiques ou mécaniques,...

8 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il un droit ?

Note : 5.2/10

||  Parler d'un droit au travail ne prend pas en compte les exigences économiques qui le rendent possible. Il s'agit en réalité du droit de disposer des moyens matériels nécessaires à l'existence et à l'épanouissement de l'individu. Il y aurait aussi le droit d'avoir un travail conçu de façon épanouissante.  || I) Le travail est un des droits de l'homme. a) J'ai...

11 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une fatalité ?

Note : 5.2/10

La maîtrise d'un métier, qu'il soit manuel ou intellectuel, permet une réalisation de soi et une reconnaissance sociale (ainsi, l'admiration pour le professionnalisme).  Aussi l'ambition d'avoir un métier et d'y réussir est-elle autre chose que la volonté de gagner sa vie, même si la spécialisation dans un métier, en interdisant par définition les autres, peut apparaître comme un...

5 pages - 1,80 ¤

Pourquoi la raison recourt-elle à l'hypothèse ?

Note : 5.2/10

La découverte de la loi se fait en trois étapes : l'observation, la formulation de l'hypothèse, la vérification expérimentale de l'hypothèse. Ce que Claude BERNARD (1813 - 1878) nommera la méthode expérimentale.--------------------------------------------------------B. Son analyse.1. Nature de la loi scientifique.- 1. La loi scientifique est une relation. Dans la loi de GALILEE, la relation est une rapport entre des...

6 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on qu'une théorie est scientifique ?

Note : 5.2/10

Cette attribution d'une signification à tout fait nous présente la psychanalyse comme un système herméneutique, qui en tant que tel paraît irréfutable. Et c'est pourquoi Karl Popper relègue la psychanalyse au rang de fausse science. La nature est écrite en langage mathématique (Galilée). Galilée est un savant du XVI...

5 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure l'épreuve du temps est-elle un critère de valeur ?

Note : 5.2/10

       Qu'est-ce qu'une valeur d'échange ? La valeur d'échange se définit par sa capacité à devenir un moyen par lequel nous pouvons obtenir des objets à valeur d'usage. Une valeur d'échange, qui peut être pour autrui une valeur d'usage, est donc pour moi le moyen d'autre chose : moyen d'obtention directe d'une valeur d'usage (dans le cas d'une économie fondée sur le...

6 pages - 1,80 ¤

La valeur d'une civilisation se réduit-elle au développement de sa technique ?

Note : 5.2/10

Le progrès suppose bien changement, il faut qu 'il y ait un avant et un après, mais il faut aussi le contraire: une permanence dans ce changement. Il faut que l'avant et l'après gardent une commune mesure, pour qu'on puisse les comparer, et enregistrer ce progrès.Il faut donc que quelque chose ne change pas, faute de quoi il...

10 pages - 1,80 ¤

Faut-il redouter les machines ?

Note : 9/10

||Le sujet appelle une réflexion critique sur le sens et la valeur réelle d'une crainte fort répandue dans le monde moderne : celle qu'inspire la technique productrice de machines. Les raisons d'une telle crainte sont multiples ; mais sont-elles de véritables raisons ? Y a-t-il un fondement légitime à la peur qu'inspirent les machines ? Comment rendre compte...

10 pages - 1,80 ¤

L'intérêt est-il le seul lien social ?

Note : 7/10

Ce mode d'action technique collective contient donc en germe les raisons de sa future efficacité et de sa stabilité. Dès lors, notre existence échappant à l'urgence se déploie dans d'autres dimensions.B - LA SOCIETE PERMET LE DEPASSEMENT DE NOTRE EXISTENCE PUREMENT PRATIQUE1 - L'EXIGENCE PRATIQUE S'ENCADRE DE DROITSDes énoncés légaux sont susceptibles de limiter le recours à l'autre....

4 pages - 1,80 ¤

Une société sans conflits est-elle possible ? Est-elle souhaitable ?

Note : 7/10

Mais son travail intensifie son activité et de nouveau il se consume. Chaque création dans laquelle il avait trouvé sa jouissance s'oppose de nouveau à lui comme une nouvelle matière qui exige d'être oeuvrée. Ce qu'était son oeuvre devient ainsi matériau que son travail doit transformer en une oeuvre nouvelle. »Dans cette dialectique ou ce travail du négatif,...

7 pages - 1,80 ¤

Faut-il distinguer le citoyen dans l'état et l'individu dans la société ?

Note : 7/10

L'individu doit sentir sa dépendance à l'égard de la société toute entière. Durkheim écrira plus tard « Ce qui fait la valeur morale de la division du travail [...], c'est que, par elle, l'individu reprend conscience de son état de dépendance vis-à-vis de la société. » Le jugement de Durkheim est très contestable puisque c'est précisément la division...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il donner un sens à la souffrance ?

Note : 7/10

* Borne, Le Problème du mal (PUF). Problématique: La souffrance morale comme la douleur physique sont des expériences négatives que l'action humaine s'efforce de surmonter. Mais, la souffrance n'est pas absurde: elle est révélatrice de la condition humaine, de la difficulté d'être, et peut par contraste donner tout son prix à un bonheur lucide et authentique. Toute souffrance a-t-elle nécessairement un...

7 pages - 1,80 ¤

L'inutile peut-il avoir une valeur ?

Note : 7/10

||Dans ce sujet, il est question de savoir s'il est possible et légitime de réduire la valeur à l'utilité. Nous vivons dans une société où chacun doit collaborer avec tous les autres (c'est la division sociale du travail), ce qui suppose une action efficace, capable de parvenir à une fin à l'aide d'un choix des moyens appropriés. Être...

7 pages - 1,80 ¤

Faut-il tenir les scientifiques pour responsables de l'usage que l'on fait de leurs découvertes ?

Note : 7/10

Ou bien encore peut-on penser que le scientifique n'est en aucun cas responsable de ce que les autres hommes feront de sa découverte puisqu'ils sont libres d'agir comme bon leur semble, qu'ils peuvent l'employer d'une façon bonne ou mauvaise et que le scientifique se contente de faire son travail -une découverte n'étant en soi ni bonne ni mauvaise-...

3 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il se contenter de vivre en paix ?

Note : 7/10

Là, les sujets sont des citoyens et décident eux-mêmes de la guerre et de la paix, ils n'abandonnent pas le sort de la communauté au caprice d'un Prince et à la défense de ses intérêts particuliers. Enfin, Kant propose de soumettre les nations à une autorité commune, sur le modèle du pacte social, car la sécurité passe par...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un temps pour philosopher ?

Note : 7/10

Ainsi dans la réflexion du philosopher, le philosophe se saisit dans sa finitude par contraste avec l'éternité des concepts auxquels il aspire. Philosopher apprend à se savoir mortel. Et si philosopher est apprendre à se savoir mortel, le temps de la philosophie est la condition de possibilité du temps réel et matériel de l'homme fini, parce que dans le...

7 pages - 1,80 ¤

Si Dieu n'existait pas, tout serait permis ?

Note : 7/10

.. choisissez.«Mais, en fait, de la mort de Dieu, de sa suppression ou de son «meurtre«, il faut tirer toutes les conséquences : dans la seconde grande partie, Sartre progresse de la notion de valeur vers celle de sens, lequel ne procède, lui aussi, que d'une intention humaine.Deux sous-parties divisent cette deuxième grande partie. Dans la première («Si j'ai......

7 pages - 1,80 ¤

Une religion sans croyance est-elle possible ?

Note : 7/10

Cette force de conviction caractérise l'idée vive qui, en raison de la coutume, reçoit de l'impression présente une part de sa vivacité ; tout se passe comme si la répétition d'événements semblables toujours contigus l'un à l'autre, créait cet effet de vivacité.Hume donne à un tel phénomène le nom très courant de croyance. De ce fait, il forge...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14437 14438 14439 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit