LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Pourquoi obéir aux lois ?

||• Pour quelles raisons et quels motifs se soumettre aux lois conçues en leur triple acception, comme rapports invariables et nécessaires entre des phénomènes, comme relations de succession et de similitude (lois envisagées comme lois de la nature), comme principes universels valables pour la volonté de tout être raisonnable (normes morales auxquelles...

5 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle tenir lieu de sagesse ?

La philosophie se définit comme la recherche de la vérité. Donc,  il y a bien un lien étroit entre la philosophie et la science. Montrez d'abord que la science (au sens du savoir) semble bien constituer une condition nécessaire pour accéder à la sagesse : l'ignorance ou la bêtise sont souvent des causes d'erreurs et de conflits...

9 pages - 1,80 ¤

Penser, est-ce dire "non" ?

C'est cette ambivalence qui constitue le contenu de la question.Or, il est dit ici que « penser, c'est dire non «, à savoir nier, refuser, dire que ne pas... Il y a un paradoxe en cet énoncé. Exercer une activité intellectuelle, ce serait, avant tout, refuser, ne pas adhérer, exercer un pouvoir de négation, ne pas affirmer. Pourquoi...

7 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous prisonniers de notre passé ?

Un sujet à la fois très classique et intéressant, en lien étroit avec les connaissances acquises durant l'année. Le candidat au baccalauréat doit pouvoir répondre et à la question et au problème qu'elle soulève. Commencez par conceptualiser et définir les termes : - notre : l'adjectif possessif signale qu'il s'agit d'un passé personnel, non de celui de quelque...

9 pages - 1,80 ¤

Est-il possible de vivre au présent ?

|| DEFINITION DE TERMES: - être : il s'agit ici de la copule, exprimant une relation.- possible : ici, qui est non contradictoire, qui n'implique pas de contradiction. Qui peut être, même s'il n'est pas.- vivre : ici, presque synonyme d'exister.- présent : (ici, employé comme substantif) Limite indivisible qui séparerait le passé de l'avenir. Simple passage de l'avenir au...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il raisonnable de combattre toute illusion ?

||A partir d'une réflexion armée de connaissances (Nietzsche, Freud, etc.), apportez des définitions claires des différentes notions : raisonnable : ici, qui est conforme à la raison, non point comme forme raisonnante ou logique, mais comme raison pratique. SI rationnel s'applique à la connaissance, raisonnable s'applique à la conduite (sensée, sage, etc.). combattre : se battre contre, lutter...

6 pages - 1,80 ¤

Pourquoi s'intéresser au passé ?

Définition des termes du sujet: PASSÉ: Dimension du temps écoulé dans son irréductible irréversibilité. D'ordre biologique, pulsionnel, social, historique ou psychologique, le passé pèse sur l'homme dans le sens du déterminisme, mais, il structure aussi activement la personnalité sans laquelle la liberté serait impossible ou illusoire. La liberté qui peut d'ailleurs s'exercer à l'égard du passé lui-même, dans...

3 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure peut-on se libérer du passé ?

Note : 9/10

||L'idée de " se libérer " du passé implique que d'une certaine manière nous sommes prisonniers de notre passé. Comment comprendre cette idée du passé comme prison, qui ne va pas de soi (puisque, après tout, le passé est le passé, il n'existe plus) ? En quel sens peut-on ou doit-on s'en libérer ? Si le passé joue...

6 pages - 1,80 ¤

L'homme se réduit-il à son code génétique ?

Note : 9/10

(« Introduction à la psychanalyse »).Le but de la cure est donc de faire que le patient, au lieu de subir un conflit dont il n'a pas la maîtrise, puisse prendre conscience de celui-ci. Un conflit qui existe mais n'est pas posé ne peut être résolu. Seule la claire conscience des désirs qui agitent le patient, et...

2 pages - 1,80 ¤

La biologie peut-elle s'appliquer à l'étude du vivant ?

Note : 9/10

||Comment penser l'originalité absolue du vivant par rapport à la matière inorganique? L'extrême complexité du vivant rend sa connaissance scientifique difficile. Dans La Connaissance de la vie, Canguilhem souligne le paradoxe du « vivant séparé de la vie par la science et s'essayant à rejoindre la vie à travers la science «. Ce ...

3 pages - 1,80 ¤

L'évidence est-elle le critère de la vérité ?

Note : 9/10

||• Le libellé du sujet ne nous invite en aucun cas à produire une dissertation sur les critères de vérité.  • Se demander quelles peuvent être les diverses acceptions du terme « évidence «; les diverses appréhensions de « l'évidence «.  • Article « évidence « du Vocabulaire de la philosophie de Lalande.  « Une...

8 pages - 1,80 ¤

L'apparence est-elle mensonge ?

Note : 9/10

|| Le terme d'"apparence" peut prendre deux significations : le sensible d'un côté et les ressemblances de l'autre. La question porte donc sur le rapport entre ce qui est donné immédiatement — à savoir soit ce qui est perçu, soit, de manière générale, un extérieur — et ce à quoi cet immédiat fait accéder — un objet éventuellement géométrique,...

10 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il aliénant ?

Note : 7/10

En droit, désigne le fait de donner ou de vendre. C'est le sens qu'utilise Rousseau dans Le Contrat social. ■ Pour Hegel, Feuerbach et Marx, l'aliénation est le processus par lequel un individu est dépossédé de ce qui le constitue au profit d'un autre, ce qui entraîne un asservissement.   Le travail est libérateur. Le travail n'est...

7 pages - 1,80 ¤

La physique est-elle le modèle de toute science ?

Note : 7/10

Le refus de la réalité de l'inconscient ou encore de la sexualité infantile n'est-il pas, au fond, pour le psychanalyste, une manifestation même de résistance ? Quelle que soit la critique qu'on adresse à la psychanalyse, ne peut-elle pas être interprétée par le médecin en termes de résistance ? C'est précisément parce qu'elle n'exclut aucun fait de son domaine, même...

4 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on qu'une théorie est scientifique ?

Note : 7/10

Problématique: A quoi reconnaît-on qu'une théorie est scientifique ? Selon quels critères peut-on identifier une démarche scientifique ? Une théorie est scientifique si elle respecte un certain nombre d'exigences méthodologiques. Or, c'est précisément la science qui fixe elle-même ces critères, qui constituent eux-mêmes une théorie. L'essentiel, c'est qu'une théorie soit vraie, c'est-à-dire adaptée à son...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle différence faites-vous entre le temps mesuré par les physiciens et le temps vécu par la conscience ?

Note : 7/10

||Doit-on distinguer entre plusieurs temps, un temps objectif, celui de la science et un temps subjectif qui renverrait à la succession des états de conscience ? Ne serait-ce pas là une violence faite à l’essence même du temps, en effet, si chacun vit selon une temporalité qui lui est propre, nous vivons tous dans le même temps, aussi...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on mesurer le temps ?

Note : 7/10

||  Sens des termes   — Instrument : objet permettant de réaliser une opération, appareil, outil. — Mesure : détermination d'une grandeur à partir d'un étalon ou d'une unité servant de référence. — Temps : milieu indéfini, où les événements se déroulent, durée humaine qualitative et vécue. — Connaître : saisir l'essence et l'être d'une chose.   Sens du sujet   Les appareils permettant de déterminer...

4 pages - 1,80 ¤

La société est-elle une contrainte pour l'individu ?

Note : 5.3/10

C. Car l'homme est essentiellement un animal politique. Aussi la morale est-elle subordonnée à la politique, qui est pour Aristote la science souveraine par excellence, dont dépendent toutes les autres sciences. « Ce qui n'est pas utile à l'essaim n'est pas utile à l'abeille non plus. « Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même, IIe s....

1 page - 1,80 ¤

Le progrès scientifique rend-il caduques les religion ?

Note : 5.1/10

Les religions ne peuvent se dispenser du savoir scientifique. Si la science peut condamner toute forme de croyance incompatible avec ses exigences (les superstitions), elle ne peut qu'autoriser des croyances qu'elle saurait ni justifier ni réfuter. Quant aux religions, peuvent-elles se dispenser du savoir scientifique et refuser d'évoluer, si elles veulent rester vivaces ? On peut songer au père...

1 page - 1,80 ¤

L'État doit-il être bienveillant ?

Note : 5.1/10

||L'État bienveillant est celui qui cherche à assurer le bonheur du peuple (un état de satisfaction complète). Le candidat montrera que le rôle de l'État est de garantir la liberté politique, autrement dit le pouvoir d'agir sous la protection des lois, et non de veiller au bonheur de ses sujets.  L'amour de l'État pour le peuple est, au...

5 pages - 1,80 ¤

L'État a-t-il pour but de maintenir l'ordre ?

Note : 5.1/10

434).Le théoricien doit interpréter ces « compréhensions partagées » des biens sociaux. Il lui revient de faire oeuvre de « critique sociale » et pour cela d'établir si la distribution réelle des biens contrevient ou non aux normes qui procèdent de ces « compréhensions partagées ». Il n'élabore pas de théories du juste extérieures à la communauté mais...

4 pages - 1,80 ¤

La mort est-elle ce qui donne un sens à la vie ?

Note : 5.1/10

J.-C. « Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les opinions tranchées qu'ils ont sur les choses; par exemple, la mort n'a rien d'effrayant, [...] mais c'est l'opinion tranchée selon laquelle la mort est effrayante qui est elle-même effrayante. « Épictète, Manuel, vers 130 apr. J.-C. « La mort, si nous voulons nommer...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on penser la mort ?

Note : 5.1/10

||HTML clipboardTrois aspects fondamentaux de la question doivent être pris en considération pour organiser la réflexion :  • « la mort « : le substantif utilisé ici semble renvoyer à une réalité précise, qu'il serait d'emblée possible de distinguer de ce qui n'est pas elle. Mais est-ce bien légitime ? Peut-on parler de la mort...

8 pages - 1,80 ¤

Les mathématiques ont-elles un rapport avec le réel ?

Note : 5.1/10

Problématisation :   Pour répondre à la question de notre sujet, nous devons déterminer quels sont les objets auxquels les mathématiques ont affaire et si ces objets sont réels ou non. Nous connaissons déjà des objets de la mathématique, nous en avons suffisamment d'exemples : inutile donc de rédiger une première partie artificielle sur le point, la ligne et le nombre ! Mieux...

4 pages - 1,80 ¤

L'intuition joue-t-elle un rôle dans les mathématiques ?

Note : 5.1/10

Entre intuition et déduction. S'il est vrai qu'une fois les axiomes posés il est relativement aisé d'en déduire des théorèmes de manière logique et mécanique, qu'en est-il du choix des axiomes eux-mêmes? Ce qui importe au mathématicien, lorsqu'il cherche à fixer le point de départ axiomatique, c'est que celui-ci soit fécond. Par quelle opération logique pourrait-il savoir à l'avance...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 14440 14441 14442 14443 14444 14445 14446 14447 14448 14449 14450 14451 14452 14453 14454 14455 14456 14457 14458 14459 14460 14461 14462 14463 14464 14465 14466 14467 14468 14469 14470 14471 14472 14473 14474 14475 14476 14477 14478 14479 14480 14481 14482 14483 14484 14485 14486 14487 14488 14489 14490 14491 14492 14493 14494 14495 14496 14497 14498 14499 14500 14501 14502 14503 14504 14505 14506 14507 14508 14509 14510 14511 14512 14513 14514 14515 14516 14517 14518 14519 14520 14521 14522 14523 14524 14525 14526 14527 14528 14529 14530 14531 14532 14533 14534 14535 14536 14537 14538 14539

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit